Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
27 septembre 2015 - 06:00

Le premier Café historique de la saison aborde la thématique des médias régionaux

Julio Trepanier

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Twitter Julio Trepanier
Toutes les réactions 1
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Dans le cadre des Journées de la culture, la Ville de Saint-Georges présentait son premier Café historique de la saison se déroulant sous la thématique des médias locaux au Centre culturel Marie-Fitzbach.

Par ordre chronologique, de l’imprimerie au numérique, les invités de l’animateur Pier Dutil ont pris la parole à tour de rôle. Yvon Roy a discuté de l’évolution de l’Éclaireur Progrès au fil des années, Gilles Bernier a présenté la radio locale tout en racontant au public quelques anecdotes relevant du temps où il régnait sur les ondes, puis Paul Gauvin a dressé un portrait historique et actuel de la télévision communautaire à Saint-Georges. De son côté, Claude Poulin, l’un des fondateurs d’EnBeauce.com et président du groupe beauceron Néomédia.com, qui compte aujourd’hui 17 quotidiens à travers le Québec, a quant à lui parlé de la jeune histoire de ce média 100 % Web qui ne laisse personne indifférent.

Pour Pier Dutil, les médias locaux se doivent d’abord d’être près des gens. « Quand on regarde les grandes chaînes de télévision et les grands quotidiens, ce sont des nouvelles qui sont faites pour les milieux urbains. Ces gens ne se déplacent plus pour venir en région à moins d’une catastrophe terrible. Alors si l’on veut entendre parler de ce qui se passe dans notre milieu, des développements qui se font dans le coin, les seuls médias qui traitent ce type de nouvelles sont les médias régionaux », rappelle-t-il.

Celui-ci croit que les médias se doivent également d’agir comme animateurs du milieu dans lequel ils évoluent. « M. Bernier nous a parlé de l’époque des radio-thon à CKRB dans le temps. C’était de l’animation pure et simple dans le milieu. On ramassait de l’argent pour des causes où des gens avaient eu des maisons brûlées ou des inondations […] Tant que les médias locaux continueront de répondre à ce besoin-là, ils auront de l’avenir », croit M. Dutil qui a œuvré dans ce domaine pendant quelques années, notamment à titre de journaliste et de rédacteur en chef pour l’Éclaireur Progrès.

Les échanges entre Pier Dutil et les quatre intervenants de chacune des sphères médiatiques locales lors de ce premier Café historique de la saison seront télédiffusés sur les ondes de TV Cogeco au cours des prochaines semaines.

Les Cafés historiques à venir, qui se tiendront une fois de plus à la Chapelle du Centre culturel Marie-Fitzbach, traiteront des congrégations religieuses (13 novembre 2015), des clubs sociaux masculins (22 janvier 2016) et du hockey (6 mai 2016).

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Assurément un des plus intéressants Cafés historiques auxquels j'ai assisté. Les deux autres étant à mon avis ceux dont le sujet traitait des militaires beaucerons, ou encore les rites funéraires. Notez bien que toues ces rencontres sont fort intéressantes, et étant donné que Cogeco les enregistre, ils deviennent de véritables documents d'archives. Bravo à ceux qui ont mis en chantier ces beaux entretiens.

    Yvon Thibodeau - 2015-09-27 09:53