Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
24 mars 2016 - 11:56 | Mis à jour : 11:58

Les députés de la CAQ voteront librement quant au registre des armes à feu

Julio Trepanier

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Twitter Julio Trepanier
Toutes les réactions 2

Le chef de la Coalition Avenir Québec (CAQ), François Legault, a annoncé jeudi matin que les députés de sa formation politique auront droit à un vote libre sur la version finale du projet de loi 64 du gouvernement Couillard visant à créer un registre québécois des armes à feu.

M. Legault croit qu’il est impératif que les régions du Québec aient une véritable voix dans ce débat, au même titre que les grands centres urbains.

« Soyons sincères : les Québécois en ont assez d’entendre parler de lignes de parti. Montréal, c’est Montréal et les régions, c’est les régions. Le fait qu’il n’y ait pas l’unanimité est tout à fait normal et cela représente pour moi une force […] J’ai confiance que, le moment venu, les députés de la CAQ prendront la bonne décision. Certains qui sont de la vieille école en politique pourront nous reprocher cette approche, mais je leur dis que le vrai leadership, c’est de faire confiance aux élus », a déclaré M. Legault.

Comme l’indique le chef caquiste, les groupes invités à participer à la commission parlementaire commencent à peine à défiler à l’Assemblée nationale et il est donc trop tôt pour dire à quoi ressemblera la version finale du projet de loi 64.

« Permettre le vote libre, c’est refuser de museler les élus par une pensée unique. Toutefois, ça ne veut pas non plus dire qu’il n’y aura pas un consensus suite aux modifications apportées au projet de loi. Tout dépendra de la bonne foi et de l’ouverture dont fera preuve le gouvernement pour modifier le projet de loi. Faisons confiance au jugement et au sens critique des députés. Voilà une façon concrète de combattre le cynisme », a conclu le chef de la CAQ.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Enfin de la vraie démocratie!

    troutte - 2016-03-24 12:08
  • C'est loi de la loi du baillon liérale... pis la grosse ligne épaisse du partie

    Steve - 2016-03-24 12:41