Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
9 juin 2016 - 09:56 | Mis à jour : 09:59

Saint-Georges au 51e rang des villes canadiennes où il fait bon vivre selon « Money Sense »

Julio Trepanier

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Twitter Julio Trepanier

La Ville de Saint-Georges est classée en 51e position sur 219 dans le palmarès 2016 des villes canadiennes où il fait bon vivre selon le magazine « Money Sense ». En 2015, la municipalité beauceronne occupait le 53e rang alors qu’en 2014, elle se positionnait en 46e place.

Le positionnement de Saint-Georges par rapport aux autres villes canadiennes dans le classement s’explique par le coût moyen des propriétés (valeur nette de 291, 021$), des loyers abordables (dans le « Top 10 » global), l’accès aux soins de santé et le faible taux de criminalité qui enregistre une baisse de 31,1% sur une période de 5 ans.

Par ailleurs, en comparaison avec l’an dernier, « Money Sense » estime que le taux de personnes sans emploi est passé de 4,71% à 5,5% de 2015 à 2016 sur le territoire de la municipalité.

À l’échelle provinciale, Saint-Georges se classe au 9e rang des endroits où il fait bon vivre, soit une augmentation d’une position par rapport à 2015.

Pour connaître la méthodologie utilisée par le magazine « Money Sense », suivez ce lien (en anglais).

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.