Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
30 novembre 2016 - 06:00

Le nouveau président de l'UMQ définit ses priorités lors de son arrêt à Saint-Georges

Sébastien Roy

Par Sébastien Roy, Journaliste

Le nouveau président de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), Bernard Sévigny, a présenté les principaux enjeux du monde municipal lors d’une conférence de presse tenue avec le maire de Saint-Georges, Claude Morin, à l’Hôtel de Ville de Saint-Georges.

Ainsi, M. Sévigny se concentrera sur l’autonomie, les infrastructures et le développement économique des municipalités. De plus, M. Morin a rappelé quelques problématiques vécues en Beauce sur lesquelles il veut travailler avec l’UMQ, soit le manque de main-d’œuvre, l’évaluation foncière « dont les frais ont augmenté énormément », la couverture médiatique nationale et le prolongement

Pour ce qui est de l’autonomie, l’objectif est de répondre davantage des citoyens plutôt que du gouvernement. « Nous nous faisons élire par les citoyens. Nous sommes des gouvernements légitimes et l’idée, c’est d’alléger la reddition de compte envers le gouvernement du Québec et rendre des comptes davantage aux citoyens, donc de se rapprocher des citoyens, explique M. Sévigny. Il est d’avis que le monde municipal a changé. Il faut désormais adapter les cadres législatif et financier à cette nouvelle réalité ».

Le second point sur lequel celui-ci va travailler concerne les infrastructures. D’entrée de jeu, il affirme que 187 G$ via divers programmes seront disponibles au cours des 12 prochaines années. « Le rôle de l’UMQ est de s’assurer qu’il y en ait pour tout le monde, que l’accessibilité soit équitable pour l’ensemble des régions », ajoute le président.

En troisième lieu, il abordera le développement économique, incluant le recrutement de la main-d’œuvre, soit l’une des problématiques vécues en Beauce selon Claude Morin. « Dans cette grande tendance du marché international, le rôle des états-nations est de moins en moins important. Les barrières tombent. Les contraintes à l’exportation et à l’importation tombent de plus en plus également. Cela fait en sorte que les municipalités ont un rôle plus important à jouer pour assurer leur développement. […] À l’UMQ, nous avons lancé un certain nombre d’initiatives. Par exemple, nous avons lancé une mission économique au mois de juin lors de laquelle cinq municipalités membres de l’UMQ se sont rendus dans le Nord-Est des États-Unis et ça a donné des résultats extrêmement iintéressants», mentionne M. Sévigny qui souhaite répéter ce genre de mission économique en Europe ou en Asie.

De plus, M. Morin a rappelé quelques problématiques vécues en Beauce sur lesquelles il veut travailler avec l’UMQ, soit le manque de main-d’œuvre, l’évaluation foncière dont les frais ont augmenté énormément, la couverture médiatique nationale et le prolongement. « Nous avons un manque de main-d’œuvre important. Il y a des entreprises qui aspirent à grandir, mais qui ne peuvent pas le faire, faute de travailleurs qualifiés. Certaines regardent pour s’installer aux États-Unis qui sont tout près, parce que là-bas il y a de la main-d’œuvre. Un autre sujet que j’aborde régulièrement est le financement stable et prévisible », détaille M. Morin qui ajoute qu’un financement stable permettrait de savoir l’argent disponible à investir pour un projet.

Bernard Sévigny se dit également inquiet pour ce qui est des négociations concernant le bois d’œuvre entre le Canada et les États-Unis puisque tout est arrêté en ce moment du côté des Américains en raison de l’élection du nouveau président, Donald Trump. Il garde cependant espoir qu’une entente soit signée, faisant confiance aux représentants du Canada et du Québec qui sont tous deux sensibles à cette préoccupation des régions de la province selon lui.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.