Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
15 septembre 2016 - 11:45 | Mis à jour : 16 septembre 2016 - 08:38

Paul Busque fait le point sur l'autoroute de la Beauce

Gabriel Gignac

Par Gabriel Gignac, Journaliste

Twitter Gabriel Gignac
Toutes les réactions 10

Le député de Beauce-Sud, Paul Busque, a fait le point aujourd'hui en conférence de presse sur l'autoroute de la Beauce qui ouvrira officiellement à l'automne prochain à une date qui reste à confirmer.

Le politicien a raconté que les travaux allaient très bien et qu'ils seront bientôt terminés et qu'enfin les gens pourraient rouler de Québec à Saint-Georges ou de Saint-Georges à Québec. « C'est un des projets majeurs qui a été réalisé sur notre territoire et je crois que tout le monde doit se réjouir de ce nouveau tronçon qui permettra plusieurs possibilités aux conducteurs », déclare M. Busque.

Le représentant du Parti libéral a de la difficulté à expliquer la panique et la peur de certaines personnes qui affirment qu'il y aura un bouchon de circulation dans la ville de Saint-Georges à la suite de l'ouverture de cette nouvelle partie de l'autoroute à Saint-Georges. « J'ai de la misère à m'expliquer la peur de l'autoroute qu'on a attendue depuis si longtemps. Je trouve qu'on donne beaucoup d'importance au carrefour giratoire de la 127e rue. Ce ne sont pas tous les véhicules qui termineront leur course à ce secteur. Il y aura plusieurs points d'arrivée, comme à Notre-Dame-des-Pins où les gens pourront prendre le pont ce qui favorisera notamment les gens du secteur ouest de Saint-Georges et des villages des environs. Il y a aussi l'option de la 74e rue à Saint-Georges pour les camionneurs qui est un accès parfait pour ceux-ci et qui fonctionne numéro un. La 107e rue qui sera la seule option pour les camionneurs est également présente dans les choix », raconte Paul Busque.

Ce dernier souligne que des options pour améliorer le trafic dans la ville seront étudiées au printemps 2017 à la demande de la municipalité beauceronne. Toutefois, certains travaux réalisés dans le passé ont été pensés dans cette optique. Il pense notamment à la 150e rue qui a été construite à l'époque dans l'optique qu'elle pourrait devenir un débouché pour soulager le transport sur la route. « Il ne faut pas paniquer, il y a plein de possibilités et de facilités disponibles. Il reste à établir le bon plan pour tous. Les options sont sur la table et on fera le meilleur choix possible », mentionne-t-il avec calme.

Est-ce que le boulevard urbain ou l'autoroute sera nécessaire pour aider la circulation? « C'est officiel qu'on doit aider le milieu urbain de Saint-Georges. Nous verrons ce qui est le mieux. Il peut avoir aussi l'option de voie rapide ou autoroute transfrontalière. Il ne faut pas écarter aucune option. Si les Américains embarquent avec nous, il y a une possibilité qu'ils paient la facture avec nous et le fédéral. Une autoroute est payée par le provincial alors que le boulevard urbain est payé par la ville. La question est très complexe, car c'est une question non seulement de corriger le trafic de la meilleure façon possible, mais également de comment la facture sera payée », explique-t-il en soulignant que l'objectif est de poursuivre l'autoroute au bout du compte.

Par ailleurs, que pense le député d'un troisième lien qui unirait la Rive-Sud de Québec à la Vieille Capitale? « Je pense ce que les prochaines semaines, mois, vont permettre de faire justement, c’est peut-être de faire un travail plus, plus en profondeur des diverses solutions, puis c’est ce qu’on veut. Le pont de Québec est également un enjeu. J’espère qu’on n’arrivera jamais à détruire ce pont-là que je considère, moi personnellement, comme une beauté architecturale qui fait partie aussi du paysage de Québec. Alors, j’espère profondément qu’on va réussir à sauver cette structure. Mais c’est ce que ça va amener, ça va amener justement différentes options. Là, on en a une seule sur la table, on a des réactions qui viennent avec cette option-là. Alors, ce qu’il faut, c’est regarder toutes les options qu’on pourrait envisager et puis on fera le meilleur choix. », conclut M. Busque.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

10 réactionsCommentaire(s)
  • Les gens ne paniquent pas, ils sont réalistes et vivent dans le trafic de Saint-Georges tous les jours. Ça ne prends pas de grandes études pour voir qu'il y a un besoin d'une alternative de transit Nord-Sud dans Saint-Georges. (et d'autres améliorations routières)

    Matin et soir ca refoule déjà et des secteurs comme le coin entre le Burger King et Tanguay sont déjà problématiques. La 127e rue est rendue très achalandées en période de pointe et ca se retrouve sur la 10e avenue qui devient un boulevard.

    Sur la 173, qui est une route nationale où on devrait circuler fluidement, on roule parfois par secteurs en moyenne à 30-45 Km/h. Ça freine tout le temps, tout passe par la, poids lourds, autobus, ça refoule aux intersections entre la 127e et Volkswagen! Pas normal.

    Il manque définitivement quelque chose pour la fluidité du trafic Nord-Sud.

    Patrick Lessard - 2016-09-15 17:51
  • Mr Busque , vous etres un vrai Liberal , il a rien qui se tien debout , la 107 pour les camions , encore dans le trafic , le carrefour giratoire regleras pas le s problemes et je ne pense pas que les automobilistes vont debarquer a Notre-Dame pour vous faire plaisir , la 127 simple va occasionner des bouchons montres sur l'heure de pointe mais votre opinion presque nul va endormir du monde comme vous

    B G - 2016-09-15 18:15
  • C'est certainement pas lui qui est responsable de cette autoroute; sa gang s'en est servie souvent pour gagner les élections en promettant un tronçon de plus.....50 ans, doit-on se réjouir......et pas terminée ; elle le sera lorsqu'elle ira jusqu'au sud de St Georges......

    bob - 2016-09-15 18:22
  • Je ne vois pas pourquoi certains panique, depuis plusieurs années tout le trafique arrive à Beauceville sans problème avec une seule sortie, ça ne sera pas plus compliqué à St-Georges avec trois sorties pour le même trafique. (Notre-Dame, 90e et 127e rue)

    Eric - 2016-09-15 18:51
  • vive l'autoroute bravo monsieur Busque

    Alain - 2016-09-15 23:06
  • On peut être en accord ou non avec ses propos... qui par chance, n'ont aucune importance en passant.... Soyons rassurés, il y a des techniciens et ingénieur du MTQ qualifiés qui eux se préoccupent du dossiers.

    Jean Calme - 2016-09-15 23:29
  • On est même pas capable de donner une date d'ouverture plus précise que "cet automne"... c'est vague!

    Le problème aussi est qu'à Saint-Georges même sans l'ouverture finale de l'autoroute au complet, il y a déjà des problèmes. C'est simpliste de juste dire au monde de pas paniquer.

    Ca prendrait un peu de vision SVP... au lieu de minimiser ce que la population constate.

    J. Landry - 2016-09-16 07:05
  • M. Busque, Personne n’a « peur de l’autoroute » comme vous le laissez entendre. Mais il ne faut pas négliger la vision de ceux qui comme moi l’utilise à tous les jours et qui voit déjà les effets pour se rendre vers le cul de sac qu’on appelle « le carrefour giratoire ».
    L’objectif de l’autoroute ce n’est pas seulement de faciliter la vie des gens de Saint-Georges pour accéder plus rapidement à la ville de Québec, l’autoroute peux être un superbe outil économique pour attirer l’industrie et la population vers St-Georges et au-delà. Si nous proposons un cul de sac et un manque de fluidité serons-nous plus avancé, serons-nous plus attrayant ?
    Vous avez une vision réductrice comme celle d’un maire qui gère un petit village reculé. Voyez grand, pensez au plein potentiel économique que pourrait nous procurer une autoroute fluide et efficace. Ayez une vision à long terme et non pas une vision sur la prochaine élection.

    Ghyslain - 2016-09-16 10:27
  • M. Busque enlevez vous main de sur vos yeux !!!!!!!!! Arrêtez d'essayer du capital politique sur des réalisations de vos prédécesseurs et écouter les préoccupation de votre conté...

    steeve - 2016-09-16 12:25
  • Mr Busque, Je vous rappelle que vous travaillez pour nous et non le contraire... donc arrêtez de vous tirer dans le pied en nous disant comment vivre. Écoutez les gens de votre comté à la place de leur dire de se la fermer.

    Jeff - 2016-09-18 15:42