Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
6 février 2017 - 11:08 | Mis à jour : 11:13

« Trudeau joue à la “cheerleader” du changement » — André Côté

Gabriel Gignac

Par Gabriel Gignac, Journaliste

Twitter Gabriel Gignac
Toutes les réactions 1

Le président du Bloc québécois dans le comté de Beauce, André Côté, ne comprend pas que les Libéraux de Justin Trudeau est choisi d'abandonner la réforme du scrutin.

« Depuis le début, on aurait pu intituler tout le processus “Chronique d’une réforme avortée”. L’échéancier irréaliste, le rejet d’un référendum pour laisser la population trancher, le sondage biaisé et insignifiant mis en place pour miner le travail du comité, les déclarations cyniques, etc., le gouvernement libéral de Justin Trudeau prépare ce changement de cap depuis longtemps », affirme-t-il.

Dans sa lettre de mandat soumise à Karina Gould, M. Trudeau précise à la ministre des institutions démocratiques récemment nommées que « la modification du système électoral canadien ne fait maintenant plus partis de son mandat ».

« En jouant à la “cheerleader” du changement, Justin Trudeau a fait monter les attentes et aujourd’hui, il contribue à augmenter le cynisme de la population », ajoute le président Côté.

Le premier ministre avait promis qu’il s’agirait de la dernière élection organisée selon un scrutin majoritaire uninominal à un tour. Le comité spécial de la réforme a remis un rapport demandant au gouvernement d’adopter un mode de scrutin plus proportionnel après une vaste tournée de consultations populaires.

Rappelons que le premier ministre Trudeau a semé le doute à de nombreuses reprises, notamment au mois d’octobre dernier lorsqu’il affirmait dans une entrevue à un important quotidien du Québec que les citoyens « ont maintenant un gouvernement avec lequel ils sont satisfaits ainsi que la motivation de vouloir changer le système électoral est moins percutante », précise le président du Bloc Beauce.

« Justin Trudeau se comporte en monarque absolu du haut de sa majorité. Il a abandonné les milliers de citoyens qui ont cru au changement. Quelle perte de temps, d’énergie et d’argent. Pour Justin Trudeau, seuls les libéraux comptent vraiment », conclut M. Côté.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Monsieur Côté Trudeau joue au meneur de claque en français mais peut-être vouliez-vous attirer son attention dans sa langue maternel.
    Les libéraux et les conservateurs alternent avec ce processus pour faire oublier la corruption John A.Macdonald (francophobe notoire ) d'ailleurs chef des Conservateurs a été destitué comme premier-ministre conservateur aux communes d'Ottawa.
    Les élections en ce temps là ;La liste était préparée par les fonctionnaires du gouverneur anglais à partir des contribuables de plus de 25 ans .L'élection pouvait durer un mois et il fallait se rendre aux bureaux de vote, pour voter en public pour un candidat malgré les embûches de fiers-à-bras pour vous empêcher de voter. Et les instructions du cardinal à ses prêtres pour leur prêche le ciel est bleu pour le parti de l'anglican John A Macdonald et l'enfer est rouge pour le parti rouge qui voulait sortir les curés des salles de classe.
    Apparemment les moeurs électorales auraient évolués. L'urne n'est pas transparente, La liste électorale discutable et les processus de financement électoral alimenté par le patronage.
    Vous comprenez pourquoi les conservateurs se taisent?
    processus électoral faussé. En 1982 74 députés libéraux ont votés contre les intérêts du Québec et un corrompu conservateur (le seul survivant de la précédente campagne)malgré un vote unanime de l'Assemblée nationale contre le rapatriement de la constitution de 1982. Les bloquiste sont suffisamment de travail à Ottawa pour nous imposer des »beaulieuseries» inarrachables

    rougeole - 2017-02-06 13:45