Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
3 août 2016 - 15:00

Quand Jo a faim

Le Club des petits déjeuners s’engage depuis 20 ans à nourrir le potentiel des enfants en veillant à ce que le plus grand nombre possible ait accès à un petit déjeuner nutritif et un environnement favorisant leur estime de soi avant le début des classes. Bien plus qu’un programme de déjeuner, le Club des petits déjeuners arrive à changer certaines personnes pour toujours.

Récemment, le Club des petits déjeuners a reçu un témoignage très touchant de Marie-Josée, auparavant intervenante en psychiatrie en milieu scolaire. Elle a partagé avec nous sa rencontre avec Jo, il y a près de 20 ans :

« Pendant trois mois, j’ai accompagné Jo dans son quotidien scolaire. Dès les premiers jours, j’ai su que le mur que ce petit homme s’était bâti autour de lui afin d’éviter tout rapprochement avec les membres de l’école serait difficilement franchissable. Les jours passent, les crises se répètent, le doute s’installe sur mes compétences. Mais ses paroles, ses gestes quotidiens de violence envers moi m’ont poussée non pas à me décourager, mais à me dire : Marie, tu dois comprendre ce que Jo essaye de te dire à sa façon. »

Un matin, une méga-crise éclate. Marie-Josée doit retirer Jo de sa classe. Elle se retrouve dans un local et demande aux autres de la laisser intervenir seule. Jo démontre une colère verbale, lui crie toutes sortes de noms, lui crache dessus. Il démontre tellement de violence que Marie-Josée doit faire un arrêt physique.

« Je me suis demandé comment un si petit corps peut contenir autant de souffrance et de violence. Et puis, peu à peu, il s’épuise, je sens sous mes bras son petit corps épuisé. Doucement, je relâche mon étreinte et lui flatte tout doucement les cheveux. Je vois son regard dans le mien qui m’implore de l’aider. Mes yeux dans les siens, je lui dis : Jo, Marie ne sait pas quoi faire pour t’aider, je n’arrive pas à comprendre ce que tu tentes de me dire à travers tes paroles et tes gestes. Dis-moi ce que je peux faire. Et Jo me répond : Tu ne comprends pas que j’ai faim!? »

Elle nous a expliqué que Jo était un enfant « avec la clé au cou », livré à lui-même pour les déjeuners et les dîners. Le seul vrai repas qu’il prenait était le souper avec parfois sa maman, parfois son beau-père et très souvent seul. Au moment de son intervention, c’était les débuts du Club des petits déjeuners et Jo y a été inscrit. Jo a commencé à avoir la « bedaine » pleine. Jo a commencé à sourire. Jo a commencé à se concentrer en classe. Jo a commencé à se faire des amis. Jo a commencé à être un enfant.

Puis, lorsque la fin de l’année est arrivée, Jo a réussi son année scolaire sans Ritalin. La dernière journée d’école, Jo est allé voir Marie-Josée sans rien dire et lui a remis une enveloppe en lui faisant un immense sourire. À l’intérieur de l’enveloppe, il y avait ce dessin avec son nom. C’était sa façon à lui de la remercier d’avoir pris le temps de comprendre.

Pendant le prochain mois, vous pouvez vous aussi faire une différence dans la vie de plusieurs « Jo » en effectuant un don à la caisse lors de tout achat dans un magasin Bureau en gros près de chez vous, lors de l’annuelle campagne qui se tient du 23 juillet au 4 septembre 2016. Vous pouvez également faire un don en ligne en tout temps au www.clubdejeuner.org/donnez

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.