Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
27 juillet 2016 - 09:51

Les agriculteurs de la Beauce veulent arrêter leur député Maxime Bernier

Gabriel Gignac

Par Gabriel Gignac, Journaliste

Twitter Gabriel Gignac
Toutes les réactions 17

Les producteurs de lait de la Beauce veulent freiner la course à la chefferie de leur député Maxime Bernier. 

Les agriculteurs se disent trahis par M. Bernier qui est contre le système de la gestion de l'offre. Ils soutiennent que lors de la dernière campagne électorale, le politicien était en accord avec cette façon de faire et qu'il a simplement choisi de changer son arme d'épaule pour avoir plus de chance de se faire élire comme chef du Parti conservateur.  

Lors d'une conférence de presse qui s'est déroulée il y a quelques jours à sa ferme, Sarah Poulin a affirmé que les producteurs agricoles voulaient déstabiliser la campagne de M. Bernier. « Nous voulons que le pays au complet se rendre compte à quel point la gestion de l'offre est importante pour nous et pour tous les Canadiens », affirme-t-elle. 

La guerre ne sera pas facile, car malgré que les producteurs agricoles soient très nombreux dans la Beauce, le député conservateur a une belle renommée et une belle réputation dans la région, lui qui a été élu facilement lors des dernières campagnes. 

Un agriculteur de Sainte-Marguerite, Frédéric Marcoux, tente de mettre de la pression sur le chef de campagne du député de Beauce, Jacques Gourde. M. Marcoux a envoyé une lettre à des producteurs de la région afin que ceux-ci mettent de la pression sur M. Gourde et que les producteurs restent grouper pour faire un contrepoids à Maxime Bernier.

Pour sa part, le politicien n'est pas surpris de la réaction des agriculteurs et explique ne pas pouvoir prôner la liberté économique et faire une exception dans un domaine quelconque. Il ajoute que dans le domaine agricole, les prix sont artificiellement élevés, parfois même près du double.

Rappelons en terminant que la région compte 410 producteurs laitiers pour 1000 emplois directs engendrant des revenus de 180 M$.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

17 réactionsCommentaire(s)
  • Lorsqu'un député clame haut et fort qu'il défend les dossiers de sa population qu'il fasse sa job de député un point c'est tout et qu'il défende les intérêts de notre économie locale. Pendant la dernière campagne électorale M. Bernier a clairement dit défendre la gestion de l'offre. Maintenant nous pouvons comprendre qu'il a dit cela pour gagner des votes. Aujourd'hui il n'a aucunement besoin des Beaucerons pour gagner la chefferie du parti conservateur puisque le vote ne se passera pas ici. Il a besoin de votes et d'appuis de l'Ouest donc il lui est facile de renier la population de Beauce et sa gestion de l'offre. Un député qui se respecte doit défendre sa population et non pas l'utiliser à des fins politiques. S'il n'est subitement plus à l'aise avec les intérêts et les valeurs beauceronnes, qu'il démissionne au lieu de faire le fanfaron. Comment ne pas mépriser des politiciens qui changent d'avis au détriment de ceux qui l'ont élu, dégoûtant. La gestion de l'offre est sans doute imparfaite mais c'est ce qu'a choisi notre communauté, le député doit défendre courageusement et représenter dignement les choix de sa communauté. En avez vous vu des agriculteurs manifester contre la gestion de l'offre??? Moi, Non. Bravo à ceux qui se tiennent debout mais je n'inclus pas M. Bernier.

    Daniel - 2016-07-27 13:12
  • Je suis pour l'idée de Maxime Bernier.
    Est ce que l'on pense aux qqes centaines d'agriculteurs qui pourront être perdant ou aux dizaines de milliers de consommateurs de la Beauce qui paient actuellement trop cher ? Je suis contre les quotas.

    Christian - 2016-07-27 22:50
  • Un gouvernement qui déshabille Paul pour habiller Pierre aura toujours l'appui de Pierre.

    Paul - 2016-07-28 07:33
  • les cultivateurs arreté de dépensé sans compter les tracteurs gros pour rien juste pou ne pas payé de l.impot et faire des déclarations d.impot déficitaire 6 mois dans le sud ont est d.accord avec la libération mondial ont achete ou c.est le moin cher a qualité égale si je vais chercher mon lait a Jackman 1.oo dollard de moin du litre arreté de brailler donner l.exemple

    citoyen ecoeuré de payé - 2016-07-28 07:47
  • Coudonc, faut-il gouverner et proposer des idées ou bien toujours de plier aux lobbys et groupes de pression??

    À les entendre, tout idée contraire à ce que EUX voudraient doit être freinée, bloquée et vive le Statut quo...

    J. Landry - 2016-07-28 09:34
  • Premièrement, ça ne va rien donner d'essayer de mettre de la pression contre M. Bernier, il n'a aucune chance de gagner la chefferie du parti conservateur.
    Deuxièmement, les producteurs de lait devraient être payes le prix que le marche est prêt a payer, rien de plus, les consommateurs en ont assez de payer deux et trois fois la valeur d'une marchandise.

    jean - 2016-07-28 14:21
  • Allez chercher votre lait aux U.S. si ça vous tente de boire des produits de moins bonne qualité que ce qui est produit en Beauce près de chez-vous par des gens qui vous aideront lorsque vous serez dans le besoin. Donne à manger à ton voisin et in viendra c... sur ton perron.
    Productrice de lait beauceronne.

    Productrice - 2016-07-28 21:17
  • Madame la "productrice"... Avec tout mon respect je vous dis que je suis assez convaincu que le lait des USA est d'aussi bonne qualité, de même que le sirop d'érable et le poulet. En passant, vous pourrez continuer à vendre vos produits ! Élimination des quotas ne signifie pas nécessairement que c'est la fin de votre entreprise. Si vous êtes productive, vous survivrez.

    Christian T. - 2016-07-29 12:02
  • La gestion de l’offre doit sans doute être mise à jour, c’est normal. Faites donc le calcul à combien cela vous coûte en lait par année. Lorsque mes enfants étaient petits, comme toutes les familles ça me coûtait cher en lait. Aujourd’hui avec des ados et des jeunes adultes à la maison, ils boivent beaucoup moins de lait mais c’est le bœuf qui coûte cher, à un point que ça fait très mal au budget familial. 35% d’augmentation du prix du bœuf en 5-6 ans, vous trouvez ça normal? Demander à monsieur Bernier lorsqu’il fera des discours dans l’Ouest Canadien d’exiger une diminution des prix de la part des producteurs de bœuf car le consommateur n’en peux plus. Pensez-vous qu’il aura le courage de le faire? Certainement pas, car il trop besoin d’appuis hors Québec et il n’a pas eu le courage de dire en pleine face aux producteurs de la région lors de la campagne électorale qu’il était contre la gestion de l’offre, préférant pendant 10 ans nous mentir avec le sourire et dire haut et fort que lui et son parti étaient pour la gestion de l’offre « intégrale »
    Maudit opportuniste, mensonge et manipulation. Vous aimez cette façon de faire? Si c’est un gars qui vous connais et si c’est un gars qui vous ressemble, comme le disait la stupide chanson… votez et applaudissez Bernier.

    Ghyslain - 2016-07-29 12:35
  • La base de l'économie d'un pays commence par sa capacité de se nourrir. Nos agriculteurs, petits ou grands, présentement, savent comment faire les choses. Leurs productions est déjà décidé par un système de quota ce qui stabilise leurs revenus et couvre leurs coûts de production. Ce n'est pas les producteurs qui empochent les profits, ce sont les intermédiaires, ne l'oubliez pas. C'est la régie des marchés agricole qui fixe les prix et les producteurs font avec. Nos grandes entreprises de transformation du lait, les grossistes, les intermédiaires, les détaillants et autres veulent leur part du gâteau pour payer les salaires de leur employés syndiqués pour la plupart. Tous veulent être performants financièrement et c'est à qui fera le plus de surplus, c'est une course continuelle.

    En France, les quotas sont tombés et c'est le K.O. Aux États-Unis, si les prix sont trop bas, le gouvernement injecte des milliards à leurs agriculteurs. Ici notre production est réglée au quart de tour et le système actuel permet autant aux petites entreprises agricoles qu'aux grosses de progresser et à leur rythme sans être obligé d'infecter continuellement des argents pour suivre la parade et rester dans le rang. D'ailleurs il est prouvé qu'une petite ou moyenne entreprise est aussi efficace qu'une grosse.

    Personnellement, je suis fière de consommer des produits qui viennent d'ici parce que je sais que c'est notre monde qui y travaille et que je participe à l'économie de ma place, ma province et mon pays.

    Je suis toujours surprise lors de mes sorties au restaurant de voir tant de monde à tous les soirs qui mangent les produits de la terre et sûrement qu'il ne pense pas combien le lait coûte ou que finalement il leur reste un peu d'argent pour se gâter. Parlons de bière aussi, jamais j'ai entendu dire que la bière est chère...et pourtant...

    Le système de quota a fait ses preuves et permet à tout le monde de rester en place, alors laissons donc nos producteurs décider de leur sort, ils sont capables et je leur fais confiance.

    Denise - 2016-08-02 09:29
  • Maudits agriculteurs et leur monopole Québcois, maintenant l'économie est mondiale, si vous êtes pas compétitifs; changez de domaine! Arrêtez de téter des subventions! Moi aussi je vais chercher mon lait à Jackman. Changer vos tracteurs et pick-up moins souvent pis ça va être correct!

    Go Maxime - 2016-08-02 12:27
  • « à Go Maxime »Tu est prêt à flamber 3 - 5 ou 10 dollars en essence pour faire l’aller-retour à Jackman pour sauver 1.75 $ sur ta pinte de lait? Je ne te laisserai pas gérer mes finances car c’est sûr qu’on s’en va en faillite avec un raisonnement comme le tiens. Avec ta façon de calculer tu n’est pas en position de dire aux agriculteurs comment gérer leur dépenses. Je connais pleins d’électeurs brillants qui ont voté pour Maxime et ils doivent être gêné de constater qu’un pro-Maxime réagisse de cette façon. Et tu fais bien de ne pas écrire ton nom ou ton prénom pour ne pas être reconnu car ton raisonnement fait dur et strictement basé sur des préjugés.

    Moi aussi je veux payer mon lait moins cher ainsi que mon panier d’épicerie en général,donc inutile de mettre la faute seulement sur le dos des producteurs laitiers. La gestion de l’offre doit sûrement subir une mise à jour mais pas la mettre entièrement à la poubelle car si cette dernière disparaît, le gouvernement va devoir subventionner l’industrie laitière pour être compétitive sur le marché comme le font les Etats-Unis à grand coups de milliard. Car en passant, le bon lait de Jackman est subventionné pour être compétitif sur le marché. Si le gouvernement devait subventionner cette industrie comme cela est fait chez nos voisins, cela voudrait dire une augmentation de nos impôts et ça, je ne suis plus capable…

    Ghyslain - 2016-08-02 14:40
  • - Douzaine d'oeufs Extra Gros, 1.39$ aux USA / Ici = 3.49$
    - Gallon de lait au chocolat 3.79$ (3.78L) / Ici = au moins 4.99 pour juste 2L donc près de 10$ pour un gallon!!

    Alors Ghyslain il suffit de quelques articles de plus qui sont moins chers et de faire le plein à Jackman à 80¢ du litre et soudainement il y a des économies, même en comptant le trajet et le taux de change à 34%.

    C'est quand même alarmant de constater les différences énormes malgré ces 2 facteurs! On paie vraiment cher le maintient du statut quo.

    Mike - 2016-08-03 07:43
  • Pour répondre à notre savant Mike, première des affaires j'ai jamais vu une vache qui fait du lait au chocolat, c'est un produit transformer. autre chose, à te lire, on dirait que c'est le producteur qui empoche, savais -tu que c'est lui qui en reçoit le moins de la part du gâteau, juste pour le fromage c'est environ 20 % qui lui revient, tu trouves tu que c'est encore trop, tu devrais te poser comme question qui en empoche le plus ? C'est les intermédiaire, c'est tellement facile casser du sucre sur le dos des producteurs, et ce n'est pas la question de la gestion de l'offre même s'il elle tombe les profits des intermédiaire va exploser, c'est pas moi qui l'invente c'est ce qui se passe partout ailleurs, la plus belle preuve on là eu avec la viande, la crise de la vache folle, les producteurs avaient des pinottes pour leurs animaux et JAMAIS le prix au consommateur a baisser qui qui empochait encore les intermédiaires. Si tu penses que les producteurs ont les poches pleines et qui s'achètent des gros pick up et des gros tracteurs dépêchez vous à vous acheter une ferme sur la gestion de l'offre et on s'en reparle et de toute façon vous aurez jamais les couilles de chausser leurs bottines. C'est pas croyables de travailler pour nourrir la population et donner des bons produits avec des normes sévères comme on a Canada pour la qualité et se faire attaquer comme ça par un député qui a jamais rien construit pour la Beauce.

    Gérard - 2016-08-03 13:28
  • Les agriculteurs, changer votre train de vie! pas obliger d'avoir toujours des tracteurs et pick up de l'année! Si vous voulez avoir un revenu d'un doctor, retournez à l'école.

    Tanné payer mon lait plus cher - 2016-08-04 09:11
  • Salut Gérard! En passant, moi je ne casse pas de sucre sur le dos des agriculteurs, je ne les blâment pas, je ne les accusent pas.

    Je ne fait qu'apporter des faits qui se prêtent au sujet discuté dans l'article. On s'en fout que le lait soit au chocolat ou pas, ce n'est qu'un autre produit laitier trop cher ici! Un autre exemple, une petite pinte de crème fouettée est 1.39$US et ici c'est 4.19$

    Faut croire que quelque chose est à revoir car ce débat est dans les médias depuis un bon bout et les consommateurs sont tannés de payer des prix si exhorbitants! Si c'est les intermédaires le problème, les agriculteurs devraient rendre ça clair au yeux de la population.

    Je ne suis pas expert, et j'écris sans dénigrer les propos des autres, mais je continues de dire que le statut quo n'est vraisemblablement pas une option!

    Mike - 2016-08-04 11:39
  • J’appui les agriculteurs à 100% et ils ont tout mon respect mais il faut reconnaître que Mike a de bons arguments et je le remercie de ne pas casser du sucre sur le dos des agriculteurs. Je crois que ses remarques sont respectueuses et rien à voir avec ceux qui laissent entendrent que les agriculteurs roulent sur l’or et qui s'en mettent plein les poches. Si certains s’achètent des pick-up de l’année je suis bien content pour eux, c’est mérité et ce sont des entrepreneurs. Je sais c’est quoi de travailler sur une ferme et je vous garanti que je ne voudrais pas vivre avec la pression qu’ont nos agricultrices et agriculteurs. N’oubliez pas qu’il y a un taux dramatiquement élevé de suicide chez nos agriculteurs, donc du respect svp.

    Tout système établi il y a 20-30 ou 40 ans doit être revu et mis à jour. Il serait bon de revoir ce qui peut être amélioré dans ce système tout en garantissant des revenus à ceux et celles qui ne comptent pas leurs heures de travail.

    Ce qu’il faut dénoncer en premier lieu ce sont les mensonges de notre député Bernier qui pendant près de 10 ans a clamé haut et fort avec preuve à l’appui, qu’il défendrait la gestion de l’offre de façon intégrale. Aujourd’hui par pur ambition politique il renie ses engagements et nous faisant croire qu’il travaille pour les beaucerons mais en vérité il travaille pour lui-même en utilisant les beaucerons. Pas très guerrier dans ses convictions. Mais quand on est jaune et toujours prêt à baisser son pantalon, que demander de plus…

    Ghyslain - 2016-08-04 13:17