Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
2 février 2017 - 12:59

Claude Morin réclame un soutien financier pour l’aérodrome de Saint-Georges

Mercredi dernier s’est tenue la première réunion de travail du Comité sur les aéroports régionaux de l’Union des municipalités du Québec. Le maire de Saint-Georges, qui y siège, a profité de l’occasion pour réclamer un soutien financier pour l’aérodrome de la ville. 

Au cours de la première réunion du nouveau Comité sur les aéroports régionaux, le maire de Saint-Georges, Claude Morin, a rappelé l’urgence de mieux soutenir financièrement les aéroports et aérodromes régionaux de la province, dont celui de Saint-Georges. Dans le cadre des consultations prébudgétaires du Québec, le maire a, par ailleurs, appuyé la proposition formulée par L’Union des municipalités du Québec de reconduire le Programme d’aide au transport aérien (PATA) et d’y allouer un budget de 50 millions de dollars sur quatre ans. Il a aussi pris part à l’élaboration des priorités du plan d’action du comité, en vue notamment du sommet gouvernemental à venir en 2017 sur le transport aérien régional.

Près de 2 millions $ pour garantir la sécurité des utilisateurs

« En tant qu’infrastructures névralgiques pour le développement économique, la vitalité et l’occupation des territoires, les aéroports régionaux doivent disposer de leviers financiers adéquats. L’abolition du PATA en 2015 a entraîné une incertitude quant à leur avenir. C’est pourquoi il est impératif que le gouvernement du Québec rétablisse le financement dédié à ce programme et permette aux aéroports régionaux de jouer pleinement leur rôle de moteurs économiques », a déclaré le maire de Saint-Georges. Selon lui, rien que pour l’aéroport de la ville, les investissements à réaliser dès cette année pour garantir la sécurité des utilisateurs avoisinent les 2 millions $. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.