Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
28 mai 2017 - 17:31 | Mis à jour : 18:13

Chefferie du Parti conservateur : Maxime Bernier y échappe de peu

Par Amélie Carrier, Journaliste

Twitter Amélie Carrier
Toutes les réactions 12

Les partisans beaucerons de Maxime Bernier, ainsi que les employés et bénévoles de son bureau de circonscription, étaient réunis au Restaurant Chez Gérard hier soir dans le cadre du dévoilement du nouveau chef du Parti conservateur du Canada (PCC). Beaucoup de déception s'est faite sentir à Saint-Georges suite au résultat final.

À lire également : Maxime Bernier présente ses politiques devant la Chambre de commerce de Saint-Georges.

Le candidat beauceron Maxime Bernier a obtenu 49,05 % des voies alors que son plus proche rival, le Saskatchewanais Andrew Scheer, a obtenu la majorité de celles-ci, avec un total de 50,95 %. 

Maxime Bernier a tenu à remercier ses partisans et à féliciter le nouveau chef du PCC au lendemain du grand dévoilement. « Merci du fond du cœur à tous ceux qui m'ont donné leur appui et ont combattu pour les valeurs de liberté, responsabilité, équité et respect. Je félicite mon ami Andrew pour sa victoire et j'ai hâte de travailler avec lui pour battre Justin Trudeau en 2019 », a-t-il mentionné sur sa page Facebook ce matin.

Une lutte serrée jusqu'à la fin

Au premier tour, Maxime Bernier obtient 28,9 % des voies, puis 30,5 % des voies au 7e tour, ce qui le place au premier rang. Lorsqu'arrive le 10e tour, Maxime Bernier obtient 34,2 % des voies contre 28,3% pour Andrew Scheer. Il reste 5 candidats à l'issue de ce tour.

Au 11e tour, Maxime Bernier obtient 36,6 % des voies, Andrew Scheer, 30,3 % et Erin O'Toole, 18,9 %. Il ne reste donc plus que 3 candidats dans cette course à la chefferie du PCC.

Au 12e tour, le candidat beauceron est toujours en tête avec 40,4 % des voies, se rapprochant peu à peu de la majorité souhaitée. Le candidat Andrew Scheer le suit de près avec un résultat de 38,4 %. Erin O'Toole, quant à lui, obtient 21,3 % des voies pour ce 12e tour.

Ce n'est qu'au 13e tour qu'Andrew Scheer devance Maxime Bernier avec un résultat de 50,95 %. Moins d'un pourcent séparait alors les deux rivaux.

Déception à Saint-Georges

Les sympathisants du candidat Beauceron se sont empressés de quitter le restaurant Chez Gérard, à peine quelques minutes après l'annonce tant attendue. Plusieurs n'ont pas voulu commenter les résultats à notre demande. Certains ont même versé quelques larmes après le grand dévoilement.

Une citoyenne à qui nous avons parlé, Johanne Maheux, nous a dit éprouver un sentiment de fierté envers Bernier. « Moi, en tant que Beauceronne, je suis très fière car ça prend du courage pour se lancer à la course au leadership », a-t-elle confié à EnBeauce.com.

La gestion de l'offre

Rappelons qu'une des politiques de Maxime Bernier, s'il avait été à la tête du PCC, aurait été d'abolir progressivement la gestion de l'offre.

La citoyenne Johanne Maheux a commenté sur ce sujet. « Je me suis fait poser la question ce soir à savoir si la gestion de l'offre pouvait avoir un impact sur le résultat final. Je crois que non », explique-t-elle. « Maxime a toujours été bon pour faire réagir et engendrer des discussions avec les agriculteurs. Je pense que ça peut être très bon pour lui dans le futur de continuer à faire avancer les choses en agriculture. En ce sens, je suis très heureuse pour Maxime, même si je reste déçue du résultat final », a-t-elle renchéri.

Précisons qu'il y avait 13 candidats restants dans la course à la chefferie du PCC lors du début des annonces hier soir, alors que Kevin O'Leary avait abandonné la course à la chefferie le 26 avril dernier. Maxime Bernier faisait donc face à Andrew Scheer, Chris Alexander, Steven Blaney, Michael Chong, Kellie Leitch, Pierre Lemieux Deepak Obhrai, Erin O’Toole, Rick Peterson, Lisa Raitt, Andrew Saxton et Brad Trost.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

12 réactionsCommentaire(s)
  • Oui, Maxime tu as perdu comme le petit lait 1%, cela doit te dire quelques chose.

    Claude - 2017-05-28 19:25
  • Nous l'avons échappé belle. N'oublions pas que Maxime Bernier est un LIBERTARIEN. Ceci veux dire quelque chose comme "Au plus fort la poche" comme disait mon père. Cet homme à dit ne pas avoir besoin de loi pour garantir la langue Française au Québec??? Cet homme est contre les subventions aux entreprises. Que penser de toutes les entreprises Québécoises et Canadiennes qui sont achetées par des étrangers? Qu'adviendrait-il de Bombardier par exemple? Plus de CRTC? à qui nous plaindrons-nous si nous sommes insatisfait des services de Radio, TV, téléphone etc? Plus de subventions à Radio-Canada? Ça veux dire le retour de la pub à la radio d'état, des émission à ras-le-sol à la TV? La gestion de l'offre? Des petits agriculteurs qui vont disparaîtrent au profit des grosses multinationales? Mais je ne me réjouis pas trop vite car M. Bernier va sûrement jouer un rôle important dans un futur Gouvernement Conservateur...

    Réjean B. - 2017-05-28 20:24
  • J'espère que cette défaite sonnera le glas de sa carrière rempli d'erreur de jugement et de gaffe. Il dit une chose et son contraire sans but ni objectif

    Farmer's - 2017-05-28 21:34
  • les cultivateurs doivent rien a stephane blainey il a été tres bien payé par eux pour etre la pour faire de la marde a Maxime ont va continué a payé tres cher pour des choses qui coutent le tier du prix aux états unis honteux d.etre québecois et surtout d.etre beaucerons

    honte - 2017-05-29 07:16
  • Bonne lecon d' humilité pour ce grand fendant.....chanceux d' avoir sont pères lui..

    robert - 2017-05-29 07:53
  • Bravo Maxime pour cette course très serré... le deuxième n'est pas vainqueur mais tu y es arrivé la tête haute... Le choix des convictions plutôt que la corruption

    steve - 2017-05-29 08:38
  • Qu'on l'aime ou pas, que l'on soit d'accord avec lui ou pas, Maxime a la qualité de dire ce qu'il pense et c'est tout à son honneur. Les politiciens disent majoritairement au peuple ce qu'il veut bien entendre afin d'être élus, même si çà ne reflète pas la pensée du politicien. Puis les gens disent que les politiciens sont menteurs et ne respectent pas leur parole. Malheureusement, les gens donnent leur vote de plus en plus à ceux qui projettent une belle image sans nécessairement avoir des programmes clairs et visionnaires. On regarde le contenant plutôt que le contenu, c'est un principe de marketing.

    Gilles - 2017-05-30 08:22
  • Expliquez-moi GILLES pourquoi pendant 10 ans, cet "honnête politicien" n'a jamais osé dire publiquement qu'il était contre la gestion de l'offre. Pendant 10 ans pensez-y, c'est ça pour vous un politicien qui dit ce qu'il pense ? Et en plus il en remettait une couche pendant la dernière élection de 2015 en disant qu'il fallait et qu'il s'engageait à protéger la gestion de l'offre de façon intégrale. Lorsqu'on a un préjugé favorable envers une personne, on oubli facilement. N'est-ce pas ? Les 5 dernières lignes de votre texte s'adressent parfaitement à Maxime

    Ghyslain - 2017-05-30 16:20
  • Ghyslain, dans notre système électoral, la ligne de partie prime sur les idées personnelles des candidats avec tous les avantages, inconvénients et conséquences. Les courses à la chefferie et les congrès d'orientation des membres sont des occasions heureusement de faire valoir des idées personnelles. De plus, il n'y a que les fous qui ne changent pas d'idées. Les quelques lignes que j'ai écrites sur mon texte précédent font référence à tous les partis politiques et tous les politiciens des pays démocratiques.

    Gilles - 2017-05-31 16:54

  • Voici une analyse de Gérald Fillion à Radio-Canada:

    ANALYSE – Le prix élevé du lait au Québec n'est pas un argument pour mettre fin à la gestion de l'offre. Ce système existe en Ontario et les prix sont moins élevés, plus près des prix américains. Ceux et celles qui affirment aujourd'hui que Maxime Bernier avait raison de vouloir la fin de la gestion de l'offre pour favoriser une concurrence dans les prix se trompent de cible.

    Réjean B. - 2017-05-31 17:13
  • Réjean B. Il faudrait expliquer ce qu'il en est, sinon c'est de la désinformation. Le prix du lait en Ontario est moins cher parce qu'il n'y a pas de prix plancher comme au Québec. En fait, le lait a un prix de vente au gros semblable au nôtre. Les épiceries se servent de ces bas prix (loss leader) pour attirer de la clientèle mais c'est certain qu'ils se reprennent ailleurs en augmentant le prix d'autres aliments, ce que nos épiceries ne sont pas obligées de faire pour compenser les pertes sur la vente du lait. Donc, c'est encore le consommateur qui paie la note.

    Gilles - 2017-06-01 19:26
  • Les fermiers vont prendre leur trou avec Trump d'une manière ou d'une autre. Ce n'est que partie remise! Félicitation à Maxime pour cette victoire morale et d'avoir des idées audacieuses!

    Fini les Cartel - 2017-06-06 14:47