Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
28 juin 2016 - 05:59

La CSN demande au gouvernement de revoir les services ambulanciers

Gabriel Gignac

Par Gabriel Gignac, Journaliste

Twitter Gabriel Gignac

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) qui représentent les paramédicaux a demandé au gouvernement du Québec et à son ministre de la Santé, Gaétan Barrette, de revoir les services ambulanciers, et ce, rapidement.

Selon eux, les horaires de travail, la couverture et les balises des services doivent être revus rapidement, car les chances de survivre à un arrêt cardiaque dans la nuit sont moins bonnes que dans le jour. Le Syndicat se questionne à savoir si le gouvernement croit qu'une vie vaut plus cher dans le jour que dans la nuit.

Dans Chaudière-Appalaches, les horaires sur appel causent passablement de problèmes alors que les délais pour se rendre à la centrale se situent entre dix et 15 minutes. Selon les spécialistes, lorsque le délai dépasse 11 minutes les chances de survie d'un arrêt cardio-respiratoire sont minces. Parfois, les ambulanciers ne peuvent même pas intervenir avant 30 minutes. L'autre problème, selon la CSN, est qu'avec la règle des territoires exclusifs, une ambulance plus proche d'un lieu d'intervention ne pourra pas agir, car ceux qui gèrent les ambulanciers sont des entreprises privées qui travaillent pour conserver leur territoire.

Les délais et le manque d'ambulances augmentent le stress des travailleurs et certains souffrent même de dépression. La CSN souligne que le nombre d'arrêts de travail forcés augmente continuellement depuis deux ans.

Rappelons en terminant que les conventions collectives sont échues depuis plus d'un an déjà.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.