Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
18 septembre 2015 - 09:50

Le NPD souhaite voir la Beauce opter pour le changement

Julio Trepanier

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Twitter Julio Trepanier
Toutes les réactions 1
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Le candidat du Nouveau Parti démocratique (NPD) dans la circonscription fédérale de Beauce, Daniel Royer, croit que sa formation politique est la mieux placée pour répondre aux besoins des Beaucerons et qu’il s’agit de la meilleure option pour les citoyens qui souhaitent mettre un terme au règne des conservateurs en octobre prochain.

En compagnie du coprésident de la campagne du NPD au Québec, le député de Rosemont-La Petite-Patrie Alexandre Boulerice, ainsi que de l’ancienne porte-parole adjointe du NPD en matière d’agriculture, la députée de Berthier-Maskinongé Ruth Ellen Brosseau, M. Royer a tenu ce jeudi à Saint-Georges un point de presse dans lequel il était question des enjeux importants pour la région.

 « Les conservateurs de Stephen Harper ont bien pu faire campagne en 2011 sur la promesse de mettre nos régions au pouvoir, mais force est de constater qu’ils nous ont complètement abandonnés », a indiqué le candidat du NPD dans la Beauce, Daniel Royer. « Comment expliquer sinon le fait qu’ils ont laissé 130 M$ de Développement économique Canada dormir dans les coffres du gouvernement? Contrairement aux conservateurs, les néo-démocrates comprennent les réalités régionales et s’engagent à dégager plus rapidement ces sommes importantes pour le développement économique de notre région », précise-t-il.

Tout comme le candidat libéral, Daniel Royer reproche au député sortant d’être uniquement la voix d’Ottawa dans la Beauce et pas la voix de la Beauce à Ottawa. Selon ce dernier, cela doit aller dans les deux sens en vue du développement de la région. « Quel est le plan d’avenir ici en Beauce avec le fédéral présentement? Nous n’en parlons pas. Au NPD, nous voulons justement parler du futur, se questionner à savoir comment nous voyons notre Beauce dans dix ans, et puis, de se structurer un plan pour l’améliorer », mentionne le candidat néo-démocrate.

Par ailleurs, lors de leur passage à Saint-Georges, les candidats du NPD ont réitéré leurs engagements en matière d’agriculture et d’économie.

La gestion de l’offre demeure au cœur des préoccupations du NPD. « Il n’y a pas de négociations à faire là-dedans puisque c’est vraiment important pour nos agriculteurs d’ici », souligne Daniel Royer. À cet égard, Ruth Ellen Brosseau parle du système de la gestion de l’offre comme étant essentiel à la survie du secteur agricole au Québec et qu’une telle mesure protègerait bon nombre d’emplois tout en étant peu couteuse aux contribuables. Or, selon cette dernière, le gouvernement Harper demeure inactif en la matière. « Lorsque j’ai demandé aux conservateurs d’assurer sa survie dans le cadre des négociations du Partenariat transpacifique, ils sont restés les bras croisés. Au NPD, nous ne sommes pas indifférents aux inquiétudes des producteurs québécois. C’est pour ça que nous sommes d’ardents défenseurs de la gestion de l’offre », affirme-t-elle.

Au niveau économique, Alexandre Boulerice remet en question les qualités de gestionnaires du gouvernement sortant. « Les conservateurs de Stephen Harper ont décidé de favoriser les grandes pétrolières et les banques plutôt que les PME, celles qui créent l'immense majorité des emplois en Beauce et partout au Québec », explique-t-il.

Selon Daniel Royer, un gouvernement néo-démocrate réduirait le taux d’imposition des PME de 11 % à 9 % et mettrait en place un crédit d’impôt pour l’innovation. Conscient de la pénurie de main-d’œuvre qui touche le secteur manufacturier dans la région, le candidat au NPD croit que la diminution d’impôts aux entreprises permettrait notamment à ces dernières de miser davantage sur des stratégies visant à attirer les travailleurs.

Port du niqab

Finalement, contrairement aux conservateurs qui ont pris position quant au port du niqab lors de situations particulières, les candidats néo-démocrates ont préféré ne pas se prononcer sur la question soulignant qu’il ne s’agissait pas là d’un enjeu national ni même d’une priorité beauceronne.

« Nous trouvons dommage que les conservateurs, dont Maxime Bernier, essaient de faire de la petite politique avec des éléments qui sont reliés à la peur et à la division entre les gens. Ce n’est pas ce genre de politique que nous faisons au NPD […]. Ce que nous voulons dire aux gens, c’est que s’ils éprouvent un malaise face à la situation, nous vous comprenons totalement. Cependant, pour l’instant, laissons la justice faire son travail dans ce dossier », conclut Alexandre Boulerice.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Tu peux toujours rever

    Pier - 2015-09-19 08:19