Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
22 février 2017 - 12:02 | Mis à jour : 12:06

La CAQ réagit à la fermeture de Canada Bread à Saint-Côme

Sébastien Roy

Par Sébastien Roy, Journaliste

Toutes les réactions 6

La Coalition avenir Québec (CAQ) a tenu à réagir à la suite de la fermeture de l’usine de la boulangerie Canada Bread de Saint-Côme-Linière qui a été annoncée hier.

D’entrée de jeu, l’attaché politique du parti, Samuel Poulin, transmet ses pensées aux 56 travailleurs qui ont perdu leur emploi. « Les premières pensées que j’ai c’est pour les 56 travailleurs et leurs familles. Il ne faut pas oublier que lorsqu’il y a une perte d’emplois comme ça, les familles sont extrêmement touchées. C’est une perte de revenus qui est importante. Ça crée beaucoup d’incertitude », mentionne-t-il.

Selon lui, il est important de protéger les compagnies québécoises pour éviter ce genre de situation. « C’est important de protéger les entreprises et les sièges sociaux québécois. Ça ne doit pas être pris à la légère. […] Quand ce sont des intérêts québécois, leur première pensée va envers les employés québécois. […] Il est important de surveiller la situation de très près pour s’assurer que les emplois que nous avons puissent être conservés et que l’on puisse développer nos entreprises », affirme M. Poulin.

Il enchaîne en expliquant qu’Investissement Québec a un rôle à jouer pour conserver les sièges sociaux au Québec. « Dans le cas de Canada Bread, il n’y a pas nécessairement de lien à faire à ce niveau-là, mais on ne peut pas passer sous silence que c’était une entreprise qui avait été vendue il y a quelques années (février 2014) », ajoute l’attaché politique.

Ce dernier propose plusieurs actions à l’organisme gouvernemental pour protéger les entreprises québécoises. « Investissement Québec peut acheter des blocs d’actions à l’intérieur d’une entreprise afin de la protéger. C’est une façon de faire pour s’assurer qu’il n’y ait pas d’offres d’achat hostile et qui fait en sorte que l’entreprise doive partir. On l’a vu dans le cas de Rona par exemple. Des fois, une entreprise va quitter parce que la meilleure offre est venue de l’étranger, mais peut-être qu’au Québec il y a de meilleures offres. Alors, Investissement Québec doit jouer un rôle de facilitateur lors de la vente d’une compagnie québécoise », suggère-t-il.

« Le gouvernement a annoncé cette semaine des mesures concernant les sièges sociaux. Nous ne sommes pas contre parce que de grosses entreprises, il en faut de plus en plus au Québec, que ce soit comme Danièle Henkel, comme Jean Coutu ou autre, il faut absolument protéger ces sièges sociaux là pour éviter que le Québec soit une économie de succursales. En Beauce, nous avons beaucoup de sièges sociaux d’entreprises importantes », conclut Samuel Poulin.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

6 réactionsCommentaire(s)
  • Le problème n'est pas qu'il manque de fond publiques dans l'entreprise privée, la preuve c'est que le Québec doit être la juridiction où l'ont retrouve le plus de subventions... Commencez donc par rendre la fiscalité plus simple au Québec avec des taux de taxation bas pour les entreprises, celà fera en sorte qu'en plus de garder nos fleurons, d'autres entreprises qui fourniront des emplois viendront s'installer chez nous et par le fait même les Québecois s'enrichiront avec de nouveaux emplois bien rémunérés

    Citoyen - 2017-02-22 12:12
  • Merci de dire la vérité. Enfin un parti pour nous. Après - quels seront les entreprises qui vont fermer ? L'emploi est fragile. Il faut arrêter de se faire rire de nous par le PLQ.

    Lucie P - 2017-02-22 12:36
  • Ce n'est pas une compagnie québécoise, le cave !

    Manon - 2017-02-22 13:43
  • Manon, il le dit que ça ne s'applique pas à canada bread mais que celle-ci à été vendu il y a quelques année.

    Annie - 2017-02-22 14:10
  • MANON tu lit mal. La CAQ a raison dans l'article. Il s'agit d'une entreprise de l'extérieur. Le libéral a jamais rien fait pour conserver nos entreprises ici. C'est le bon point de vue.

    Frederic J - 2017-02-22 14:50
  • Ont n a des croute a manger ont n ai loin de pie 9 ont n ai lami de tout le monde

    Pépé roni - 2017-02-22 17:12