Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
24 mai 2016 - 14:43 | Mis à jour : 17:05

Claude Morin dresse un portrait de la Ville de Saint-Georges devant la Chambre de commerce

Gabriel Gignac

Par Gabriel Gignac, Journaliste

Twitter Gabriel Gignac

Dans le cadre d'un diner-conférence organisé par la Chambre de commerce de Saint-Georges, le maire de la municipalité Claude Morin a exposé ses réalisations depuis qu'il est en poste et a dévoilé ses projets d'avenir pour Saint-Georges, dont celui d'une ville pour une MRC.

Ce projet du futur comprendrait les villes de Saint-Georges, Saint-Côme, Notre-Dame-des-Pins et Beauceville. « Je crois qu'il faut montrer l'exemple et qu'il faut travailler ensemble. L'objectif serait de réduire les dépenses, regrouper et améliorer les services. Je suis convaincu qu'il y a des économies à faire. Il y a 114 élus dans Beauce-Sartigan pour gérer 53 000 personnes alors qu'au provincial ils sont 125 pour gérer huit millions de citoyens. Pour avancer, il suffit d'avoir un commandant unique », affirme M. Morin.

Ce dernier est conscient toutefois que la route est encore très longue avant d'accomplir son souhait. 

Dans un futur rapproché

Les projets futurs de la Ville de Saint-Georges qui se feront prochainement sont nombreux, à commencer par la réfection du mur de soutènement du quai Pinon. « Le Fédéral fournirait 50 %, le provincial 33 % et la municipalité 17 %. Tout le monde est d'accord, les deux ministres trouvent que c'est quelque chose de logique », souligne M. Morin. 

Par ailleurs, la Ville a acheté dernièrement le terrain à côté des passerelles et dépensera un total de 1M$ en aménagement pour que cet espace devienne « les plaines d'Abraham » de Saint-Georges, soit un endroit multifonctionnel où il sera possible de faire de nombreuses activités, dont des spectacles.

La municipalité a deux projets de mise en lumière, soit l'un pour le pont David Roy et l'autre pour le Centre Marie-Fitzbach qui est également sujet à une mise à niveau. Les projets de lumières mettront en valeur la Ville selon M. Morin. « Il faut habiller ces deux endroits qui sont importants pour notre ville », dit-il. Parlant de visibilité, Saint-Georges dévoilera d'ici la fin de l'été son nouveau logo qui servira à vendre la municipalité un peu partout au Québec. « C'est un projet rassembleur qui nous identifiera en tant que communauté. En tant qu'ancien militaire, je trouve important de trouver un signe d'unité », affirme-t-il.

De plus, Saint-Georges procédera à la réfection de la piste de l'aéroport en 2017 au coût de 4M $. La facture sera payée en partie par le fédéral selon le maire. 

Finalement dans le dossier du soccerplex, Claude Morin a mâché ses mots. « Entre vous, moi et peut-être le diable...On ne sait pas trop où on s'en va avec ça. C'est un projet privé à 100 % et nous sommes toujours en discussion avec le groupe d'Ali Gerba, mais pour le moment nous avons décidé de favoriser le complexe sportif », termine-t-il.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.