Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
17 juin 2016 - 05:59

La directrice des études du Cégep Beauce-Appalaches Rachel Aubé prend sa retraite

Gabriel Gignac

Par Gabriel Gignac, Journaliste

Twitter Gabriel Gignac
Toutes les réactions 1

La directrice des études du Cégep Beauce-Appalaches, Rachel Aubé, a décidé de tirer sa révérence après une carrière de 33 ans dans le monde de l'enseignement collégial.

Mme Aubé, qui a d'abord été embauchée comme enseignante en mathématiques au Séminaire de Saint-Georges dès sa sortie de l'université, occupait la position de numéro deux de l'organigramme au Cégep depuis 2007. 

Rachel Aubé a vécu de près le passage du Séminaire vers le Cégep Beauce-Appalaches puisqu'elle a coécrit le rapport Aubé-Cazalis-Morin qui justifiait auprès du ministère de l'Éducation la création d'un cégep public à Saint-Georges. Celle-ci se dit fière d'avoir contribué à l'élargissement de la carte du programme du Cégep avec l'ajout du design intérieur, de la réadaptation physique et du tourisme. La directrice a également joué un rôle important dans l'expansion du Cégep vers Sainte-Marie.

Le Cégep Beauce-Appalaches a fait beaucoup de chemin en matière de pédagogie sous le règne de madame Aubé. « La Commission d’évaluation de l’enseignement collégial reconnaît la pertinence des indicateurs qui nous permettent de mieux évaluer la qualité de nos programmes. Les mesures d’aide pédagogique que nous avons mise en place avec nos enseignants ont aussi contribué à augmenter significativement le taux de réussite de nos étudiants », souligne-t-elle. Puis, la mobilité internationale s’est développée alors que les étudiants du Cégep sont nombreux à participer à des stages ou des voyages à l’étranger.

Rachel Aubé voit avec positivisme les réformes des dernières années dans le milieu scolaire. « Les élèves du renouveau n’apprennent pas de la même façon. Ils sont différents, mais pas moins bons. Les nombreuses mesures adaptées mises en place permettent à plus d’étudiants souffrant d’un handicap, de problèmes d’attention ou de maladie mentale de réussir des études collégiales. Les enseignants ne cessent de s’améliorer et cela a un impact sur la réussite des étudiants », dit-elle.

La nouvelle retraitée compte bien profiter de sa retraite, même si elle n'a pas de plan précis, et avoue qu'elle quitte son métier avec un pincement au coeur. Elle souligne que ses collègues qu'elle côtoie depuis plusieurs années et les étudiants vont lui manquer. « Je fais confiance à la vie comme je l’ai fait durant ma carrière. J’ai toujours pensé avoir le meilleur emploi au monde. Chaque jour j’en apprenais autant que les étudiants. Après 33 ans, je peux maintenant dire que j’ai fini mon cégep », conclut-elle.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Bravo pour tout ce que tu as fait et te rappeler les souvenirs de notre locataire et de mon expérience comme enseignante. Au plaisir et surtout profite -en bien. Claire et Claude 😙

    Claire Gagnon Philippeau - 2016-06-17 22:59