Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
6 avril 2016 - 10:20 | Mis à jour : 10:24

OPINION| La réforme Barrette a un prix, celui de la santé des salariés du réseau

Toutes les réactions 3

Dans cette lettre ouverte, Ann Gingras, présidente du Conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches (CSN), aborde l’aspect de la santé des employé (e) s du réseau en lien avec la réforme Barrette.

Voici la lettre intégrale:

Après une année d’existence du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale (CIUSSS) et du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS), il est venu le moment de faire un bilan étape de cette vaste opération aux conséquences dont on ne peut encore en évaluer toute la mesure.

Rappelons que cette réforme fait suite à une autre réforme, réalisée il y a à peine une dizaine d’années par le docteur Couillard alors ministre de la santé, créant les agences régionales et les centres de santé et de services sociaux (CSSS) qui, à leur façon, étaient venus bouleverser la dispensation des services à la population avec des impacts non négligeables sur le personnel qui y œuvre au quotidien.

Il faut également ajouter les effets réels des politiques d’austérité de ce gouvernement qui ont occasionné des compressions budgétaires de l’ordre de 100 M$ au cours des deux dernières années pour les régions de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches dans le réseau de la santé et des services sociaux. Ces compressions ont provoqué, entre autres, une hausse notable des charges de travail par une pléthore de mesures administratives trop souvent improvisées et imposées au grand dam des salarié (e) s et de la qualité des services.

Pour bien comprendre l’ampleur de la réforme, il faut savoir que le nouveau CIUSS de la Capitale- Nationale regroupe l’ensemble des installations et établissements à partir de Saint-Siméon dans Charlevoix, jusqu’aux limites de la MRC de Portneuf, comptant sous la même administration environ 16 500 employé (e) s. Pour le CISSS  de Chaudière-Appalaches, il est question de 12 000 employé (e) s répartis (e) s dans 105 centres ou installations. Pour ce qui est de la centralisation, on ne peut demander mieux pour la déshumanisation des relations de travail et même des relations avec la population usagère d’un service aussi fondamental qu’est celui de la santé et des services sociaux.

Au-delà d’une vaste réforme administrative et des compressions budgétaires, n’en demeure pas moins que le personnel se retrouve complètement épuisé, angoissé, surchargé et sans sentiment d’appartenance ni engagement.

Cela a comme conséquence directe une hausse fulgurante, depuis un an, de près de 50 % des absences pour cause de maladie ainsi qu’une augmentation de la prise de médicaments de 30 % chez les travailleuses et travailleurs du réseau qui souffrent de détresse psychologique et d’épuisement.

Au même moment et en connaissance des faits, le ministre Barrette se targue d’accomplir ce qui a été impossible pour ses prédécesseurs et qu’il déclare que l’effet recherché et obtenu est d’avoir une autorité sur le réseau. Cela en dit long sur sa vision hyper centralisée d’un réseau au service des ambitions d’un ministre et non de la population usagère et encore moins de celles et ceux qui y œuvrent, trop souvent au détriment de leur santé, pour offrir des soins et des services de qualité, universels et accessibles.

Le ministre aurait tout avantage à rencontrer d’autres personnes que les directeurs généraux des super établissements que sont les CIUSSS et les CISSS pour voir l’ampleur des conséquences de sa réforme. Pour le convaincre, nous l’invitons à passer une journée entière auprès des différents corps de personnel du réseau de la santé et des services sociaux. Il pourra alors prendre toute la mesure de ses décisions et des impacts réels et concrets qu’ils ont.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • Même constat ici à Mont Joli improvisation démotivation perte de sens découragement et congés maladies en flèche toute une réforme monsieur Barette tout un power trip

    Couture Bernard - 2016-04-06 11:54
  • Si votre job garantie à vie et votre fonds de pension en béton ne font pas l'affaire, y'a plein de jobs disponibles dans les entreprises privées...

    Max Power - 2016-04-06 13:30
  • @ Max Power, pour avoir un job garanti à vie ça prends un poste, hors on n'a pas tous des postes. Et encore faut-il avoir occuper ce poste depuis 2 ans. Le fond de pension (Retraite Québec) on le paie sur notre paie. Oui c'est vrai qu'il y a du travail au privé, que même dans différents titres d'emploi c'est mieux rémunéré au privé et je dirais qu'il en resterait plus sur la paie (pas de stationnement à payer, RREGOP, syndicat, assurances collectives (les assureurs ont le champs libre pour nous faire payer, puisque choisi par le syndicat dans la convention collective tandis qu'au privé les employeurs en paient souvent un bon montant genre 50% tandis que nous 4% ou moins) alors pour ma part votre commentaire me semble inspiré de la jalousie. Je travaille pour le réseau de la santé parceque je voulais faire une différence pour que la population puisse bénéficier de soins peut importe qu'ils soient riches ou pauvres mais Barette veut privatiser alors il nous met 'a terre'.(ça reste mon impression à moi!)

    asamie - 2016-04-07 20:37