Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
22 juin 2016 - 14:11

Le SCFP manifeste à Saint-Georges pour se porter à la défense des CLSC

Gabriel Gignac

Par Gabriel Gignac, Journaliste

Twitter Gabriel Gignac
Toutes les réactions 4

Des membres du Syndicat canadien de la fonction publique ont manifesté aujourd'hui à Saint-Georges pour se porter à la défense des Centres de santé et services sociaux.

La manifestation, qui s'est tenue devant le CLSC de Beauce situé dans la 25e avenue, s'est déroulée dans le calme alors qu'un BBQ avait été organisé pour les membres du syndicat et les citoyens étaient invités à venir manger aveux eux et par le fait même informer la population et les membres sur les intentions du gouvernement de couper les CLSC. Des manifestations de ce genre ont eu lieu un peu partout dans la province dans les derniers jours dans le but de se faire voir et entendre.

Le président de la section locale 1350 au CRDI Chaudière-Appalaches, Martin Côté et le président de la section locale 4825 du CSSS de Beauce, Alain Doyon, étaient les porte-paroles de cette journée de dénonciation des actions posées par le gouvernement. « Aujourd'hui nous signalons à la population que le maintient des CLSC est important et que le réforme du ministre de la Santé, Gaétan Barrette qui avec son projet de Loi 10 de vider les CLSC pour envoyer les ressources dans les Groupes de médecine de famille (GMF). Nous croyons que son idée est mauvaise, car ce n'est pas tout le monde qui a les moyens d'y accéder », affirme M. Côté.

M. Doyon ajoute pour sa part que les gens ne semblent pas trop s'en rendre compte, mais que le ministre envoie tranquillement, mais sûrement vers la privatisation des services. « Si on continue dans ce sens, les gens des régions vont être désemparés et devront faire de longues routes pour aller à l'hôpital plutôt que se rendre au CLSC. La population vieillit et les gens ne sont pas tous autonomes. C'est la ligue droite vers la privatisation des services au détriment de la population », affirme-t-il.

Selon eux, le gouvernement n'est pas nécessairement honnête dans sa façon de faire en faisant passer le dossier sous le radar en ne divulguant pas toutes les informations nécessaires au public. Ils ne se disent toutefois pas surpris de voir qu'un gouvernement qui compte autant d'anciens docteurs agit de cette façon, car ils donnent plus de privilèges à leurs anciens collègues. « Le docteur Barrette agit comme un pitbull, il fonce tête première et n'écoute rien. Il est très condescendant malheureusement. Les médecins reçoivent 34 % d'augmentation et ils reçoivent toute la clientèle, c'est le début de la privatisation. Certains maires ont dit que c'était assez les pitbulls, moi je dis que ça devrait être assez les “Barrette” », raconte M. Doyon. Il ajoute que les CLSC aident grandement les hôpitaux. « Juste à Saint-Georges, il y a un hôpital et malgré tout, le CLSC est toujours plein alors, imaginez à La Guadeloupe pour donner cet exemple », ajoute-t-il.

Martin Côté conclut en soulignant qu'il sait que les syndicats n'ont pas nécessairement la cote au Québec, mais que la SCFP ne manifeste pas aujourd'hui pour des revendications syndicales, mais plutôt dans les intérêts de la population. « Avant d'être dans un syndicat, je suis avant tout un employé et je vois le système de l'intérieur. Nous voulons le bien-être de la population et présentement on fonce dans le mur. On doit se réveiller et vite », conclut-il.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

4 réactionsCommentaire(s)
  • Comme vous parlez de La Guadeloupe toujours impossible depuis le début d,avoir un médecin ..il envoie le monde à l,hopital ...prendre un rendez vous pour prise de sang très long même quand le médecin de famille marque et souligne urgent et la secrétaire nous dit d,aller au privé ....ma mère de 90 ans avait une bronchite et incapable de voir un médecin car avant son médecin était de St honoré à l,accueil la secrétaire a dit aller à l,hopital c,est ça le clsc La Guadeloupe

    Zan - 2016-06-22 15:17
  • Je trouve les propos de ces chefs syndicaux vide de sens, erronés et alarmiste . Pas surprenant de leur part, uniquement de la désinformation à mon avis . Pour etre un peu au fait de cette situation , il s'agit d'un transfert de quelques intervenants sociaux et des infirmières, loin de "vider" les CLSC . Et quand M. Doyon dit que les gens des régions "désemparés " feront de longues routes pour aller à l'hôpital ... Et bien ces services ne sont même pas offert au centre hospitalier ... On parle des services offert en Externe soit en clinique médicale ou CLSC .

    Moskito - 2016-06-22 17:19
  • Les syndicats ne veulent pas militer pour offrir de meilleurs services, ils veulent protéger le nombre de jobs car "Plus de jobs = plus de cotisations"

    Demandez-vous pas pourquoi simplement penser à peut-être vouloir faire un mini-changement dans une structure est accueillit par manifestations, pancartes, objection des syndicats... vive le statut quo...

    J. Landry - 2016-06-22 19:48
  • Je me demande si les syndicats ont le support de la population! D'après moi non.

    Brian - 2016-06-25 14:54