Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
3 avril 2016 - 17:56 | Mis à jour : 4 avril 2016 - 08:19

Plus de 1 500 visiteurs au Festival beauceron de l'érable malgré le temps maussade

Sébastien Roy

Par Sébastien Roy, Journaliste

La 27e édition du Festival beauceron de l’érable a attiré plus de 1 500 visiteurs au cours de la fin de semaine sur le terrain de l’école Mgr Beaudoin à Saint-Georges.

L’événement s’est très bien déroulé selon le président du conseil d’administration du festival, André Vaillancourt. « Sur place, les jeunes pouvaient s’amuser dans la grande glissade de Beauce Carnaval ou dans les jeux gonflables. Il y a eu un spectacle de Gribouille Bouille pour divertir les plus jeunes enfants. Les plus vieux ont pu découvrir le zumba lors d’une démonstration faite par Claudine Fecteau Labbé. Comme à l’habitude, une coulée de tire était offerte aux visiteurs. Bref, la configuration des lieux sur le terrain de l’école Mgr Beaudoin était parfaite », s’exclame M. Vaillancourt.

Malgré le froid de ce dimanche, les gens étaient au rendez-vous. Certains membres du comité organisateur ont toutefois constaté qu’ils passaient moins de temps au festival en raison de la température. « C’est le seul élément qu’on ne peut pas contrôler. Hier [samedi], on nous annonçait de la pluie. Heureusement qu’il a quand même fait beau », ajoute le président.

Le Festival s’est également impliqué auprès du Club Inner Wheel de Saint-Georges en offrant une centaine de laissez-passer à des gens démunis. De plus, le Club a décidé de doubler le nombre de billets donnés qui est passé à 200.

Un budget équilibré

Le Festival a tenu plusieurs événements afin de présenter un budget équilibré au terme de l’événement.

Il y a notamment eu un souper méchoui de quatre services dont le couvert coûtait 50 $. Celui-ci a eu lieu samedi dernier. Un maximum de 125 personnes pouvait y participer.

De plus, un encan crié a permis d’amasser environ 1 800 $. Parmi les prix offerts, il y avait un foyer électrique, un refroidisseur à vin, un réfrigérateur à bière, un bâton de hockey, quelques certificats-cadeaux et une toile de Guy-Paul Côté.

« Les gouvernements, tant municipal, provincial que fédéral, donnent de moins en moins de subventions. Nous devons nous retrousser les manches pour présenter un budget équilibré et j’ai très bon espoir que nous allons réussir cette année », conclut André Vaillancourt. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.