Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
15 juin 2016 - 15:58 | Mis à jour : 16 juin 2016 - 09:54

Une première session parlementaire remplie de nouvelles expériences pour Paul Busque

Sébastien Roy

Par Sébastien Roy, Journaliste

Toutes les réactions 2

Le député de Beauce-Sud, Paul Busque, a dressé un bilan positif de sa première session parlementaire au sein du gouvernement lors de point de presse cet après-midi.

« La session parlementaire qui se termine m’a permis de me familiariser avec le travail législatif. J'ai vécu de nombreuses premières expériences en tant que député. J’ai pu constater que les recommandations et les commentaires des citoyens et des groupes sont pris en considération et se reflètent dans la version finale d’un projet de loi, comme ce fut le cas pour le projet de loi 64 sur l’immatriculation des armes à feu », a-t-il expliqué. Notons à titre d’exemple que les propriétaires n’auront pas à buriner un numéro de série sur leurs armes.

En ce qui concerne le mur de soutènement Pinon, celui-ci a mentionné qu’il a travaillé pour faire en sorte que la réfection de cette infrastructure corresponde à un programme. « Pour faire avancer un dossier comme celui-là, il faut qu’il se connecte à un programme. D’entrée de jeu, je me suis assuré que les gens [au sein du gouvernement] comprennent que le quai Pinon est un mur de soutènement et que ce type d’infrastructure fasse partie d’un programme », a-t-il révélé.

« Dans Beauce-Sud, une grande partie de notre économie repose sur nos PME et l’amélioration des finances publiques se répercute sur celles-ci en leur assurant une prévisibilité et une stabilité. Plusieurs mesures mises en place telles que la réduction de la paperasse et de son coût, les allégements fiscaux pour les PME ou pour faciliter le transfert d’entreprises familiales, contribuent à soutenir nos créateurs d’emplois et le développement de nos communautés », a souligné Paul Busque. Le gouvernement s’est d’ailleurs fixé comme objectif de réduire la quantité de documents à remplir de 10 % d’ici 2018.

M. Busque a également tenu à souligner l’amélioration de la cote de crédit du Québec par les agences de notation Standard & Poor’s et Fitch. « Ce que ça signifie, c’est que les actions du gouvernement dans les deux dernières années ont généré des choses concrètes. Au Québec, il en coûte 30 M$ par jour pour payer les intérêts de la dette. […] Cette marge de manœuvre [combinée aux surplus des deux plus récents budgets] permettra d’investir davantage dans des secteurs plus appropriés, comme les services et les entreprises. Moins d’intérêts, plus de projets, c’est aussi simple que cela », résume-t-il.

En ce sens, le député a rappelé les investissements de 1,2 G$ au cours des trois prochaines années annoncés lors du dernier budget. Cette somme permettra d’ajouter 900 ressources professionnelles supplémentaires pour les services aux élèves ainsi que d’investir dans les infrastructures scolaires. Près de 2 M$ ont déjà été annoncés pour rénover neuf établissements scolaires dans le comté de Beauce-Sud.

De plus, le parti libéral ira de l’avant avec le projet pilote de la maternelle à quatre ans en milieux défavorisés en ajoutant 100 classes supplémentaires aux 86 existantes. Mentionnons à ce sujet qu’une de ces classes est déjà implantée à Saint-Martin et une autre ouvrira à Saint-Gédéon dès l’automne prochain.

« L’aide financière de 168 651 $ accordée au Carrefour jeunesse-emploi de Beauce-Sud pour un projet-pilote s’inscrit également dans la volonté gouvernementale de soutenir les jeunes afin de favoriser la persévérance scolaire et de développer leur potentiel », a ajouté Paul Busque.

Le projet de loi modifiant la Loi sur la qualité de l’environnement déposé la semaine dernière propose l’adoption d’un nouveau régime d’autorisation environnementale qui simplifiera le processus et réduira les délais. « Ce projet de loi vient répondre à de multiples demandes provenant de nos municipalités, agriculteurs et entrepreneurs. Plusieurs autres projets de loi touchant les municipalités ont aussi été déposés et s’inscrivent dans notre approche de partenariat avec celles-ci », a déclaré le député de Beauce-Sud.

Aussi, la nouvelle loi sur l’immigration permettra une sélection des nouveaux arrivants en fonction des besoins de la province et de la région. « Par exemple, les entreprises de Beauce-Sud recherchent des employés dans le domaine des ressources humaines. Les immigrants travaillant dans ce domaine seront donc privilégiés », a-t-ajouté.

Depuis janvier 2016, le gouvernement a annoncé des investissements de 20 M$ pour améliorer le réseau routier du comté. En santé, deux lits additionnels sont subventionnés à la Maison Catherine de Longpré et une superclinique doit être implantée à Saint-Georges pour mieux répondre aux besoins de notre population. « L’objectif des supercliniques est de désengorger les urgences et de faciliter l’accès à un médecin. Elles regrouperont des services variés comme des radiographies, des échographies et des services psychologiques entre autres. Elles seront ouvertes sept jours sur sept à raison de 12 heures par jour », conclut Paul Busque.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Il ne serait pas là et on ne verrait pas la différence.
    Quel erreur d'avoir voté pour lui.

    Voteur - 2016-06-16 15:55
  • ont voie bien que Paul busque n.écoute pas le monde la belle exemple le poste de police que la ville a accepté et que le gouvernement a accepté mais des mécréants ont foutue le bordel et des grattes papiers ont réussie a faire refuser que m.Busque qui mettre de l.ordre dans ce dossier la et sa presse au plus vite

    citoyen décu - 2016-06-21 10:34