Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
30 mars 2016 - 06:00

Le maire de Saint-Georges attristé du décès de Jean Lapierre

Julio Trepanier

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Twitter Julio Trepanier
Toutes les réactions 1

En début de séance du dernier conseil municipal, le maire de Saint-Georges Claude Morin s’est montré attristé du décès tragique de l’homme politique et chroniqueur Jean Lapierre qui a péri hier dans un écrasement d’avion aux Îles-de-la-Madeleine.

« C’est malheureux et tragique de perdre à la fois Jean Lapierre, son épouse, ses frères et ses sœurs alors qu’ils se rendaient aux funérailles de leur père », mentionne M. Morin. Ce dernier a d’ailleurs invité les conseillers à un moment de silence en mémoire du défunt lors de la réflexion de routine quant au devoir des élus en début de séance.

« J’ai connu Jean Lapierre quand j’étais député à l’Action démocratique du Québec (ADQ). Nous avions la chance de le rencontrer dans différents caucus », se rappelle le maire de Saint-Georges. « C’est un gars qui était toujours prêt à aider. Plusieurs l’ont côtoyé, peu importe le parti. Il avait des amis partout. Il n’avait pas d’ennemis parce qu’il disait la vérité et il était transparent […] Il ne faisait pas de la politique pour le salaire et avoir les honneurs. Il se battait pour ses convictions », conclut Claude Morin.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • La fragilité de la vie. Il faut toujours être prêt pour la mort. Nul n'est à l'abri.
    Mourir à 60 ans. trop tôt.

    rougeole - 2016-03-30 08:40