Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
8 septembre 2015 - 16:03

Denis Coderre de passage à Saint-Georges pour parler de solidarité municipale

Julio Trepanier

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Twitter Julio Trepanier
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

De passage en Beauce aujourd’hui, le maire de Montréal Denis Coderre a lancé un message d’ouverture et de partenariat intermunicipal aux acteurs économiques et politiques de la région lors d’un diner organisé par la Chambre de commerce de Saint-Georges.

Lors de son allocution, M. Coderre a notamment expliqué le rôle majeur de la Ville de Montréal envers les régions. Faisant abstraction des guerres de clochers qui ont la plupart du temps divisé les municipalités, celui-ci croit que les villes doivent plutôt s’unir afin de se faire entendre. « Nous avons trop de choses à faire au Québec. Nous n’avons plus de temps à perdre : il faut canaliser nos énergies et travailler d’une seule et unique voix », explique-t-il.

Celui-ci n’adhère pas à l’idée que les municipalités ne sont que de simples créatures des provinces et parle surtout de gouvernements de proximité au service des citoyens. D’ailleurs, en plus de solidifier les liens économiques existants, cette nouvelle « solidarité municipale » issue du dialogue entre Montréal et les grandes villes québécoises a fait du monde municipal un acteur politique de premier plan au cours des deux dernières années.

Pour le maire de la métropole et de plusieurs autres villes du Québec, notamment en Beauce, le temps où l'on croyait que les intérêts de Montréal et ceux des régions n'étaient pas compatibles est révolu. « Au bout de la ligne, c’est gagnant-gagnant. Quand tu aides les régions, tu aides la métropole et vice versa », mentionne Denis Coderre. « Si l'on veut aller chercher des contrats, de la main-d’œuvre et de l’investissement, nous avons besoin d’une force de frappe qui nous permettra de faire la différence. Nous avons un gouvernement qui est prêt à négocier en ce sens », ajoute-t-il.

Montréal peut, entre autres, jouer son rôle solidaire sur plusieurs enjeux, que ce soit dans le secteur agroalimentaire, le développement régional, et celui des entreprises. À ce titre, le maire dit avoir discuté d’avenir et d’autonomie municipale avec ses homologues de la Beauce. Sans s’étendre sur le concret de ces discussions, celui-ci indique qu’il a été question des problèmes de main-d’œuvre en Beauce et de l’expansion des entreprises sur les marchés.

Par ailleurs, Denis Coderre souhaite créer d’ici 2017 une « Maison des régions » qui aura également la fonction de Centre de foires en matière de solidarité municipale. « Ça va être une façon de célébrer les forces de chacune des régions, tant sur le plan touristique, culturel, et économique », conclut-il.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.