Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
6 mai 2016 - 11:57 | Mis à jour : 12:09

L'histoire du hockey en Beauce au menu du Café historique

Sébastien Roy

Par Sébastien Roy, Journaliste

Le dernier Café historique de la saison, qui a eu lieu ce matin au Centre culturel Marie-Fitzbach, a porté sur l’évolution du hockey dans la Beauce.

L’animateur, Pier Dutil, a reçu le directeur technique de l’Association des joueurs de hockey mineur de Saint-Georges, Éric Turcotte, le président du tournoi Comrie, Roger Drouin, l’ancien député de Beauce, Gilles Bernier, et le président du groupe de gens d’affaires qui tente de relancer le Cool FM, Carol Poulin.

L’entrevue a commencé par l’explication du hockey mineur. M. Turcotte a révélé les dessous du fonctionnement, énumérant les différentes catégories, du MAHG jusqu’au Junior et tout en faisant la différence entre le calibre simple lettre et le niveau Élite. Les différents coûts reliés au hockey ont aussi fait partie de la discussion.

Le deuxième invité à avoir pris la parole est M. Drouin qui a révélé d’entrée de jeu que le tournoi Comrie est la plus vieille compétition du genre en Amérique du Nord. La première édition remonte à 1950. C’était une idée de Thomas Comrie, qui dirigeait la Woolen Mills à Saint-Georges.

En 66 ans, le tournoi a accueilli 1 400 équipes et plus de 15 000 joueurs selon son président actuel. Aujourd’hui, l’événement s’étire sur quatre jours et est divisé en cinq catégories, soit le A, le B, le C, le D et la classe féminine.

Ensuite, ce fut le tour de M. Bernier de prendre la parole. Lors des plus belles années de la Ligue de Beauce, celui-ci animait à la radio de CKRB. Créée au cours des années 1950, la Ligue a connu son apogée à la fin des années 1960 et au début des années 1970.

« Je m’arrangeais avec les joueurs et les dirigeants des équipes pour créer de l’animosité entre les formations. Une fois, alors que Saint-Georges devait se rendre à Beauceville pour une partie. J’avais demandé aux Georgiens d’emporter des fanaux avec eux pour éclairer la patinoire, puisque la patinoire, extérieure, était située où l’actuelle polyvalente et l’éclairage faisait défaut. Les gens de Beauceville m’en ont voulu longtemps. Ils n’ont même pas voté pour moi lors de ma première élection en 1984 », s’esclaffe M. Bernier.

Celui-ci a également rappelé la finale de 1969 qui opposait ces deux mêmes équipes. Cette année-là, la septième joute a été jouée au Colisée de Québec en raison du printemps hâtif. Plus de 12 000 personnes s’étaient déplacées pour assister au match. « Ce fut l’une des plus grosses foules de l’histoire du Colisée jusqu’à l’arrivée des Nordiques », ajoute-t-il.

Le Café historique s’est ensuite conclu avec Carol Poulin qui a raconté l’histoire du Cool FM, de sa création en 1998, à l’époque le club s’appelait le Garaga, jusqu’à aujourd’hui, en passant par l’époque du CRS Express.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.