Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
26 avril 2016 - 06:00

Investissement de près de 300 M$ dans le réseau routier de Chaudière-Appalaches

Sébastien Roy

Par Sébastien Roy, Journaliste

Près de 300 M$ seront investis dans le réseau routier de Chaudière-Appalaches au cours de la période 2016-2018.

La ministre responsable de la région, Dominique Vien, a en effet annoncé cet après-midi, au nom du ministre des Transports Jacques Daoust, que 297,7 M$ seront injectés au cours des deux prochaines années, dont 760 000 $ proviendront des partenaires du gouvernement.  

Plus concrètement, au cours des deux années qui viennent, le Ministère poursuivra la réalisation des travaux de prolongement de l'autoroute 73 à Beauceville et de doublement des voies de la route 173 à Saint-Henri. Par ailleurs, des interventions sur différentes structures sont également planifiées, notamment sur le pont de Québec.

« Il va sans dire que ces investissements constituent un puissant moteur économique et de création d'emplois. Ils répondent également aux besoins de la région en matière d'infrastructures routières sécuritaires et de qualité. Ce réseau, il convient de le rappeler, contribue au développement économique tout en assurant la mobilité des personnes et des biens », a souligné Mme Vien.

Ces investissements dans le réseau routier de la région, au cours de cette période, se répartissent comme suit, en fonction des grands axes d'intervention établis par le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports :

  • 114,3 millions de dollars sont consacrés aux structures, dont 19 millions aux structures du réseau municipal;
  • 127 millions de dollars sont destinés aux chaussées;
  • 45,8 millions de dollars iront au développement du réseau.
  • 10,6 millions de dollars vont à l'amélioration du réseau.

« Je me réjouis de ces investissements sur le réseau routier de Chaudière-Appalaches. Pendant toute la durée des travaux, 1 929 personnes travailleront sur les 224 chantiers que comptera notre région. À terme, ces investissements permettront à la population de compter sur un réseau de transport encore plus fiable, efficace et sécuritaire », a ajouté la ministre Vien.

« Ces investissements s'inscrivent dans un contexte particulier, que nous connaissons tous. En effet, il y a deux ans, notre gouvernement a pris des engagements fermes, notamment celui d'assurer le redressement des finances publiques et d'éliminer le déficit budgétaire. Après six années consécutives de déficits, l'équilibre budgétaire a enfin été atteint en 2015-2016, comme notre gouvernement s'y était engagé », a rappelé la ministre Vien.

« Le Plan économique du Québec, présenté le 17 mars dernier, lors du discours sur le budget, poursuit dans la même voie. C'est un plan qui nous permettra collectivement de relever les défis de demain et de saisir les occasions liées à la transformation de notre société en une économie du savoir, plus innovante et plus sobre en carbone. C'est un plan qui interpelle au premier chef le secteur des transports, et j'y vois là une belle occasion pour le Québec de propulser ses transports par l'électricité », a indiqué le ministre Jacques Daoust.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.