Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
12 octobre 2017 - 12:00 | Mis à jour : 16:22

Le candidat au district numéro deux enflamme les réseaux sociaux

Par Alex Drouin, Journaliste

Résidant de  Ste-Marie, le candidat dans le district numéro deux à Saint-Georges, Jérôme Gendreau, savait que sa candidature allait faire jaser.

« Je ne suis pas surpris que vous m’appeliez aujourd’hui », a fait savoir M. Gendreau à l’auteur de ces lignes.

Sur sa page Facebook personnelle et non celle de sa candidature, plusieurs ont laissé des commentaires à la suite de sa candidature. Selon lui, il s’agit de personnes proches de l’entourage de Tom Redmond, le conseiller municipal, qui a déposé sa candidature pour un autre mandat dans le district numéro deux.

« Ce sont des citoyens de Saint-Georges », a dit sans détour M. Redmond, qui a reconnu avoir été surpris de la candidature de M. Gendreau.

« Le gouvernement le plus près du peuple est celui de la municipalité parce qu’on rencontre les gens dans les restaurants, dans les rues et peu partout ailleurs », a ajouté M. Redmond.

« J’habite aux deux places », s’est défendu M. Gendreau. Après quelques minutes à jaser avec EnBeauce.com, il a mentionné habiter Ste-Marie pour des raisons familiales.

« Saint-Georges, je l’ai dans les trips!, s’est-il exclamé. J’ai grandi à Saint-Georges et mon esprit ainsi que mon cœur appartiennent aux deux endroits. »

Selon le Guide à l’intention des personnes qui désirent poser leur candidature lors des élections municipales, il est écrit que pour être éligible, la  personne a le droit d’être inscrite sur la liste électorale de la municipalité et a résidé de façon continue ou non sur le territoire de la municipalité dans les douze derniers mois précédant le 1er septembre de l’année de l’élection. 

Lors de la déclaration de sa candidature, M. Gendreau a affirmé sous serment qu’il respectait la loi. « Le président des élections n’a pas la responsabilité de vérifier ça, mais de s’assurer que le candidat a compris la loi », a noté le greffier de la Ville de Saint-Georges, Jean McCollough.

M. Gendreau a été responsable des communications du comité Solidarité autoroute 73 en plus de siéger au conseil d’administration de la banque alimentaire Moisson Beauce pendant six ans.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.