Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
8 février 2016 - 09:55 | Mis à jour : 10:04

Les CPE de la Beauce manifestent contre les compressions gouvernementales

Julio Trepanier

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Twitter Julio Trepanier
Toutes les réactions 6
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Réunissant des milliers d’employés des Centres de la petite enfance, plusieurs manifestations ont eu lieu ce dimanche dans les grandes villes du Québec afin de dénoncer les coupes de 120 M$ du gouvernement dans les services de garde subventionnés. Ce matin, c’était au tour des CPE de la Beauce d’exprimer leur mécontentement face à la situation en organisant une chaîne humaine à l’entrée de chacun de leur établissement.

« Nous ne sommes pas des usines ici. On veut s’assurer qu’il reste de la qualité des services dans les Centres de la petite enfance », lance Sylvie Arsenault, directrice générale du CPE Panta-Mousse aux installations Les Petits Élans à Saint-Georges. « Les services de garde, c’est comme les écoles : c’est un service essentiel », ajoute-t-elle.

Selon Mme Arsenault, les restrictions budgétaires du gouvernement occasionneraient des coupes de 80 000 $ dans les installations de Saint-Georges puis de Saint-Côme au sein du CPE Panta-Mousse. « C’est l’équivalent d’environ trois salaires », indique-t-elle. Entre autres, des postes de cuisinière et de soutien au personnel sont menacés. « J’ai une personne responsable du soutien au personnel. Vous savez, les parents ont deux enfants et ils sont dépassés. Les éducatrices en ont huit, donc quelques fois elles ont besoin de soutien. Mais on devrait congédier notre personne qui est responsable de la pédagogie », déplore Sylvie Arsenault. À l’échelle provinciale, on estime que les compressions menaceraient entre 2000 et 2500 emplois selon l’Association québécoise des Centres de la petite enfance.

Tarifs modulés pour les parents

Par ailleurs, le regroupement des CPE indique que le gouvernement ira chercher 170 M$ de plus dans les poches des parents avec les nouveaux tarifs modulés en fonction du revenu.

« Je suis inquiète pour les parents lorsqu’ils feront leur déclaration de revenus. Ils auront une augmentation en fonction de leur revenu familial. Présentement, il n’y a personne qui sait exactement combien ils auront à rembourser », mentionne Mme Arsenault. « En plus, ces argents-là ne seront pas réinvestis dans les Centres de la petite enfance », ajoute-t-elle.

Rappelons que la chaîne humaine qui avait lieu dans les CPE de la Beauce ce matin était uniquement symbolique et sans conséquence pour les parents qui pouvaient y déposer leurs enfants comme à l’habitude.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

6 réactionsCommentaire(s)
  • Si vous n'aimez pas votre travail et le salaire, Changez de job!

    Surtaxé - 2016-02-08 10:28
  • Surtaxé (ou ami des libéraux)... ce débat n'est pas autour d'aimé son travail ou son salaire... Mais la qualité des services qui sont offert dans les CPE avec les coupures annoncés vont hypothéquer les services offerts même avec la meilleur volonté du personnel éducateur... c'est comme si tu dirais aux parents qui sont augmentés "si vous êtes pas content, garder vos enfants à la maison"... ça ne fonctionne pas comme ça... Le partie Libéral du Québec et notre député Busque ne sont malheureusement pas à l'écoute des gens qui les ont élues, ce partie est toujours aussi corrompu qu'aux passer et n'aide que les amis du parti

    mike - 2016-02-08 11:20
  • À lire le commentaire de Mike, ça fait longtemps qu'il y a des coupures en éducation. Retourne à l'école au plus vite et apprend à écrire au lieu de donner ton opinion sur tout et rien... Syndicaliste de merdre!!!

    Le prof - 2016-02-08 19:00
  • Moi je ne suis pas contre quils coupe aux niveaux des salaires dans les bureaux.... ce sont les éducatrices qui font la part du travail et donne le soin et les apprentissages aux enfants,

    lili - 2016-02-08 20:19
  • Les coupures doivent être faits aux bons endroits, est-ce qu'une directrice mérite vraiment un tel salaire ? Quel est le salaire des éducatrices en CPE versus en milieu familiale? Leur emploi est elle si différente ? Couper un soutien psychologique...j'espère bien....nous qui travaillons dans d'autres domaines, nos emplois sont parfois très difficiles, et oui il n'y a pas seulement votre job qui est dur et vous savez quoi, la plupart des travailleurs n'ont pas de psy de payer. Il s'agit juste de mettre les priorités aux bonnes places. Au Québec, on a beaucoup de problème à comprendre ca ! Enlevons des cadres et priorisons les services aux enfants ! La gratuité de tout ne fait qu'augmenter nos impôts et nos taxes! Utilisateur-payeur....je pense qu'on ne verra jamais ca ici au QC, malheureusement :(

    Maman utilisatrice - 2016-02-09 12:17
  • Il y a quelques années, les gardiennes d'enfants (on les appelait ainsi) travaillaient au noir pour des revenus de misère.On leur a donnée de bonnes conditions de travail, elles se sont regroupées (et syndiquées)et ont exigé de plus en plus. Aujourd'hui le coût des garderies ne se chiffre pas en millions mais en milliards de dollars par année. Donne à manger à ton cochon pi il va venir ch....sur ton perron.
    Difficile de dire qui est responsable des abus dans le système. Je sais juste un chose. Je suis tanné de payer un montant si élevé d'impôt et de taxes qui servent à engraisser un système et des gens pas toujours bien intentionnés. Tout le monde veut que le gouvernement coupe...mais pas chez soi. Ils veulent tous protéger leurs fesses.
    En terminant Mike, l'influence des péquistes et des syndicalistes sur les travailleurs s'estompe, il serait peut-être temps de changer la cassette de bord.

    Lucie - 2016-02-09 19:33