Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
15 novembre 2013 - 11:58 | Mis à jour : 12:13

Neorurale.ca et la couleur des régions

Julio Trepanier

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Twitter Julio Trepanier
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

L’exode rural retient l’attention depuis quelques années. À l’opposé, on observe de plus en plus un phénomène qui touche les 25-35 ans : l’exode urbain. Témoigner de son amour pour les régions, telle est la vocation du nouveau blogue Néorurale.ca.

Par définition, une « Néorurale » est une personne qui délaisse la ville pour venir s’établir en région. Or, sur ce nouveau blogue qui a vu le jour en Beauce, la définition s’étend à toute personne ayant fait le choix de venir ou de revenir vivre en région.

Actif sur les médias sociaux, Néorurale.ca connaît un certain succès alors que le blogue a été lancé au début novembre. Présentement, le site enregistre 13 000 pages vues et une moyenne de 550 visiteurs uniques par jour. Pour l’initiatrice du projet et rédactrice en chef, Cassiopée Dubois, il s’agit d’un départ canon. Selon elle, c’est une preuve incontestable que le sujet du blogue suscite un vif intérêt auprès des internautes québécois.

Certes, la Trifluvienne d’origine et Beauceronne d’adoption ne fait pas cavalière seule dans ce projet d’envergure. En effet, elle est accompagnée de neuf blogueurs colorés provenant du Saguenay-Lac-Saint-Jean, de la Mauricie, de l’Estrie, de l’Abitibi-Témiscamingue, de la Gaspésie, et bien sûr, de Chaudière-Appalaches. Tous les jours, ceux-ci racontent leurs histoires et anecdotes qui font en sorte qu’ils se sentent à leur place dans leurs régions respectives.

Pour consulter le blogue, rendez-vous au www.neorurale.ca . Il est également possible d’adhérer au groupe sur Facebook en cliquant ici ou de suivre les activités des « Néoruraux » sur Twitter en cliquant ici.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.