Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
24 septembre 2016 - 13:11 | Mis à jour : 14:02

À Saint-Georges, pour la « beauté », on est prêt à payer

Lorraine Légaré

Par Lorraine Légaré, Journaliste

Toutes les réactions 6

Au cours des dernières semaines (les travaux sont terminés depuis environ deux  semaines),  à Ville Saint-Georges,  l’entreprise de Réginald Poulin & Fils inc., Réginald Poulin lui-même, en fait, a procédé à l’application d’une teinture, une seule couche, sur le bois de l’extension, réalisée en 2012, au coût de 10,6 millions de dollars, sur le Centre sportif Lacroix-Dutil.  La facture :  10 mille dollars.  Après quatre ans, il était nécessaire de faire ces travaux de peinture afin de conserver (et de protéger), l’aspect du revêtement de bois, du cèdre, en l’occurrence, une essence de bois plutôt « capricieuse ».

Comme de tels genres de factures sont naturellement refilées aux payeurs de taxes d’une ville, nous avons voulu vérifier s’il aurait été possible de mettre un autre revêtement, mais, plus particulièrement, une teinture différente,  afin d’éviter qu’une telle facture, qui, avec un taux d’inflation d’environ 3% par année, sera plus élevée dans 4-5 ans;  un rapide calcul nous a d’ailleurs permis d’évaluer que, au bout de 50 ans, il en aura coûté aux résidents de Saint-Georges la somme d’environ  300 mille dollars seulement pour l’entretien du revêtement de bois de l’aréna. 

Est-ce que ça en « vaut le coût »?

Rejoint à ses bureaux, le directeur général de Ville Saint-Georges, Claude Poulin, explique que le choix de l’essence du bois, ainsi que la teinture qui doit s’appliquer dessus, a été adopté en toute connaissance de cause et de coût; cela relevait d’une question d’esthétique.  Un bois différent, surtout, une teinture différente (pour ce genre de bois, les choix sont transparente, semi-transparente, semi-opaque, opaque) n’aurait pas donné au Centre sportif l’aspect qu’il a là.  Un petit sondage auprès de la population georgienne nous a permis de constater que les résidents de Saint-Georges sont, en grande majorité, satisfaits de l’apparence de leur nouvel aréna; on considère que l’extension de 2012 a grandement amélioré l’aspect non seulement de la bâtisse mais même de cette partie-ci de la Ville, sur la 1ère Avenue, en face de la Passerelle de la Seigneurie et de la Rivière Chaudière.

Au bout de quatre ans, après une dépense de 10 mille dollars  pour le revêtement de bois, sans compter l’investissement de 3,2 millions, en 2013, pour le remplacement du système de réfrigération de la Glace Canam,  dans 50 ans, environ 300 mille dollars pour teindre, aux 4-5 ans, le bois du Centre sportif Lacroix-Dutil, ces chiffres peuvent peut-être « frapper l’imaginaire » des contribuables de Ville Saint-Georges, mais les dirigeants de la Ville répondent ainsi aux désirs de leurs citoyens d’avoir de beaux bâtiments dans le centre-ville. 

Des bâtiments d’une telle envergure et d’une belle architecture, c’est… le prix à payer.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

6 réactionsCommentaire(s)
  • Moi j'entretien mon patio tous les ans, tout à fait normal. Bravo à la Ville qui entretient ce superbe équipement, et bravo de ne pas avoir fait une boite carré en tôle. Nous avons des édifices reconnus patrimoniaux qui coûtent pas mal plus cher à entretenir. Y en a qui cherche des pouls où il n'y en a pas.

    fier georgien - 2016-09-24 19:46
  • 10 000$ aux 5 ans sur 50 ans ça fait 100 000 $ même avec l'inflation entendons nous qu'on est loin de 300 000 $. Un cours de mathématique avec ça ?

    prof de math - 2016-09-24 21:16
  • Madame Légaré,
    Pour une fois que des dirigeants politiques accordent de l'importance à l'entretien de nos infrastructures pour les maintenir en bonne condition, vous devriez leur adresser des félicitations au lieu de les critiquer.

    Au Québec, nos routes, nos ponts et nos viaducs ont souffert d'une grande négligence durant des décennies et, aujourd'hui, il nous en coûte des fortunes tout simplement pour les remettre à niveau.

    De plus, comme le précise le prof. de mathématiques, vous devriez réviser vos calculs, car la dépense de 10 000 $ aux quatre ou cinq ans, même avec l'inflation, sera bien loin des 300 000 $ que vous estimez.

    Sans rancune!

    Pier Dutil

    Pier Dutil - 2016-09-25 11:10
  • Bravo! Soyons fier de notre Ville!
    Une ville propre avec une belle apparence attire des investisseurs donc plus de job et plus de richesse.

    Ps. Mr. Dutil avez vous remarquer que Madame Légaré à effacer son commentaire?
    Sans rancune Mme Légaré

    Michel Mathieu

    Michel Mathieu DJ Animateur - 2016-09-26 03:29
  • Le titre en dit long ON exclus la personne qui parle.......

    Pier - 2016-09-26 12:51
  • @Lorraine Légaré, journaliste.
    Mme Légaré, votre article est excellent et très bien documenté. Toutefois, je pense que le titre est quelque peu suggestif pour les gens qui cherchent des poux...et il y en a plusieurs. J'aurais plutôt titré: À Saint-Georges, pour "l'entretien préventif" des bâtiments, on est prêt à payer et non: ...pour la "beauté" ce qui n'est d'ailleurs pas le cas dans l'article suivant.

    DY - 2016-09-29 13:12