Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
21 mars 2017 - 14:43 | Mis à jour : 14:59

Maxime Bernier appuie les acériculteurs qui veulent produire du sirop sans passer par la FPAQ

Toutes les réactions 7

Le candidat à la chefferie du Parti conservateur du Canada, Maxime Bernier, a donné son appui à des acériculteurs du Québec qui réclament le droit de produire librement leur sirop d’érable hier après-midi à Sherbrooke.

Cette rencontre était organisée par une acéricultrice, Nathalie Bombardier, et son conjoint qui sont poursuivis par la Fédération des producteurs acéricoles du Québec (FPAQ) pour avoir entaillé plus d’arbres que permis. « Nous nous tenons debout pour dénoncer cette mauvaise gestion qui favorise les provinces et les États limitrophes et non les entrepreneurs québécois, » a-t-elle déclaré. Une page Facebook comptant déjà plusieurs milliers de membres a été lancée il y a quelques jours pour dénoncer ce « harcèlement judiciaire », comme le décrit M. Bernier dans son communiqué de presse, de la part de la FPAQ.

Le député de Beauce, qui soutient également le combat devant les tribunaux d’une acéricultrice de la Beauce, Angèle Grenier, s’est dit scandalisé par cette situation. « Un cartel bureaucratique a reçu des gouvernements le pouvoir de contrôler complètement un secteur emblématique de l’économie canadienne et de persécuter des entrepreneurs honnêtes qui ne veulent pas y être soumis. Il faut leur redonner la liberté de gérer leur entreprise comme ils le souhaitent », affirme-t-il.

Mme Bombardier a invité les personnes présentes à l’assemblée à acheter leur carte de membre du Parti conservateur et à voter pour le député de Beauce dans la course à la chefferie. « Il faut appuyer les politiciens qui ont le courage de défendre la libre entreprise et qui vont nous aider à reprendre nos droits. M. Bernier est le seul qui veut mettre fin à la gestion de l’offre dans différents secteurs agricoles. Il mérite qu’on se mobilise derrière lui », a-t-elle conclu.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

7 réactionsCommentaire(s)
  • En se basant sur les nombreuses réalisations de ce Maxime, on en en droit de se demander ce que vaut son appui....

    André - 2017-03-21 15:55
  • tout ceux qui ont un boisé et des érables devrais avoir le droit d exploité sans restiction avec les taxes q on paye , la fédération acéricole abuse ,je souhaite sont abolition

    chose - 2017-03-21 17:54
  • Pendant 10 ans il répété à tous qu'il était pour la gestion de l'offre et depuis quelques mois il ose renier son engagement pour plaire aux gens de l'ouest. Il est capable de dire n'importe quoi, n'importe quand. Peut-on se fier à lui? Est-il crédible? NON

    Christian - 2017-03-21 19:14
  • Juridiction provinciale?

    ras le bol - 2017-03-21 21:17
  • Plus la course à la chefferie avance, plus il a de tribune pour étaler son plan et ses idées , plus nous voyons qu'il s'agit d'un illuminé extrêmement limité. Il répète en boucle des théories économiques qu'il n'est même pas en mesure de comprendre.

    lise50 - 2017-03-22 07:11
  • Avant la gestion par la fédération, certains producteurs étaient à la merci d'acheteurs peu scrupuleux qui offraient des prix dérisoires et ne payaient que plusieurs mois et même années après que le sirop leur soit livré. Maintenant les prix n'ont jamais été aussi bons et sont déjà établis et négociés avec les acheteurs et les producteurs peuvent toucher une partie importante de la valeur de leur sirop à la livraison grâce au mécanisme de financement de la fédération. Je me demande pourquoi Maxime Bernier veut abolir cette façon de faire pour revenir à la merci des acheteurs....

    Perplexe - 2017-03-22 10:52
  • Maxime c'est un idiot tout pour faire parler de lui.

    Beaucerons allumez? - 2017-03-22 15:39