Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 septembre 2016 - 06:00

André Côté estime que la ministre Philpott fait de la petite politique sur le dos des malades

Julio Trepanier

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Twitter Julio Trepanier

Le président du Bloc québécois du comté de Beauce, André Côté, somme le premier ministre Justin Trudeau de la rappeler à l’ordre la ministre fédérale de la santé, Jane Philpott, qui a annoncé son intention d’exiger que le Québec lui rende des comptes avant qu’elle consente à libérer des sommes d’argent en santé.

En entrevue au Huffington Post, Mme Philpott déclarait vouloir que les provinces « plaident leur cause » et « démontrent des résultats mesurables » pour avoir droit aux fonds fédéraux en santé. « C’est de notre argent qu’elle parle », dénonce le président André Côté. « La tirelire fédérale en doit toute une aux contribuables québécois, qui y déposent 50 milliards par année. Ce n’est pas trop demander que d’exiger notre part », ajoute-t-il.

Selon ce dernier, la ministre fait de la petite politique sur le dos des malades. « Les libéraux de Justin coupent dans les transferts en santé et maintenant, ils veulent en plus qu’on mendie pour avoir notre part de ce qui reste, et ce, dans notre propre champ de compétence », déplore M. Côté.

Pour le président du Bloc québécois en Beauce, il est hors de question que le Québec se fasse dicter comment gérer son argent par une ministre dont les dépenses en limousine ont récemment fait la manchette. « Justin Trudeau doit rappeler la rappeler à l’ordre une fois pour toutes et s’engager à ce que son gouvernement s’en tienne aux domaines de compétence fédérale. On a déjà subi par le passé les politiques mur-à-mur inefficaces des libéraux. On y reviendra pas », conclut-il.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.