Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
21 janvier 2014 - 16:37 | Mis à jour : 16:48

Le CALACS Chaudière-Appalaches s’implante à Beauceville

Julio Trepanier

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Twitter Julio Trepanier
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Le Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) de Chaudière-Appalaches a procédé à l’inauguration officielle de ses nouveaux bureaux situés à Beauceville.

L’organisme, qui a été fondé en 1991, vient en aide aux adolescentes de 14 ans et plus ainsi qu’aux femmes victimes d’agression sexuelle sur le territoire de Chaudière-Appalaches. Depuis 2009, le CALACS vient également en aide aux mineurs, garçons et filles, âgés de 3-17 ans.

Ces nouveaux locaux permettront d’abord à l’organisme de raccourcir les distances de déplacement sur le territoire desservi. Plus spacieux et insonorisés, les bureaux de Beauceville permettront aussi aux intervenantes d’accomplir leurs tâches aisément.

Le CALACS est situé au 598 boulevard Renault à Beauceville. Pour communiquer avec une intervenante, composez le 418 774-6856 ou le 1 888-474-6856. Il est également possible d’obtenir de plus amples renseignements sur l’organisme par courriel en cliquant ici.

Partenaires

Le CALACS souhaite souligner l’implication de plusieurs partenaires dans l’implantation d’une succursale à Beauceville. Le Centre financier aux entreprises Desjardins du Sud de la Chaudière et Investissement Québec ont agi à titre de collaborateurs dans ce projet. Mme Gisèle Cloutier, Pierrot Enseignes et lettrage, Meubles & Nous, Équipement de bureau Demers, Déménagement JFC, Construction Martin Roy, le notaire Serge Veilleux et Bureautique Guy Drouin ont effectué des dons grandement appréciés par le CALACS. De plus, l’Association professionnelle des producteurs de porcs du Québec a remis une somme de 2500 $ à l’organisme.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.