Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
9 mars 2017 - 17:05 | Mis à jour : 17:22

Maxime Bernier présente ses politiques devant la Chambre de commerce de Saint-Georges

Sébastien Roy

Par Sébastien Roy, Journaliste

Toutes les réactions 5

Le député de Beauce, Maxime Bernier, a présenté les politiques qu’il promeut dans le cadre de la chefferie du Parti conservateur du Canada aux membres de la Chambre de commerce de Saint-Georges lors d’un dîner-conférence au Georgesville.

D’entrée de jeu, il a expliqué les quatre principes sur lesquels repose sa campagne, soit la liberté, le respect, l’équité et la responsabilité, qui sont à la base de la société occidentale selon lui.

Le Beauceron a ensuite présenté quelques-unes de ses politiques en lien avec ces principes, dont l’abolition des subventions aux entreprises, la réforme des transferts en santé, les modifications aux taux d’impôts des particuliers et des entrepreneurs et l’abolition de la gestion de l’offre. Lors de la période de questions, il a également abordé les thèmes de la péréquation et du mandat de Radio-Canada.

Pour la gestion de l’offre, M. Bernier insiste qu’il faut abolir la gestion de l’offre. « Je veux leur permettre aux producteurs d’exporter leurs produits dans d’autres pays. C’est pour cela que je veux abolir ce système-là qui fait en sorte qu’on paie le double du prix pour nos œufs, notre poulet et notre lait. […] Mais, ce que je dis aux producteurs en même temps : “Vous avez un très bon produit, vous devriez être capable de l’exporter et oui, on va faire une transition de cinq à dix ans et oui le gouvernement va être dans l’obligation de racheter vos quotas” », a-t-il affirmé, comparant la situation avec l’industrie du vin en Ontario lorsqu’un traité de libre-échange a été signé en 1988.

Il a également mentionné que les produits qui entreront sur le marché canadien devront toutefois se soumettre aux normes existantes au Canada. “Actuellement, les producteurs de lait américains donnent des hormones de croissance à leurs vaches. Ici, au Canada, c’est interdit. C’est contre nos normes sanitaires. Si les Américains veulent exporter leur lait, ils vont devoir se plier à nos normes et donc, ils ne pourront pas exporter du jour au lendemain.

Fiscalité

M. Bernier propose d’abolir toutes les subventions aux entreprises, ce qui permettrait au gouvernement fédéral d’économiser entre 5 G$ et 8 G$ selon ses dires. “Les subventions aux grandes entreprises comme aux petites. Toutes les subventions aux entreprises, les prêts aux entreprises aussi” a-t-il déclaré citant en exemple le prêt accordé à Bombardier. ‘Ce que je veux faire, c’est d’avoir une politique équitable pour tout le monde. C’est de prendre cet argent-là pour réduire les taxes et les impôts de tous les entrepreneurs’, poursuit-il.

Les particuliers verront également une baisse de leur taux d’imposition selon le plan du candidat. ‘Ma proposition fiscale pour les individus, c’est 15 % d’impôts pour les gens qui font entre 15 000 et 100 000 $ et un autre taux d’impôts de 25 % pour ceux qui gagnent plus de 100 000 $’, ajoute Maxime Bernier, précisant qu’il augmenterait également le seuil pour commencer à payer des impôts de 11 000 $ à 15 000 $. Cette mesure sur la fiscalité des particuliers s’appliquerait au troisième budget présenté par un gouvernement Bernier.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

5 réactionsCommentaire(s)
  • Et si on parlait de ses réalisations durant ces années comme député et/ou ministre....
    http://www.journaldemontreal.com/2017/02/17/maxime-bernier--plus-fou-que-donald-trump

    Pauvres-nous - 2017-03-10 06:16

  • En Beauce, on a voté pour lui à plus de 50%, il nous ressemble et il sait ce que nous voulons. On va l'appuyer sans aucune condition et même les producteurs laitiers vont se rallier de son bord et il va devenir notre premier ministre. Go Maxime.

    Phil - 2017-03-10 09:03
  • Je ne sais pas si c'est rapport a sa prise de position, mais depuis 2 mois, on paie les oeufs 33% moins cher.. douzaine de gros a 2$ alors que c'etais 3$ .le consommateur en profite.

    Gaston - 2017-03-10 10:12
  • Deltell le verbo moteur du parti de John A.Macdonald destitué comme premier ministre pour fraude électorale va supporter O'Neil qui peine à s'exprimer en français. Mais qu'est-ce qui amère un ancien adéquiste à ne pas supporter Bernier?
    Quant à plusieurs de Beauce lorsqu'on a su que Bernier siégeant au conseil des ministres harpérien conservateur n'a pas lever le petit doigt pour exiger des subventions pour draguer la rivière. normal des subventions plusieurs millions pour le Manitoba et ailleurs mais une plaquette d'une centaine de dollars sur un presbytère en Beauce.
    Il se vente d'avoir remplit une salle de figurants conservateurs à Ste-Marie en leur payant du poulet pour mousser sa campagne .
    En 1982 , 74 députés libéraux et un seul conservateur donc 75 sur 75 ont votés contre la volonté unanime de l'Assemblée nationale de rapatrier la constitution .
    Souhaitons à Monsieur Bernier la meilleure des chances mais le parti conservateur s'il est le seul élu ,au Québec, va le remercier

    rougeole - 2017-03-10 14:25
  • Avec les libertariens vous aurez une opposition au salaire minimum car cela empêche les riches de faire de l'argent.
    Monsieur Bernier fait une campagne surtout en anglais ignorant qu'il y a des francos hors-Québec. Campagne électorale ennuyante. Combien restera-t-il de députés conservateurs au Québec, un ou zéro? Ce serait du pareil au même

    maximum - 2017-03-11 07:50