Publicité
Lundi, 22 décembre 2014
21 juin 2009 - 08:34

Claude Morin est le prochain candidat libéral dans la Beauce

Toutes les réactions 2
Claude Morin est le prochain candidat libéral dans la Beauce
Photo: Jean-François Fecteau
René Roy serre la main de Claude Morin, visiblement heureux de sa victoire aux côtés de Denis Coderre.
L’ex-député adéquiste, Claude Morin a été confirmé comme candidat libéral lors de la convention libérale de Beauce tenu hier à la Villa des Pins. Il a eu le dessus sur René Roy, candidat défait aux dernières élections fédérales, au terme de la période de votation des membres.

Le futur candidat libéral se disait fortement soulagé et heureux des résultats qui ont tourné en sa faveur. « On a travaillé fort. Les gens sont sortis voter. On savait de faire une convention le 20 juin, c’était risqué. Finalement, cela a tourné du bon côté. Je suis très content et j’ai eu une belle majorité », commente M. Morin. Les chiffres de l’élection n’ont pas été divulgués.
La présence de Denis Coderre à l’investiture signifiait beaucoup pour le Parti.  « L’appui du parti est extraordinaire. Cela veut dire que l’on va travailler ensemble. Le Parti libéral veut avoir la Beauce », indique le nouveau membre de l’équipe libérale de Michaël Ignatieff.

M. Morin a affirmé qu’il prendra une petite pause avant d’amorcer le travail de moine sur le terrain en vue des prochaines élections. « Une élection se gagne avec une grande organisation. Nous avons une belle organisation, mais on va l’agrandir encore plus. Nous allons tisser une belle toile d’araignée à la grandeur de la Beauce », lance le candidat libéral.

Demandé si la politique lui manquait depuis qu’il a perdu son poste de député provincial. « Toujours, ça me manquait terriblement », confie ce dernier.

Un hommage à René
M. Morin a tout de même rendu hommage à l’ardeur au travail de son adversaire et de son équipe. Ces derniers étaient omniprésents sur le terrain selon le vainqueur de l’investiture. « René nous a démontré que ce n’est jamais facile de l’emporter en politique », a mentionné M. Morin.
« Avec les deux discours aujourd’hui, on voit que tu as de l’avenir. Lâche pas, puisque, René, tu vas aller loin dans la vie », a ajouté ce dernier. Les commentaires de M. Coderre allaient aussi dans le même sens que M. Morin. « Nous avions affaire à deux excellents candidats… René va aller loin dans la vie », a aussi mentionné le député de Bourassa.

Un message aux conservateurs
Après l’investiture, le lieutenant du Québec du Parti libéral du Canada se dit très heureux de la participation des membres et du résultat de la convention. Il est sûr de voir la Beauce revenir dans le giron libéral. L’expérience de député provincial et l’effort dont il défendait ses dossiers, son service de près de 30 ans aux Forces armées, et le fait qu’il était aimé de la Beauce sont des raisons qui laissent croire M. Coderre que M. Morin peut l’emporter aux prochaines élections. « Claude Morin sera un excellent député fédéral pour toutes ses raisons », commente M. Coderre.

Selon lui, cette victoire est un message à Maxime Bernier et les conservateurs. « Rien n’est acquis, mais l’on sent le vent de changement », indique Coderre.

Lors de son allocution, il a même mentionné que les libéraux sont prêts à des élections dès demain matin s’il le fallait. De plus, il souligne que la Beauce va faire la différence aux prochaines élections.

Déçu et déchu
Le vaincu, M. Roy, a été moins loquace qu’à son discours inaugural et on le comprend. Remerciant ses proches, ses collaborateurs et le parti, il lancé un message de ralliement des troupes. « J’invite les libéraux à travailler ensemble. Pour ce qui est des résultats, la démocratie a parlé », dit M. Roy, âgé seulement de 27 ans.

René Roy dit qu’il s’impliquera dans le parti malgré sa défaite. « Je suis libéral et je reste libéral », mentionne ce dernier.

Une première en 44 ans
Selon le dernier député de Beauce de l’ère Trudeau, Normand Lapointe de Saint-Victor, il s’agissait d’une première investiture libérale fédérale en 44 ans dans la Beauce. En effet, Victor Cloutier l’a remporté sur Jean-Paul Racine en 1965 avant d’être élu comme député de Beauce par la suite.


René Roy a prononcé son discours d’ouverture avec assurance.


Denis Coderre a lancé un message rassembleur.

La foule a semblé apprécier les mots de Denis Coderre.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:




EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactions
  • Quelle bonne nouvelle et surtout quelle belle opportunité pour la Beauce! Monsieur Morin a toujours défendu les meilleurs intérêts des Beaucerons, et il continuera à le faire. Mais il devra tout d'abord gagner la prochaine élection qui s'annonce très féroce. Monsieur Morin, je vous souhaite la meilleure des chances.

    Bernard O'Bready - 2009-06-21 20:08
  • Oui mon Bernard,il faut que le playboy de la Beauce ''Maxime'' ainsi que son Chef soient remplacé et que les Beaucerons avant de voter regardent à deux fois le chef de ce député., avant de voter pour l'homme.

    Jean-Guy - 2009-06-22 11:50