Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
21 mai 2016 - 14:51 | Mis à jour : 15:14

Quelques dizaines de Beaucerons participent à la marche contre Monsanto

Gabriel Gignac

Par Gabriel Gignac, Journaliste

Twitter Gabriel Gignac
Toutes les réactions 1
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Aujourd’hui, quelques dizaines de citoyens se sont rassemblés dans les rues de Saint-Georges pour dénoncer le contrôle par les cinq grandes multinationales des biotechnologies, dont Monsanto, de notre système agroalimentaire. La marche s'inscrit dans le mouvement mondial contre Monsanto, qui compte 330 marches cette année.

« La mainmise de cinq grandes multinationales des biotechnologies sur l’agriculture et l’alimentation est une menace pour la souveraineté alimentaire, au Québec comme partout dans le monde. Monsanto, BASF, Bayer, Syngenta et DowDupont contrôlent à elles seules 76 % des ventes mondiales de produits chimiques agricoles et 60 % du marché des semences commerciales », raconte Thibault Rehn, coordonnateur de Vigilance OGM.

En avril, l’organisme Vigilance OGM, en collaboration avec ses membres et l’appui de plus d’une centaine d’entreprises et organismes, a lancé une campagne exigeant l’étiquetage obligatoire des OGM au Québec. « L’étiquetage obligatoire des OGM permettrait aux Québécoises et Québécois de choisir les aliments qu’ils consomment, mais aussi le système agricole et les entreprises qu’ils souhaitent soutenir. Les citoyens du Québec doivent avoir leur mot à dire là-dedans » souligne l'un des organisateurs de la marche à Saint-Georges, Joé Lambert.

Ce dernier mentionne que les gens veulent savoir ce qui se retrouve dans leur assiette. « On ne sait rien, ni les OGM ni les pesticides utilisés. Pourtant, il y a plusieurs études qui sortent sur les effets nocifs des pesticides comme le “Roundup” de Monsanto qui contient du glyphosate. Moi, je veux pouvoir décider si je veux consommer ou pas de ces produits », défend M. Lambert.

 Marches contre Monsanto (March Against Monsanto) est un mouvement d’initiative citoyenne ayant démarré en Californie. L’instigatrice, Tami Canal, a organisé la première manifestation à la suite de la campagne référendaire californienne de 2012 sur l’étiquetage obligatoire des OGM, lors de laquelle la multinationale Monsanto a dépensé plus de huit millions de dollars afin de convaincre le public de voter contre la proposition, qui avait alors été battue.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Nous étions 78 au départ et des gens ce sont ajoutés en plus au cours de la marche.

    Karine - 2016-05-24 21:04