Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
30 octobre 2014 - 10:17 | Mis à jour : 11:06

Lise Watier attire plus d’une centaine de convives à Saint-Georges au profit du CALACS

Julio Trepanier

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Twitter Julio Trepanier
Toutes les réactions 1
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Le Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) de la Chaudière-Appalaches tenait mercredi dernier son activité-bénéfice à Saint-Georges en compagnie de la conférencière Lise Watier.

Au total, plus d’une centaine de personnes étaient présentes pour assister à la conférence intitulée « Cheminement dans la jungle rose des cosmétiques ». Lors de son allocution teintée d’humour et de passion, Mme Watier a révélé quelques anecdotes ayant influencé son parcours sur la voie du succès. « Sans plan d’action, nos rêves ne sont que des souhaits. Osez et prouvez aux gens qui vous mettent des bâtons dans les roues qu’ils ont tort », voilà l’essence même du message qu’est venue livrer la conférencière à Saint-Georges.

Soulignons que la célèbre femme d’affaires, bien connue pour sa grande générosité, a choisi d’offrir sa conférence gratuitement à l’organisme. Ainsi, tous les fonds amassés lors de cette soirée seront entièrement remis à la cause du CALACS.

Au moment d’écrire ces lignes, il était encore trop tôt pour révéler la somme récoltée. Toutefois, les organisateurs de l’événement dressaient déjà un bilan positif quant aux retombées de ce souper-conférence qui se tenait au Georgesville.

Des fonds au profit des jeunes victimes

« L’argent amassé ce soir ira directement au service pour les enfants que nous offrons depuis maintenant cinq ans au CALACS Chaudière-Appalaches […] cette somme nous permettra notamment de maintenir le service qui est en situation de précarité », mentionne Marie-Noëlle Tanguay, sexologue et psychothérapeute au sein de l’organisme. C’est le manque de soutien financier récurrent qui est à l’origine de cette situation précaire. En effet, le Centre d’aide doit se tourner vers des activités de financement comme la conférence de Mme Watier pour poursuivre dans cette branche où la demande est bien présente.

L’organisme fondé en 1991 a emménagé à Beauceville en janvier dernier. Le CALACS, soutenu en partie par l'Agence de santé et services sociaux de Chaudière-Appalaches, offre de l’aide aux adolescentes de 14 ans et plus ainsi qu’aux femmes victimes d’agression sexuelle sur le territoire de la Chaudière-Appalaches. Depuis 2009, le Centre d’aide étend son offre de services aux enfants et adolescents âgés de 3 à 17 ans.

Le CALACS est situé au 598 boulevard Renault à Beauceville. Pour en connaître davantage sur les services qui y sont offerts, communiquez au 418 774-6856 ou le 1 888-474-6856.
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • quel belle femme avec ces beau yeux

    ti georges x - 2014-10-31 08:25