Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
24 avril 2017 - 22:09 | Mis à jour : 25 avril 2017 - 00:01

La Ville de Saint-Georges dévoile ses états financiers pour l'année 2016

Par Amélie Carrier, Journaliste

Twitter Amélie Carrier
Toutes les réactions 7

Lors de la séance du conseil de Ville de Saint-Georges du lundi 24 avril dernier, la firme d’auditeurs indépendants Raymond Chabot Grant Thornton a présenté son rapport d’audit sur les états financiers de la Ville pour l’exercice terminé le 31 décembre 2016.

Le maire de la Ville de Saint-Georges, Claude Morin, se dit satisfait des états financiers pour l'année 2016. « La Ville est en bonne santé financière, mais il reste beaucoup à accomplir au niveau de certaines infrastructures qui manquent à notre ville et pour cela, nous aurons besoin de la contribution financière des deux paliers de gouvernement supérieur », a-t-il déclaré.

Selon M. Morin, Saint-Georges devrait disposer d'infrastructures comme « un complexe sportif, une maison de la culture et une caserne de pompiers ». Ce sont les trois plus gros projets sur lesquels la Ville s'affairera prochainement. Pour le moment, la priorité est toutefois mise sur le quai Pinon. « On attend la confirmation du quai », a expliqué le maire. « Ce n'est qu'une question d'agenda politique à savoir quand les ministres seront disponibles pour se rendre en Beauce afin de l'annoncer officiellement. On nous a dit que l'annonce serait faite le 18 mai. On continue de surveiller la situation. Je lis les promesses gouvernementales à tous les jours en attendant le jour J », a-t-il ajouté.

Un excédent d'exercice de 6 253 180 $ pour la Ville

En 2016, Ville de Saint-Georges a eu des revenus de 46 540 615 $, des dépenses de 40 803 848 $ et des affectations des réserves et de fonds réservés de 516 413 $, pour ainsi terminer l'année en ayant généré un surplus de l’exercice de 6 253 180 $.

Par rapport au budget initial pour les revenus qui s’élevait à 45 076 402 $, c’est au niveau des revenus de taxation et des tarifications que l’on retrouve la plus forte variation, en raison à la croissance de la Ville, de 1 200 000 $.

Au niveau des impositions de droits, une importante transaction a généré à elle seule un montant de 600 000 $. Quant aux dépenses, elles ont été inférieures de 2 000 000 $ par rapport à ce qui avait été budgété, à cause, entre autres, d'une économie au niveau de la quote-part de la Sûreté du Québec de 245 000 $ et de 350 000 $ au niveau du service de la dette.

Le maire de Saint-Georges a tenu, lors de la séance du conseil, à préciser pourquoi la Ville avait réalisé un excédent et à quoi le surplus servirait. « Le surplus assez important que nous avons réalisé en 2016 s'explique en grande partie grâce aux promoteurs qui nous font confiance et qui investissent années après années pour développer notre Ville », a-t-il avoué.

Proportionnellement à son nombre d'habitants, Ville de Saint-Georges serait dorénavant « l'une des villes qui se développe le plus » grâce à ses promoteurs. « On est sévères au niveau de l'urbanisme et de l'émission de permis, mais on continue tout de même de battre des records à chaque année. Sachez que ce surplus sera utilisé à bon escient, notamment pour un grand projet qui sera annoncé dans deux ou trois semaines (le quai Pinon) », a-t-il conclut.

Ville de Saint-Georges augmente sa réserve financière

Au 31 décembre 2016, la Ville disposait d’un surplus libre de 1 100 000 $. Un transfert de 3 125 000 $ a été effectué au fonds réservé des grands projets, tel que prescrit par le règlement et le conseil a autorisé le versement d’une somme supplémentaire de 1 500 000 $ portant ce fonds à 13 241 635 $. Ce montant servira à payer une partie de certains projets d’infrastructures afin de limiter l’endettement de la Ville.

En 2016, Ville de Saint-Georges a également réalisé des investissements en immobilisations de 14 800 000 $, dont les principaux projets sont des travaux qui concernent la voirie et les réseaux d’aqueduc et d’égout, l’acquisition d’un terrain pour le développement du parc industriel, les prolongements de promoteurs ainsi que le camion-échelle des pompiers de Saint-Georges.

Finalement, l’endettement net de la Ville s’établit au 31 décembre 2016 à 49 532 420 $, incluant un montant de 3 281 106 $ de la Régie intermunicipale qui doit être consolidé aux états financiers de la Ville. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

7 réactionsCommentaire(s)
  • vous devriez demander au maire pourquoi la directrice au finance a demissioner

    groscoq - 2017-04-25 05:42
  • Encore des dettes monter les taxes faut payer ca

    Pere ovide - 2017-04-25 07:04
  • Vivement le complexe sportif!!!

    Léandre Talbot - 2017-04-25 11:08
  • Avec tout l argent qui se trouve dans cette reserve, le complexe sportif devrait pouvoir se payer cash! Arretez d en parler pis faites le!!!

    4 ans sans bouger - 2017-04-25 18:47
  • T'as bien raison groscoq, ça sent mauvais ce départ innattendue!!!! À quand une réponse du super DG??????

    anne - 2017-04-26 19:45
  • Des cheques au citoyen!!

    Pere ovide - 2017-04-26 21:06
  • Gros coq travaille tu pour la police? Tu devrait enqueté les competences de la nouvelle directrice ces aussi fort que les realisation du conseil depuis 4 ans!

    Que dalle - 2017-04-26 21:22