Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
8 octobre 2013 - 12:04 | Mis à jour : 12:12

Consultation publique : des solutions pour la sauvegarde de l’école secondaire de Saint-Évariste

Julio Trepanier

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Twitter Julio Trepanier
Toutes les réactions 6
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Hier avait lieu la consultation publique en lien avec la résolution de la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin (CSBE) qui vise à fermer l’école secondaire de Saint-Évariste. Pour l’occasion, plus d’une centaine de personnes se sont déplacées à la Salle Blanche afin d’appuyer et présenter des solutions durables dans le but de sauvegarder et relancer l’école.

Depuis l’annonce de la CSBE en juin dernier, plusieurs citoyens et intervenants du milieu n’ont pas chômé et ont tout mis en œuvre pour trouver des solutions. Entre autres, les maires des trois municipalités concernées par la fermeture de l’école secondaire (Saint-Évariste, La Guadeloupe, Courcelles) sont prêts à débourser les frais de rénovation de l’édifice pour au moins 600 000 $. Cette somme serait divisée en fonction de la richesse foncière de chaque municipalité souligne le maire de Courcelles, Mario Quirion.

Du côté du Conseil d’établissement de l’école de Saint-Évariste, on propose d’abord de libérer les écoles Roy et Saint-Louis, à La Guadeloupe, de leurs classes de 5e et 6e année. Comptant 40 élèves et plusieurs locaux libres, l’école secondaire pourrait accueillir aisément ces étudiants.

Par la suite, il est proposé que l’établissement offre une concentration en anglais ainsi qu’en natation puisque les installations adéquates pour pratiquer ce sport sont déjà présentes.

Finalement, on souhaite enseigner l’entrepreneuriat communautaire aux jeunes. Ainsi, c’est en créant des projets innovateurs dans la région qu’on veut ajouter de la valeur à l’école secondaire de Saint-Évariste. Selon Isabelle Doré, vice-présidente du Conseil d’établissement, ces propositions peuvent sembler coûteuses, mais elles ne le sont pas. Elle rappelle que l’école possède déjà les infrastructures pouvant accueillir les projets suggérés.

Maintenant que la consultation publique est chose faite, et que les mémoires, lettres et commentaires ont été déposés, la balle est dans le camp de la CSBE.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

6 réactionsCommentaire(s)
  • Bravo et merci pour ce reportage. Nous sommes confiants pour l'avenir!

    Nad - 2013-10-08 13:17
  • Au prix que les taxes scolaires coût au citoyens, faut diminuer les dépenses et celle la en au une grosse pour si peu d'élève. En plus d'êtres entêté de la garder ouverte, c'est encore les élèves qui vont êtres privé de plein d'autre service qui sont essentiel. J'y était hier soir et personne ma convaincu, je me range du côté de la CSBE

    J'en ai assez de payer - 2013-10-08 14:35
  • Quel milieu dynamique ! Une soirée où tous convergeaient dans le même sens... MAINTENIR L'OUVERTURE DE CETTE ÉCOLE QUI EST D'UNE QUALITÉ EXCEPTIONNELLE !
    Tous, (représentants municipaux, étudiants, conseil d'établissement, personnel enseignant, parents, comités de la ruralité MRC, direction des loisirs ) ont démontré les avantages qu'ont nos enfants à fréquenter cette école. Fière de faire autrement ... !

    Christiane - 2013-10-08 16:37
  • Cher "J'en ai assez de payer"

    je crois que tu n'a pas assisté à la même soirée que tous les autres pour dire, et je te cite : "c'est encore les élèves qui vont êtres privé de plein d'autre service qui sont essentiel."

    Je te lance un défi....nomme les les services juste pour voir!




    ensemble vers l'avenir de st-évariste de forsyth - 2013-10-08 18:24
  • Bravo a tout les personnes qui ont dictés de belles avantages pour que notre école demeure ouverte. J'ai bien aimé le propos de M. Faucher qui a dit que selon le slogan de la CSBE ( Ensemble pour un avenir meilleur ) les bottines ne suivent pas les babines. Bravo aussi aux jeunes du parlement scolaire qui ont défendus leurs points. Ensemble pour l'avenir de l'école de St-Évariste. Pour la personne qui en a assez de payer, la prochaine fois je te conseillerait de rester chez vous car la réunion d'hier soir était pour les gens qui veulent garder leur école ouverte et non la fermé.

    Une maman qui est très contente que son fils est passé par cette école - 2013-10-08 19:56
  • Une question de choix... Depuis quelques décennies le milieu de la recherche en éducation cherche à trouver la grosseur idéale d'une école secondaire. Voici le constat lucide de Leithwood et Jantzi publié en 2009 (désolé pour l'utilisation de l'anglais, je traduirais grossièrement chaque phrases): Larger schools were perceived to offer: (les grosses écoles sont perçues [la nuance est importante, car les recherches n'ont pas réussis à clore le débat et les résultats sont mixtes et non définis] pour offrir) • An increased variety of classes; (à augmenter la diversification des cours offerts) • An increased specialization of teachers; (une augmentation de la spécialisation des enseignants) • A greater likelihood to draw a diverse population, thereby increasing students’ exposure to diversity; (d'offrir une image plus près de la réalité de la diversité de la population et, ainsi, d'exposer plus les adolescents à cette réalité) • More stimulating classes; (des classes plus stimulantes) • Less pigeonholing or stereotyping of students; and (moins d'étiquetage et steréotypisation des étudiants) • Greater opportunities for students to develop social relationships. (Plus d'opportunité de développer les habiletés sociales des adolescents) On the other hand, smaller schools were perceived to offer: (les écoles plus petites sont perçus pour offrir) • Faculty and staff who know students well; (du personnel connaissant bien les élèves) • Faculty who take greater responsibility for student learning; (des établissements prenant de plus grand engagements envers l'apprentissage/la réussite des étudiants) • Increased connections between students and the community; (augmente la connexion entre les étudiants et la communauté) • Better teaching strategies; and (meilleure stratégie d'enseignement) • Less need for monitoring and supervision. (Moins de surveillance à effectuer) (Leithwood and Jantzi, 2009, pp. 464–465) Important aucun résultats tranche réellement sur les avantages et inconvénients de l'effet de la grosseur des écoles, mais ça n'empêche pas de pouvoir tirer des réflexions et certaine conclusion... Personnellement, je crois que c'est une question de choix et de visions. J'ai été à l'école secondaire de St-Évariste et j'ai apprécié mon passage dans cette école! Je suis maintenant en train de compléter mon BAC en enseignements secondaires des sciences et des technologies et je compte venir revivre et pratiquer en Beauce car mon passage à St-Évariste a tissé des liens et un attachement envers la Beauce. À court terme, il est facile de dire économisons en fermant cette école, mais il y a tellement plus qu'une simple question d'argent... Nous voulons voir nos adolescents revenir pratiquer plus tard... Nous voulons que notre région se développe... Nous voulons les encourager à poursuivre leurs études... Si le passage dans cette petite école permet d'atteindre cet objectif chez une dizaine d'enfants et plus sur les quarante, tant mieux! Je vois plutôt ceci comme un investissement que d'une dépense exagéré. Ça reste une question de vision et on pourrait en parler encore longtemps. Je souhaite bon succès aux membres de la communauté. Cette mobilisation est encourageante et fait preuve du dynamise des communautés impliquées. Non, parce que je suis un futur enseignant, mais parce que j'aimerai que nos enfants aillent la chance de vivres les apprentissages que j'ai vécus dans cet école! Patrick

    Patrick Groleau - 2013-10-13 19:17