Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
26 juin 2017 - 09:11 | Mis à jour : 09:33

Infrastructures : la FQM presse Ottawa de conclure des ententes bilatérales avec Québec

Sébastien Roy

Par Sébastien Roy, Journaliste

La Fédération québécoise des municipalités (FQM) demande au gouvernement de Justin Trudeau de mettre les « bouchées doubles » pour en venir à des ententes avec le Québec afin que les municipalités de la province puissent profiter de subventions issues des fonds fédéraux en infrastructures.

« Ces fonds sont indispensables pour que les municipalités puissent avoir accès au financement nécessaire à leurs travaux en infrastructures. Plus les gouvernements tardent à conclure des ententes bilatérales, plus les municipalités doivent reporter d’importants travaux. Pour les plus petites municipalités, tout retard peut comporter des conséquences majeures sur la réalisation de projets clés », a déclaré le président de la FQM, Richard Lehoux.

Une entente bilatérale doit être conclue entre Ottawa et les provinces, un processus qui s’annonce « long et ardu » selon les échos qu’a entendus la Fédération. « Ce n’est pas la première fois que des ententes bilatérales sont négociées en infrastructures, mais les municipalités se trouvent pénalisées chaque fois. Est-ce que l’on peut me dire pourquoi c’est toujours long et pénible avant que l’on puisse utiliser les fonds budgétés, se questionne celui qui est également le maire de Saint-Elzéar. Que l’on règle cela une fois pour toutes et que l’on arrête de faire de la politique sur le dos des municipalités. »

Rappelons que le plan d’infrastructure du gouvernement fédéral, présenté dans le dernier budget, comprend quatre nouveaux fonds, totalisant 65,9 G$ qui peuvent financer des projets provenant des municipalités. Il y a le Fonds pour les infrastructures vertes (21,9 G$, dont 9,2 versés aux municipalités), le Fonds pour l’infrastructure sociale (21,9 G$), le Fonds pour l’infrastructure de transport en commun (20,1 G$) et le Fonds pour les communautés rurales et nordiques (2 G$).

En ce qui a trait au Fonds pour les communautés rurales et nordiques, ce sera aux provinces d’établir le seuil de population admissible pour les municipalités. La FQM milite en faveur d’un seuil de population de 10 000 habitants et moins comparativement à 100 000 habitants comme c’était le cas pour le Fonds des petites collectivités.

Fonds pour l’eau potable et le traitement des eaux usées (FEPTEU)

La FQM a aussi profité de l’occasion pour appuyer la requête du gouvernement du Québec de demander au gouvernement Trudeau une prolongation d’un an de la période de réalisation des travaux pour les projets ayant été financés dans le cadre du programme du FEPTEU. Cette prolongation est essentielle, car plusieurs projets ne pourront pas être réalisés avant la date butoir du 31 mars 2018, compte tenu de la confirmation tardive des projets ainsi que la grève des ingénieurs de l’État.

« On ne peut pas faire ces travaux l’hiver, les conduites d’aqueduc et d’égout vont carrément geler. Et en mars, aux dernières nouvelles, il neige encore bien souvent. Si le gouvernement Trudeau maintient la date butoir au 31 mars 2018, ce sont des dizaines de municipalités au Québec qui perdront leur financement et des projets qui tomberont, et c’est le cas de le dire, à l’eau », a conclu M. Lehoux.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.