Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
6 septembre 2016 - 13:22

Maxime Bernier veut « libérer » le commerce du sirop d’érable au Canada

Julio Trepanier

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Twitter Julio Trepanier
Toutes les réactions 12

Le député de Beauce et candidat à la chefferie du Parti conservateur du Canada, Maxime Bernier, demande au gouvernement Trudeau d’abolir le Décret sur l’eau d’érable et le sirop d’érable du Québec.

« Tout comme la gestion de l’offre pour les produits laitiers, les œufs et la volaille qui doit être abolie et l’ancienne Commission canadienne du blé qui a été à juste titre abolie, le cartel du sirop d’érable doit aussi être aboli. C’est l’opposé du libre marché », a-t-il exprimé lors d’un point de presse aujourd’hui.

S’il est élu chef du Parti conservateur et éventuellement premier ministre du pays, Maxime Bernier dit s’engager à tout mettre en œuvre pour permettre aux acériculteurs du Québec d’exporter librement leur sirop vers d’autres provinces et les marchés internationaux.

C’est en compagnie d’Angèle Grenier, une acéricultrice de Beauce, que le député fédéral a tenu à rendre publique sa position. Rappelons que celle-ci portera devant la Cour suprême du Canada le litige qui l’oppose à la Fédération des producteurs acéricoles du Québec (FPAQ). (Voir texte : « Angèle Grenier n'a pas encore fini son combat contre la Fédération des acériculteurs du Québec »)

« Madame Grenier veut simplement que ses droits constitutionnels de vendre son sirop d’érable librement et à qui elle veut soient respectés. Comme je l’ai dit il y a deux semaines, la Constitution est claire : nous avons le droit au libre-échange entre les provinces. J’invite le gouvernement Trudeau à faire respecter la Constitution », conclut Maxime Bernier.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

12 réactionsCommentaire(s)
  • moi je suis pour le libre échange: échanger Maxime Bernier avec un pays très loin d'ici.

    Bill - 2016-09-06 13:34
  • Pauvre lui... Il ne comprendra jamais rien au décision librement et très majoritairement prise ! Ni au compétence provinciale non plus... En tout cas !

    André - 2016-09-06 14:57
  • Populiste, Opportuniste. Ancien ministre d'état à l'agriculture et il n'a jamais levé le petit doit dans ce dossier qui traine depuis longtemps. Maintenant que Mme Grenier fait parler d'elle, il veut être pris en photo avec et qu'on parle de lui et donner l'impression qu'il se bat pour des causes ? Stratégie de marketing pour donner l'impression qu'il est "présent". Pitoyable. "Absent" pour faire avancer les dossiers en Beauce.

    Ghyslain - 2016-09-06 15:05
  • Bravo M. Bernier!
    Votre position contre le cartel du sirop d'érable est logique.
    La majorité des consommateurs ne veulent plus et ne peuvent plus payer le gros prix pour mettre du beurre et du sirop sur la table.
    Malheureusement, la population est peu informé des monopoles de FPAQ et l'UPA.

    Dany - 2016-09-06 16:42
  • D'accord avec lui! Un moment donné c'est assez des espèce de systèmes soviétiques de "cartel" du sirop où tout est centralisé, gèré comme si c'était du pétrole... Le sirop est rendu un bien de luxe au coeur même du "pays de l'érable" et c'est quasiment rendu qu'il faut acheter ça en cachette si on connais quelqu'un qui en fait... sous risque de représailles ou je sais pas quoi!

    Carl - 2016-09-06 18:06
  • @ André. Majoritairement??? Je n'ai jamais voté sur ce projet! @ Ghyslain. Si M. Bernier était opportuniste, il ne ferait pas de vagues pour se mettre les acériculteurs et agriculteurs de son coté.
    Si vous demandez à Paul s'il est d'accord à ce que le gouvernement déshabille Pierre pour habiller Paul, ce dernier sera toujours d'accord.

    Lucie - 2016-09-06 20:57
  • Je suis d'accord avec M.Bernier, pas besoin d'un système de gestion de l'offre dans le syrop d'érable. On est dans un marché qui devrait être libre et la demande mondiale est élevé/en hausse.
    Le fait de restreindre la production fait augmenter les prix artificiellement (les consommateurs perdent) et le Québec perd du terrain dans la vente de syrop car les autres régions productrice ne sont pas restreintes. Donc, les producteurs perdent des opportunités d'affaires à l'étranger et des ventes. Tout le monde en sort perdant avec ce système.

    Maxime - 2016-09-08 10:10
  • je vais dire comme mes confreres on dit m bernier cherche l.attention des journalistres on la vue avec ses documents oublier.se que m bernier a oublier comment une agence de vente fonctionne sais fait pour l.equiter pour l.ensemble des producteurs.je vais vous expliquer tout producteurs(trice)peut vende direct au consomateur ils peuvent vendre avec intermidiaire tu rempli les papiers de la federation et tu paie tes preleves tu peut de vende a ton acheteur autorise si tu t,enregistre comme acheteur autorise tu peut vende a qui tu veut sa prend un controle ces pour equite des produteurs.ils faut poser une question on pourrais envoyer du sirop avec aucune inspection mais quand tu va en voyage il inspecte valise ect pourquoi on pourrais envoyer du sirop sans etre inspecter les personnes doit etre inspecte

    emery belanger - 2016-09-08 13:18
  • pour ceux qui on ecrit sur cette article pour m bernier une chose etre vous producteur si vous n etre pas producteuren bonne partie vous ne savez pas comment sa fonctionne le sirop trop il a eu une aumentation des prix pour s.ajustepour couvrir le cout de prodution quand j.ai commencer a faire du sirop en fin des annees quatre-dix la canne se vendais $5.95 aujourdhui elle se vendais entre $6.95 a $7.95

    jacqueline cote - 2016-09-08 14:48
  • Est-ce que quelqu'un peut m'expliquer pourquoi il faut un système de gestion de l'offre avec le sirop d'érable ?
    Tant qu'a y être, on pourrait mettre un système de gestion de l'offre pour les boulanger , les restaurants , les vendeurs de téléphones , les compagnies de construction etc. Ça n'a pas de fin .
    Expliquez moi en quoi la vente de sirop doit être régulé plus qu'une autre industrie . J'ai regardé les commentaires et je n'ai pas vu aucune argumentation POUR le maintien du système.

    Alex - 2016-09-08 15:49
  • M. Bernier, je crois que vous faites une petite erreur: La Constitution canadienne n'est pas claire du tout sur cette question et Madame ne peut prétendre faire respecter des droits constitutionnels sur la question, ils sont inexistants. Le libre-échange n'existe pas entre les provinces. Il y a des ententes entre les provinces. Quant à la gestion de l'offre C'est un choix de société ou vous tentez de protéger et d'être équitable envers vos producteurs ou vous les soumettez à la jungle libre-échangiste et mondialiste. Nous ne sommes pas si nombreux les québécois, il faut se réunir face au commerce international, les mouvements coopératifs en sont un bel exemple, si la gestion du sirop d'érable s'est transformé en cartel, il faut la réformer, la corriger et non l'abolir.

    Gaétane Giguère - 2016-09-08 16:27
  • Pauvre Maxime , pas croyable que ce gars la veulent devenir premier ministre , ils faut qu' ils y ais du monde qui le réveil...........

    robert - 2016-09-08 18:50