Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
11 avril 2011 - 20:00

Ville de Saint-Georges termine l'année 2010 avec un surplus de 4,2 M$

Toutes les réactions 1
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

La Ville de Saint-Georges a complété l’année financière 2010 avec un surplus de 4 293 318 $. Les revenus ont été supérieurs aux prévisions. Si l’on avait estimé des revenus de 38,1 M$, ceux-ci ont été de 39,5 M$. L’une des raisons qui expliquent cette hausse, c’est que lors des prévisions, on ne comptabilise pas les nouveaux contribuables qui s’établiront à Saint-Georges au cours de l’année. 

En 2010, ces nouveaux résidants ont permis à la Ville de Saint-Georges d’obtenir des revenus supplémentaires de l’ordre de 1,1 M$. Par ailleurs, les dépenses ont été moindres qu’anticipées. Des 36,1 M$ projetés, la Ville a plutôt dépensé 33,5 M$. Des économies substantielles ont été réalisées relativement aux frais de contingences, sommes destinées à prévenir en cas de difficultés ou de malheurs inattendus. Cependant, le projet de salle de spectacle incluant la tenue d'un référendum ont engendré des frais de 315 000 $. La dette de la Ville de Saint-Georges, incluant sa part de la dette de la Régie intermunicipale du comté de Beauce-Sud, est donc de 37,8 M$.

Comparatifs
Ainsi, le Service de dette de la municipalité est de 10,9 % en 20110 comparativement à 12,1 % un an plus tôt. Les villes de 25 à 50 000 habitants au Québec versent en moyenne 14 % pour le service de dette de leur municipalité. L’endettement net per capita est cependant un peu plus élevé pour les Georgiens. De 1267 $ en 2009, celui-ci est de 1290 $ en 2010. Il demeure cependant nettement inférieur aux villes comparables qui affichent un endettement per capita de 2277 $. Enfin, la charge fiscale moyenne des contribuables de Saint-Georges fut de 1917 $ en 2010, soit 49 $ de plus qu’en 2009. La moyenne pour les villes de même dimension en province est un peu moins de 2500 $.

Deuxième glace et taxi-bus
Par ailleurs, le maire de Saint-Georges, François Fecteau, croit que son conseil de ville pourra aller de l’avant avec les appels d’offres pour la construction d’une deuxième glace d’ici la fin du mois de mai prochain.  Il se dit toujours confiant que le gouvernement du Québec et le député de Beauce-Sud, Robert Dutil, pourront contribuer pour ce projet. D’autre part, le dossier de taxi-bus progresse aussi. M. Fecteau espère que celui-ci sera en fonction avant le début des cours au mois d’août prochain.

Richard Poulin a réalisé une entrevue avec le maire de Saint-Georges, François Fecteau, sur ces divers dossiers. Voici d’ailleurs l’entrevue intégrale avec le maire de Saint-Georges.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Super, donc c'est sûrement pour cela que nos taxes ont augmenté...

    Marie - 2011-04-13 12:54