Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
6 mars 2015 - 15:52 | Mis à jour : 16:56

Hommage aux Cercles des Fermières du Québec dans le cadre du centenaire de l’association

Julio Trepanier

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Twitter Julio Trepanier
Toutes les réactions 2
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Dans le cadre de la Journée internationale des femmes qui aura lieu le 8 mars prochain, Maxime Bernier, député de Beauce et ministre d’État aux petites Entreprises, au Tourisme et à l’Agriculture, rend hommage aux Cercles des Fermières du Québec qui célèbrent cette année leur centenaire.

« Ce sont des femmes qui sont très impliquées dans leur milieu. Dans chaque municipalité de la Beauce, bon nombre d’événements ont lieu grâce aux Fermières. Les heures de bénévolat qu’elles donnent pour concrétiser des activités dans les municipalités de la région, c’est extraordinaire », mentionne M. Bernier. « Aujourd’hui, leur rendre hommage est la moindre des choses que je pouvais faire pour elles », ajoute-t-il.

En 2015, on compte 648 Cercles regroupés en 25 fédérations. La Fédération de la Beauce (05) réunit 38 Cercles dans différentes municipalités. Au total, à l’échelle provinciale, le regroupement compte plus de 34 000 membres, ce qui en fait l’association féminine la plus imposante au Québec.

Soulignons que la célébration du centenaire du Cercle des Fermières de la région aura lieu le samedi 7 mars au Georgesville en compagnie du député de Beauce. Pour l’occasion, la population est invitée à venir visiter l’exposition des travaux des Fermières dans le hall d’entrée du Georgesville de 13 h à 16 h.

Démystifier les préjugés

Elena Latrille, présidente de la Fédération de la Beauce (05), rappelle que le Cercle des Fermières est beaucoup plus qu’un rassemblement « de petites vieilles qui tissent des linges à vaisselle ».

« En 2015, une Fermière, ça fait du bénévolat et ça prend position dans la société en faisant des recommandations au gouvernement. Ce sont des femmes solidaires et très impliquées », explique Mme Latrille.

Notons que dès l’âge de 14 ans, une jeune fille peut joindre les rangs des Fermières. C’est le choix qu’a fait Cindy Lachance il y a cinq ans. Aujourd’hui âgée de 19 ans, la plus jeune membre de la Fédération est toujours animée par le désir d’apprendre auprès de ses consœurs.

Bien qu’il y ait un âge minimal pour rejoindre le groupe, il n’y a pas d’âge limite pour quitter l’organisation. C’est d’ailleurs une théorie mise en application par Henriette Fecteau, âgée de 82 ans. Provenant du Cercle de la Guadeloupe, la dame est devenue membre à 22 ans.

Pour en connaître davantage sur les Cercles des Fermières du Québec, visitez le site Web www.cfq.qc.ca.  

Sur la photo de gauche à droite: Maxime Bernier, député de Beauce, Mme Henriette Fecteau, membre de la Fédération de la Beauce du Cercle de la Guadeloupe, Elena Latrille, présidente de la Fédération de la Beauce, ainsi que Cindy Lachance, la plus jeune membre de la Fédération âgée de 19 ans.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Bel article monsieur Julio!

    Vive les Fermières de la Fédération 05!

    carmen - 2015-03-06 16:17
  • Bravo à nous toutes

    Therese - 2015-03-08 16:03