Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
29 juin 2016 - 05:59

Aucune compression budgétaire importante selon les prévisions budgétaires de la CSBE en 2016-2017

Gabriel Gignac

Par Gabriel Gignac, Journaliste

Twitter Gabriel Gignac

Il ne devrait y avoir aucune compression budgétaire importante selon les prévisions qu'a présentées la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin (CSBE) aujourd'hui en conférence de presse. Celle-ci a présenté un budget équilibré de 205 897 671 $.

« C'est une bouffée d'air frais pour l'organisation. Nous pourrons concentrer tous nos efforts sur la réussite et sur la persévérance de nos élèves », déclare d'entrée de jeu le président de la CSBE, Charles-Henri Lecours.

Le directeur général, Normand Lessard, y est allé dans le même sens en ajoutant que l'organisation a continué son travail de réduction des dépenses administratives. « Des frais d'administration correspondant à 3,8 % du budget signifient que pour un dollar de revenu, 96 % du montant est remis directement aux services aux élèves. Nous avons placé les priorités aux bons endroits », assure-t-il.

Le budget en chiffres

Les dépenses et les revenues prévues en 2016-2017 représentent une augmentation de 4,65 % par rapport aux prévisions initiales de l'an dernier, mais l'augmentation est en fait de 2,7 % si on compare aux résultats réels de l'année 2014-2015, ce qui est en davantage significatif selon le directeur du service des finances à la CSBE, Patrick Beaudoin. « Encore une fois cette année, les données sont partielles et ne sont pas nécessairement comparables d'une année à l'autre », souligne-t-il.

L'augmentation des dépenses s'explique principalement par la croissance des salaires attribuable à la nouvelle convention collective, par une hausse de 3,26 % de la clientèle au préscolaire et au primaire. Il faut également ajouter les nouvelles initiatives ciblées visant la réussite et la persévérance scolaires.

S'il est déjà assuré que la CSBE ne subira aucune coupe, une première depuis 2009-2010, elle prévoit toutefois qu'après avoir subi des coupures de 14,9 M$ elle devra vivre avec des réductions de 2 M$ au chapitre de l'entretien des bâtiments, des technologies de l'information et des communications. Ce chiffre pourrait toutefois changer, rien n'est encore définitif dans ce cas.

Les effets de ces changements seront notables seulement qu'en 2016-2017, notamment pour la restructuration du secteur administratif. Ce dernier compte pour 3,8 % du budget comparativement à 4,6 % l'an dernier. Finalement, la taxe scolaire restera à 35 cents du 100 $ d'évaluation, soit le montant maximum décrété par le gouvernement. Il va cependant de soi que les immeubles dont la valeur aura augmenté à la suite d'une révision de l'évaluation municipale verront leurs taxes scolaires augmenter en proportion. Il est important de noter qu'une augmentation des revenus de la taxe scolaire n'entraîne pas une hausse de revenus pour la CSBE, puisque les subventions de péréquation sont alors diminuées d'autant.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.