Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
9 avril 2016 - 05:59

« J'ai fait le don d'un de mes reins à ma fille » — Annie Plamondon

Gabriel Gignac

Par Gabriel Gignac, Journaliste

Twitter Gabriel Gignac
Toutes les réactions 6

Une maman de trois enfants, âgée de 45 ans de Saint-Georges, Annie Plamondon, a fait le don d'un de ses reins à sa fille Laurie en juin 2015. 

Mme Plamondon a accepté de raconter son histoire à EnBeauce.com avec comme objectif de sensibiliser les gens à la Fondation canadienne du rein ainsi qu'au don d'organes.

Un bébé miracle

La Beauceronne est tombée enceinte à l'époque de deux jumelles, soit Laurie et Rosalie. La grossesse a été parsemée de hauts et de bas alors que la maman a développé une allergie, si bien qu'à 38 semaines, les médecins ont décidé de déclencher l'accouchement. Tout se passe bien de 8 h le matin jusqu'à 21 h 50 où le moniteur s'affole, Laurie est blanche et veut sortir, mais ses signes vitaux sont en baisse. Le gynécologue finit par sortir Laurie six minutes plus tard, mais les infirmières quittent avec le bébé qui est tout blanc, ce dernier manque de sang. Quelques minutes, plus tard, Rosalie fait son apparition. Annie est fière de voir Rosalie et de l'avoir dans ses bras. Toutefois, elle s'inquiète et malgré sa baisse d'énergie demande à avoir sa Laurie. Le pédiatre Pierre-Claude Poulin et l'équipe d'infirmières permettront à Laurie de survivre. Le spécialiste qualifie la survie de l'enfant de petit miracle. Laurie sera transférée au CHUL à Québec pour y passer quatre semaines afin de lui faire plusieurs transfusions et une quantité incalculable d'examens. Finalement, l'enfant gardera comme seule séquelle que ses reins fonctionneront seulement à 40 %. Elle passera par la suite trois autres semaines à l'hôpital de Saint-Georges et passera son enfance à visiter les centres hospitaliers pour faire des suivis sur la condition de ses reins. L'adolescence de Laurie est mouvementée, mais cette dernière s'en sort bien avec une bonne médication et un bon suivi. « Je lui rappelais souvent l'importance de la prise de ses médicaments. Elle devait me trouver tannante, mais c'était pour son bien », raconte Annie Plamondon avec le sourire.

En janvier 2015, les médecins signalent à Laurie que ses reins ne fonctionnent qu'à 9 %. Les spécialistes sont à la recherche d'un donneur de rein compatible. Alors âgé de 20 ans, la femme ne démontre aucun signe extérieur de ses problèmes et commence la dialyse péritonéale, ce qui est considérée comme un choix idéal vu les circonstances. Un cathéter lui est installé dans l'abdomen et le tout commence en mars 2015. La Beauceronne fait l'action nécessaire quatre fois par jour à raison de 30 minutes la reprise. Pendant ce temps, Annie a pris sa décision, elle est prête à donner un de ses reins à sa fille, ce qui ne constitue aucun danger pour elle et d'une certaine façon, de donner une autre vie à sa fille. La jumelle Rosalie était également compatible. Toutefois, la maman a décidé que c'est elle qui ferait le don. « Je ne voulais pas hypothéquer une au détriment de l'autre. C'était à moi de le faire », affirme Annie Plamondon.

L'opération a eu lieu le 8 juin 2015 et le tout s'est bien déroulé. La convalescence a été un peu plus longue pour la donneuse que la receveuse, ce qui est normal. « Je suis très fière d'avoir fait ce choix et de permettre à ma fille d'avoir une meilleure qualité de vie », affirme la Georgienne.

Finalement est-ce que celle-ci conseillerait aux gens de faire le même geste ? « C'est une question de coeur et de sentiments, mais moi personnellement je le referais n'importe quand pour ma fille. J'invite les gens à signer leur carte pour les dons d'organes et de bien en parler à leurs familles et à leurs amis », conclut-elle.

Des Beaucerons se joignent à la cause

La Vieille Tablée de Saint-Georges ainsi que le Familiprix Denis Roy et Martin Leblond de Saint-Georges jumellent leurs forces pour amasser le plus d'argent possible pour « La marche du rein » qui se tiendra le 29 mai prochain au parc Veilleux de Saint-Georges.

Cette cause touche notamment Benoît St-Onge, le propriétaire de la Vielle Tablée et père de Laurie. « En 2015, sa mère lui a fait un cadeau de vie en lui donnant son rein. Je veux m'impliquer auprès de la cause à mon tour », affirme-t-il.

Du 18 au 24 avril prochains, la Vieille Tablée organise une semaine spéciale pour la cause. Du lundi au vendredi, à chaque « Choix du chef », le restaurant remettra 2 $ à la Fondation. Le mardi, il y aura un souper-bénéfice au coût de 40 $ alors que le mercredi les cocktails seront à 4 $ et tous les profits iront à la cause. Le jeudi, la Vieille Tablée organise un encan silencieux et remettra 1 $ à la Fondation pour chaque bière vendue. Le déjeuner du samedi coûtera 15 $ et l'argent amassé ira directement à la Fondation et finalement le dimanche les smoothies seront en vente au coût de 4 $ et tous les profits iront à la cause.

Il est possible d'obtenir plus d'informations en téléphonant au 418-222-0234.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

6 réactionsCommentaire(s)
  • Une très belle histoire qui me touche ...donnons généreusement pour cette belle cause! La belle Laurie a toujours un beau sourire,elle à l'air d'une personne qui croque dans la vie!

    nathalie - 2016-04-09 09:08
  • Très beau témoignage. Bravo pour votre don de vie. Je suis greffé depuis 15 ans. Mon frère voulait me donner un de ces reins mais n'était pas compatible. J'ai reçu un rein d'une personne inconnue. Mardi 19, je serai au souper à la vieille tablée. Ma fille a décidée de s'impliquer bénévolement à cette soirée comme chansonnière. Venez en grand nombre.

    Sylvio Trépanier - 2016-04-09 09:50
  • bravo j ai un seul rein suite a un cancer et mon voisin a eu un fils avec une maladie tres rare a la naissance et le seul facon de survivre etait la greffe son pere etant compatible m a demande mon opinion sur la focon de vivre avec un seul rein ma reponse a ete si mon fils aurait besoin je lui donerai l autre il la fait et son fils a 19 ans et vit bien

    nelson - 2016-04-09 13:34
  • Je félicite Annie pour ce grand geste d'amour, c'est bien celui d'une maman. J'invite chacun, chacune à signer sa carte.

    Francyne - 2016-04-09 13:57
  • Bravo quel beau don de l'amour qu'une maman peut donner à sa fille! Longue vie à Laurie!

    Lynda Poulin - 2016-04-09 18:22
  • Votre histoire esr touchante et inspirante!

    Michelle - 2016-04-11 20:27