Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
26 avril 2016 - 06:00

États financiers 2015 : Saint-Georges présente un excédent de 6,7 M$

Julio Trepanier

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Twitter Julio Trepanier
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Les états financiers de la Ville de Saint-Georges présentés lors de la dernière séance du conseil par la firme d’auditeurs indépendants Raymond Chabot Grant Thornton indiquent que la municipalité a enregistré un surplus de 6,7 M$ au 31 décembre 2015.

En 2015, Saint-Georges a compté sur 46 867 297 $ de revenus et a effectué des dépenses de 40 014 887 $, générant ainsi un excédent de 6 852 410 $. Après distribution des affectations de l’ordre de 116 851 $, l’excédent de l’exercice se situe à 6 735 559 $.

Ce résultat est attribué au développement et à la croissance constante de la Ville, ce qui permet d’augmenter les valeurs imposables et de générer d’importants revenus de taxations supplémentaires. Aussi, on indique que des revenus non prévus provenant de la vente d’actifs, d’intérêts et d’activités de loisirs ont contribué au surplus 2015. D’autre part, on souligne que les dépenses ont été de 5 millions inférieures au budget adopté en décembre 2014.

Au 31 décembre 2015, les surplus accumulés s’élevaient à 10 151 094 $. Cette somme comprend un montant réservé aux immobilisations 2016 (1 515 000 $), un montant réservé ou pour des affectations autres (1 379 000 $), un montant pour la réserve de contingences à plus ou moins 5 % (2 000 000 $), ainsi qu’un virement de fonds réservés aux grands projets (4 000 000 $). Le surplus libre est de 1 257 094 $.

Cet important surplus de 6,7 M$ permettra à la Ville de maximiser ses réserves financières et facilitera le financement des projets d’envergure à venir. « Étant donné l’absence presque totale de programmes autant au fédéral qu’au provincial, on emmagasine. C’est mieux pour nous, car lorsque le temps viendra, nous serons capables de donner notre partie sans emprunter », explique le maire Claude Morin.

Investissements

En 2015, les investissements en immobilisations de la Ville de Saint-Georges s’élevaient à 11,4 M$. Ceux-ci incluent principalement les travaux de voirie et trottoirs (1 225 000 $), l’acquisition de terrains (2 150 000 $), investissements pour la centrifugeuse de l’usine d’épuration (670 000 $), travaux à l’Hôtel de Ville (350 000 $), la réfection des piscines du Centre sportif Lacroix-Dutil (675 000 $), la réfection d’infrastructures souterraines (2 450 000 $), la démolition de l’édifice Bon-Pasteur et la réfection du Centre culturel Marie-Fitzbach (665 000 $), le prolongement du parc industriel (885 000 $) et les prolongements de promoteurs (1 605 000 $).

Pour l’année 2015, l’endettement total net de la municipalité est de 49 194 596 $, soit une légère diminution par rapport à 2014. Soulignons que cette somme inclut la quote-part de la dette de la Régie intermunicipale de 3 634 783 $.

La Ville de Saint-Georges estime que ces résultats financiers confirment le respect du cadre établi dans la politique de gestion de la dette avec un ratio d’endettement total net par unité d’évaluation à 3 676 $, alors que celui des cités régionales est de 5 147 $ selon le ministère des Affaires municipales et de l’occupation du territoire. Le ratio du service de dette nette sur les charges de 12,25 % (sous la barre du 15 %) est également à l’origine de ces résultats.

« Les finances de la Ville se portent bien. La Ville pourra avec ces résultats payer une partie comptant des prochains projets d’infrastructures de la Ville et ainsi limiter l’endettement. Cela  dit, les gouvernements supérieurs devront aussi contribuer à nos projets d’envergure que sont, entre  autres, la réfection du  mur de soutènement du  centre-ville (quai Pinon), la construction d’un complexe sportif, la mise  à niveau du centre culturel Marie-Fitzbach et la réfection de la piste de l’aéroport », conclut le maire de Saint-Georges.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.