Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
8 juin 2016 - 14:33 | Mis à jour : 15:22

Une demande grandissante pour L'ADOberge Chaudière-Appalaches

Sébastien Roy

Par Sébastien Roy, Journaliste

L’ADOberge Chaudière-Appalaches a tenu son assemblée générale annuelle le 7 juin et a présenté les derniers chiffres faisant état des besoins criants pour les jeunes de la Chaudière-Appalaches.

Durant la dernière année, 173 jeunes n’ont pu accéder aux services d’hébergement et d’intervention faute de place disponible et de financement. De plus, la durée de l’attente s’élève maintenant à 21 jours, un délai « trop long pour ces jeunes, compte tenu des difficultés vécues » selon le directeur général de l’organisme.

L’ADOberge lance un cri du cœur aux gens d’affaires de la région et autres décideurs pour que les jeunes puissent avoir accès à des services de proximité au moment crucial pour eux, avec l’ouverture d’une deuxième maison d’hébergement, à Saint-Georges.

Parmi les jeunes hébergés, plus de 43 % provenaient des MRC de Beauce-Sartigan, des Appalaches, de la Nouvelle-Beauce, de Robert-Cliche et des Etchemins. Avec l’ouverture d’une seconde maison d’hébergement, ce sont 85 séjours supplémentaires qui seront offerts pour favoriser l’accès aux jeunes du secteur sud.

En 2015-2016, 173 jeunes n’ont pu accéder aux services par manque de place, contre 113 qui ont pu profiter de l’hébergement et des services d’intervention. Pour chacun des territoires, c’est environ le même nombre de jeunes admis qui a été refusé. De plus, puisque la maison est située à Lévis, les parents et les jeunes doivent parcourir des centaines de kilomètres pour avoir accès au service.

Un temps d’attente de 21 jours

Le taux d’occupation a quant à lui grimpé à 90 %. Les 10 % d’inoccupation sont dus aux journées entre le départ et l’arrivée. L’ADOberge est à pleine capacité à l’année longue. « Nous ne pouvons pas passer sous silence la patience et la persévérance dont certains jeunes ont dû faire preuve sur la liste d’attente, puisqu’ils ont attendu en moyenne 21 jours avant de pouvoir profiter des services, alors que la durée moyenne d’un séjour est de 37 jours. Nous devons travailler tous ensemble pour que le projet de la deuxième maison se concrétise », a martelé Jérôme Métivier devant les membres et partenaires de L’ADOberge, ainsi que des parents et des jeunes ayant utilisé les services, tous réunis pour l’occasion.

Parmi les services offerts, on compte un suivi clinique personnalisé avec un intervenant qualifié, un plan d’action avec objectifs, des rencontres familiales et un soutien post-hébergement. Actuellement, plus d’une centaine de contacts avec des jeunes ou leurs parents sont effectués annuellement par les intervenants pour maintenir un filet social dans les familles après l’hébergement.

Un appel à la solidarité des gens d’affaires

La campagne de financement lancée le 11 mars dernier pour financer l’ouverture d’un second lieu d’hébergement comportant six lits à Saint-Georges se poursuit. Plus que jamais, L’ADOberge lance un appel aux gens d’affaires de tous les territoires de la Chaudière-Appalaches afin de se mobiliser pour que se concrétise ce projet qui bénéficiera aux jeunes de toute la région.

En plus d’offrir un service de proximité durable pour les jeunes des territoires plus au sud, l’ajout de ces six lits aux neuf existants à Lévis permettra d’accueillir 85 jeunes de plus par année et ainsi mieux répondre à la demande qui a doublé en dix ans.

Les coûts de mise sur pied et d’exploitation atteignent 225 000 $ par année pour un total de 450 000 $ sur deux ans. Actuellement, l’organisme a atteint 50 % de son objectif et relance son appel à la solidarité envers les milieux d’affaires afin de l’aider à pleinement réaliser sa mission envers les jeunes.

Plusieurs possibilités s’offrent aux entreprises locales et régionales qui souhaitent appuyer L’ADOberge dans ce projet, allant du financement du séjour d’un jeune à une commandite récurrente ou ponctuelle (grands bâtisseurs), accompagnée d’une entente de visibilité, en passant par les dons matériels mobiliers ou de subsistance.

Pour plus d’informations, consultez le site Internet www.adoberge.com ou contactez L’ADOberge au 418 834-3603 ou par courriel à direction.generale@ladoberge.ca.

L’ouverture de la maison d’hébergement est prévue, si le financement est au rendez-vous, pour l’automne 2016.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.