Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
7 juillet 2016 - 09:18 | Mis à jour : 09:29

Postes Canada : le préavis de lock-out se prolonge jusqu'à lundi

Sébastien Roy

Par Sébastien Roy, Journaliste

Toutes les réactions 2

Postes Canada a décidé de prolonger la période de préavis, qui devait se terminer vendredi, jusqu'à minuit et une minute lundi.

La société d'État a pris cette décision après avoir accepté la demande de la ministre de l'Emploi, du Développement de la main-d'oeuvre et du Travail, MaryAnn Mihychuk qui voulait que les deux parties opposées dans ce conflit se soumettent à l'arbitrage final.

Elle accorde ainsi un délai au Syndicat des travailleuses et des travailleurs des postes (STTP) pour qu'il puisse prendre une décision. La conclusion d'ententes négociées est toujours l'option la plus souhaitable, mais les deux camps demeurent éloignés sur les principaux enjeux.

Rappelons que l'un des enjeux en cause est le régime de retraite. L'Institut économique de Montréal explique que d'un côté, Postes Canada veut que ses nouveaux employés adhèrent à un régime de retraite à cotisations déterminées au lieu du régime actuel à prestations déterminées, alors que le STTP refuse catégoriquement.

Les offres de la Société comprenaient une hausse de salaire pour tous les employés et un régime de retraite différent pour les nouveaux employés dans le but de traiter les problèmes à long terme du régime des augmentations de salaire pour tous les employés. Ces offres n’apportaient aucun changement au régime déjà existant pour les employés actuels.

De son côté, le STTP affirme que Postes Canada refuse de négocier équitablement. « Elle nous met la clef dans la porte pour nous couper les vivres dans le but de nous faire plier à ses demandes », a déclaré le président national du Syndicat, Mike Palecek le 5 juillet dernier.

« Ils voulaient qu’on vende la prochaine génération de travailleurs des postes pour obtenir une entente rapide, mais nous avons tenu ferme. Ils veulent maintenant prendre la population en otage jusqu’à ce qu’ils obtiennent ce qu’ils veulent », a-t-il conclu.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Quand tu menace avec des coupures de service payés à même nos taxes et impôts... tu vaux pas grand chose... tu pénalise pas ton employeur tu pénalise la clientèle qui te fait vivre... y a tellement d'autre moyen de pression... Après ca il se demande pourquoi qu'il ya des coupures au profil d'internet et autres service de communication et livraison

    steve - 2016-07-07 10:03
  • C'est sûr que postes Canada tire sur la couverte de son côté et le syndicat fait pareil. Les 2 parties ont le même objectif mais des solutions différentes, soit la viabilité de l'entreprise, alors c'est comme un couple soit-il s'attende soit ils se séparent.arrêtez de faite vos têtes dures.

    Stan Smith - 2016-07-08 16:53