Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 septembre 2016 - 11:53 | Mis à jour : 6 septembre 2016 - 10:20

André Côté met en doute l'impartialité de l'ONÉ dans le dossier Énergie Est

Par Salle des nouvelles

Toutes les réactions 1

Le président du Bloc québécois du comté de Beauce, André Côté, partage les propos du maire de Montréal, Denis Corderre, et met en doute l'impartialité de l'Office national de l'énergie (ONÉ) dans Énergie Est pour un nouveau pipeline qui va passer à travers Montréal et le Québec.

« À force de parler des problèmes de transparence et d’efficacité de l’Office national de l’énergie, on en oublie le véritable enjeu. Énergie Est vise à contraindre le Québec à participer à l’expansion de l’industrie du pétrole bitumineux, une des plus polluantes au monde, au péril de nos cours d’eau et de nos terres agricoles. Nous n’avons rien à espérer d’un processus d’évaluation arrangé avec le gars des vues », a déclaré le président Côté

Le processus d’évaluation de l’ONÉ n’en est pas à ses premiers ratés. Après avoir vu son pouvoir d’action largement restreint par le gouvernement Harper, l’ONÉ s’est vu sévèrement blâmé l’hiver dernier par la vérificatrice générale de l’environnement. Celle-ci lui reprochait d’être incapable de faire respecter les conditions selon lesquelles les projets de pipelines sont approuvés. Au début du mois d’août, le National Observer faisait état d’une rencontre privée entre Jean Charest, alors consultant pour Trans-Canada, le président de l’Office national de l’énergie et deux des trois commissaires chargés d’étudier le projet Énergie Est. Le processus d’évaluation est aujourd’hui suspendu jusqu’à nouvel ordre afin que lumière soit faite sur cette rencontre.

Par ailleurs, le 15 août dernier, les libéraux de Justin Trudeau ont annoncé la création d’un comité d’experts ayant justement pour mandat d’examiner l’ensemble du processus d’évaluation. Le comité d’experts doit livrer son rapport d’ici le 31 janvier 2017.

« Le fait que les libéraux aient tout de même tenté d’aller de l’avant avec les audiences à Montréal en dit long sur le sérieux de leur démarche. En maintenant la cadence malgré l’inaptitude évidente de l’ONÉ, ils ont prouvé que ces consultations ne sont que du mauvais théâtre. Les libéraux ont fermement l’intention de l’enfoncer dans la gorge des Québécois leur pipeline et l’obtention ou non de notre consentement ne les empêche pas de dormir. Nous devons être réalistes, solidaires et résilients si nous voulons éviter d’être le dindon de cette grande farce fédérale », conclut M.Côté.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Ont veut l autoroute...

    Bidou laloge - 2016-09-05 18:12