Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
29 septembre 2015 - 12:12 | Mis à jour : 13:19

L’ex-candidat au NPD en Beauce Serge Bergeron donne son appui à Maxime Bernier

Julio Trepanier

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Twitter Julio Trepanier
Toutes les réactions 12
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Serge Bergeron, candidat néo-démocrate lors des élections fédérales de 2011 dans la circonscription de Beauce, a annoncé publiquement aujourd’hui qu’il appuiera le candidat conservateur Maxime Bernier lors des élections qui se tiendront en octobre prochain.

Ce sont les orientations et les décisions que le chef du Nouveau parti démocratique (NPD) met de l’avant au sein de la formation politique qui auront fait changer de cap M. Bergeron. « Je vouais une grande confiance au chef Jack Layton. Je ne nourris pas les mêmes sentiments à l’égard du chef actuel, Thomas Mulcair, et cela m’a amené à réfléchir sur mes allégeances politiques », explique l’ex-candidat pour le NPD en Beauce. « Je crois que ce que M. Mulcair nous dit n’est pas franc, il y a anguille sous roche. À chaque fois que Stephen Harper dit que quelque chose est noir, il dit automatiquement que c’est blanc sans réfléchir », ajoute-t-il.

Celui qui a renié ses allégeances envers le NPD déplore notamment que ce parti cherche par tous les moyens à obtenir des votes en prenant certaines positions dans divers dossiers sans même se soucier de l’impact que cela aura dans la population. Les positions quant au port du niqab, le projet de loi C-24, l’immigration et la sécurité nationale figurent parmi les nombreux points que partage M. Bergeron avec le Parti conservateur.

Par ailleurs, Serge Bergeron appuie Maxime Bernier car il croit que ce dernier soit le mieux placé pour servir les intérêts de la Beauce. « Je n’appuie pas M. Bernier parce que j’appuie M. Harper. Les deux sont sur un pied d’égalité selon moi et ils sont francs. Aussi, avec eux, je me sens en sécurité », souligne-t-il.

Rappelons qu’en 2011, la lutte avait principalement eu lieu entre les néo-démocrates et les conservateurs dans la région. Serge Bergeron avait récolté 15 831 votes pour le NPD alors que Maxime Bernier avait obtenu 26 799 voix. Claude Morin, actuel maire de Saint-Georges, avait quant à lui récolté 5 833 votes pour les libéraux, tandis que Sylvio Morin avait obtenu 3 535 voix pour le Bloc québécois. Étienne Doyon Lessard avait fermé le bal pour le Parti vert avec 852 votes.

De son côté, Maxime Bernier se dit évidemment flatté par un tel appui et que ce geste donne un second souffle à sa campagne. « Thomas Mulcair n’adopte pas les valeurs beauceronnes comme le respect de nos traditions et l’égalité homme-femme. Le NPD promet des nouvelles dépenses de milliards de dollars sans aucun plan financier. Il devra augmenter les taxes et les impôts, ce qui exposera notre économie à des risques, vous coûtera de l’argent et mettra votre emploi en péril », conclut le candidat conservateur en Beauce. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

12 réactionsCommentaire(s)
  • Du grand n'importe quoi! Ce gars n'a jamais vraiment partagé les valeurs du NPD

    JS - 2015-09-29 12:54
  • Bernier oublie que sous le régime conservateur, les emplois sont tellement devenus en péril que la majorité des travailleurs canadiens ont dû sacrifier des privilèges sociaux sous la menace de perdre leurs emplois. Parlez-en au gens D'Olymel ...

    Tu parles d'une girouette - 2015-09-29 13:20
  • On auras tout vue !! Maxime qui crache sur les socialistes et là ce sachant en danger, accepte volontier l'aide d'un de leur représentant !! Wow !! quel oprtuniste ce Maxime! voila encore une fois la preuve de son manque de jugement !! une fois de plus, une fréquentations douteuse !! comme avec Julie Couillard

    Ghyslain L - 2015-09-29 13:55
  • Maxime Bernier a dont peur pour sa campagne, il doit allé chercher des appuis!!! Lol... Ton père ne fournit pas assé??

    Pierre - 2015-09-29 13:58
  • Voilà un bel exemple de gestes qui alimentent le cynisme. Serge Bergeron se présente pour le NPD en 2011 et, quatre ans plus tard, il renie ses prétendues convictions politiques au point de se rallier à une formation aux opinions totalement divergentes.

    Et Maxime Bernier qui accepte de recevoir son appui publiquement. Voilà qui ne vaut guère mieux... La politique est devenue une blague. Notre système n'est plus une démocratie, mais une médiocratie. Le pouvoir n'est plus au peuple, mais aux gens médiocres, aux gens qui convoitent le pouvoir, aux gens qui sont prêts à changer d'allégeance au gré des sondages.

    Serge Bergeron : aucun honneur, aucune crédibilité. Le passage de Jack Layton à Thomas Muclair n'est pas une raison suffisante pour passer du NPD aux Conservateurs. Vous nous croyez dupes?




    Ricardo Diaz Linares - 2015-09-29 14:15
  • Entendons-nous: un politicien qui passe d'un parti à gauche comme le NPD à un parti de droite comme le PCC n'a aucune crédibilité et l'inverse serait aussi vrai. Serge Bergeron n'est donc pas crédible. Donc, est-ce que Maxime Bernier est crédible lorsqu'il «se dit évidemment flatté par un tel appui et que ce geste donne un second souffle à sa campagne», en plus de faire photographier à côté de M. Bergeron?

    Frédéric Poulin - 2015-09-29 16:37
  • @ TU PARLE D'UNE GIROUETTE
    Je ne sais pas de quoi tu parle consernant les travailleurs d'Olymel mais peut-importe le gouvernement dans des négos d'un entreprises PRIVÉS ca change pas grand chose.
    Et bien du monde me font rire quand c'est le Conservateur qui est appuyer par qq on le blaste quand on l'aime pas. J'imagine que s'il aurait appuyer Veilleux l'a ca aurait été correct pour d'aucuns. Pathétique. Vous oubliez juste que Jack Layton était un homme près des gens en générale tandis que M.Mulcair ouf....
    Cette opportunité aurait été tentante mais avec le chef qui est l'à présentement qui se prend pour Dieu le père oublie ca. Bravo M. Bergeron vous vous ranger derrière une homme politique qui au moins promet pas la lune. IL Y A JUSTE LES FOUS QUI CHANGE PAS D'IDÉE

    Pas une lunette rose - 2015-09-29 17:14
  • @ pas de lunette rose ; monsieur Bernier ne promet pas la lune justement, il promet rien... Cest encore pire... Cest lui meme qui a dit au beauceron qu'il allait faire aucune promesse...

    Alexandre - 2015-09-29 18:21
  • Bergeron se cherche une job. Fouillez son passé pour voir ce qu'il a fait.

    électeur - 2015-09-29 20:11
  • Comment un homme qui croyait en la philosophie d'un partie comme le NPD peut-il changer pour un parti d'extrême droite comme le partie Conservateur? Aucune crédibilité cet homme.

    Réjean B. - 2015-09-29 21:57
  • Arrêtez donc de juger...J'ai voté NPD aux dernières élections et vous pouvez être sure qu'il n'auront pas mon vote aux prochaines...Tout le monde peut changer d'idée...Et Thomas Mulcair n'est pas Jack Layton.

    Line - 2015-09-30 08:23
  • La rancune, c'est la rancune tout court, c'est amusant ce que l'on trouve sur le net, voici un extrait d'un article qui parle d'en entrevu qu'il a eu avec Dutrizac:

    Pourtant, Monsieur Bergeron est un homme de convictions profondes et demeure fidèle au NPD. Il déclarera sans hésitations à Benoît Dutrizac : « Je suis NPD à 100 %, c’est sûr ». Est-ce qu’il a changé d’opinion depuis ce temps ? Pas vraiment. Il nous avouera seulement qu’il était « un peu frustré quand c’est arrivé ». C’est tout.
    Sans considérer son allégeance politique, en ces temps où les « vire-capot » semblent se répandre plus vite que le rhume, il est rafraîchissant de voir quelqu’un qui sait tenir son cap.

    Bha...la rancune, elle fait perdre des élections aussi.



    Manon - 2015-09-30 08:40