Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
1 février 2013 - 08:09

Le Cégep Beauce-Appalaches demande la fin des compressions budgétaires

Julio Trepanier

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Twitter Julio Trepanier
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Le Cégep Beauce-Appalaches demande au ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie de cesser ses compressions budgétaires qui affaiblissent le réseau des cégeps. Cette demande survient quelques semaines avant la tenue du Sommet sur l’enseignement supérieur.

La direction du Cégep et le maire de Saint-Georges, François Fecteau, tiennent à rappeler au ministère que ce lieu d’enseignement contribue au développement socio-économique des régions de la province. « Malgré les critiques qui comparent le système québécois à celui du reste du Canada où il n’y a pas de cégeps, un fait demeure : le Québec occupe la première place au pays en matière d’obtention d’un diplôme d’études postsecondaires », souligne Michel Louis Beauchamp, directeur général du Cégep Beauce-Appalaches.

« Nous avons déjà subi deux compressions importantes pour un montant de 440 000 $ et on nous impose une coupure additionnelle de 268 000 $. Avec des compressions de 708 000 $ en deux ans (…) il devient très difficile pour un conseil d’administration consciencieux de gérer une institution », affirme Marco Gagné, président du conseil d’administration du Cégep.

Le directeur général de l’établissement soutient que d’autres compressions dans la prochaine année financière auraient pour conséquence d’affecter les services aux étudiants.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.