Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
11 avril 2018 - 12:00

TEXTE D'OPINION.

Québec solidaire Chaudière-Appalaches exprime sa dissidence quant à « L'Affaire sirop d'érable »

Amélie Carrier

Par Amélie Carrier, Journaliste

Twitter Amélie Carrier

Depuis plusieurs années l'ex-candidate dans la circonscription de Beauce-Sud pour Québec solidaire, Diane Vincent, et l’ex-candidat dans la circonscription de Beauce-Nord, Mathieu Dumont, veulent remédier à une certaine perception du syndicaliste en agriculture de leur parti politique. C'est pourquoi l'Association régionale de la Chaudière-Appalaches de Québec solidaire tient a exprimer sa dissidence quant à « L'Affaire sirop d'érable ».

À lire également :

L'Association régionale de Chaudière-Appalaches est sensible aux soucis des agriculteurs de son territoire, en lien avec le pluralisme syndical inscrit dans la plateforme de Québec solidaire.

Dans le contexte de la Beauce, les attaques répétées de Maxime Bernier sur le « cartel légal » n’a pas ébranlé l’unité des producteurs sous la gestion de l’offre. Au contraire, leur solidarité a compromis l’accession du député fédéral de Beauce comme chef du parti Conservateur du Canada.

Malgré sa défaite, Bernier a poursuivi sa quête en voulant arrêter « l'OPEP du sirop d'érable ». Dans le début de l’année 2018, il y a eu de sa part, à chaque semaine, des remises en question de décisions allant jusqu'à l'existence même de la Fédération des producteurs acéricoles du Québec (FPAQ) qui étaient évoquées dans les médias.

L’Association régionale de Chaudière-Appalaches de Québec solidaire se devait donc d'intervenir dans cette querelle entre les tenants de la liberté de mise en marché avec la fin du monopole de l’Union des producteurs agricoles du Québec (UPA), versus le maintien de la mise en marché collective par la FPAQ, affiliée à l’UPA.

Après quelques semaines de pourparlers avec le comité agriculture et la commission politique de Québec solidaire, il a été convenu de soumettre à l’Association régionale cet enjeu, et de s'en remettre à elle pour une décision.

Voici la position de l'Association régionale de la Chaudière-Appalaches de Québec solidaire, adoptée à la majorité, en lien avec l'épisode « L'affaire du sirop d'érable » du documentaire « Argent sale » diffusé sur Netflix :

  • Demander à Angèle Grenier de respecter les règles de mise en marché convenues par les producteurs membres de la Fédération des producteurs acéricoles du Québec, et
     
  • Demander à Angèle Grenier de présenter ses arguments au sein de l’organisation syndicale qui prévaut dans le milieu agricole au Québec.

L’Association régionale de la Chaudière-Appalaches de Québec solidaire réitère que la mise en marché en commun est le meilleur moyen pour garantir un revenu stable pour l'ensemble des
acériculteurs.

« Le plan conjoint permet des avantages qui bénéficient à tous les producteurs. Accepter que certains contreviennent à cette méthode de mise en marché créerait une véritable injustice, car ceux-ci auraient tous les avantages d’avoir un prix stable sans assumer les risques du libre marché », explique le co-porte-parole de l’Association régionale de Chaudière-Appalaches, Mathieu Dumont.

« De soutenir la fin de la mise en marché collective en acériculture ne sera en rien profitable aux acériculteurs », a ajouté ce dernier.

Tant qu’à Diane Vincent co-porte-parole également, elle a déclaré que de « vouloir faire modifier les règles d’un plan conjoint est une chose, mais d'enfreindre délibérément ces règles, c’en est une autre ».

SOURCE : Association régionale Chaudière-Appalaches de Québec solidaire

Vous avez un scoop
Vous oeuvrez dans le monde de la politique en Beauce depuis 20 ou 30 ans ? Vous êtes maire de votre municipalité en Beauce et êtes âgés de moins de 25 ans ou de 30 ans ? Vous êtes une personnalité du monde politique beauceron qui se démarque par l'une ou l'autre de ces particularités ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.