Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
18 août 2016 - 09:46 | Mis à jour : 15:01

Maxime Bernier commente les propos tenus par l'UPA émis le 16 août

Sébastien Roy

Par Sébastien Roy, Journaliste

Toutes les réactions 22

Le député de Beauce et candidat à la chefferie du Parti conservateur du Canada, Maxime Bernier, a tenu à commenter les propos que l’Union des producteurs agricoles (UPA) a émis lors d’une conférence de presse tels que rapportés ici.

Selon M. Bernier, l’UPA défend davantage ses propres intérêts que ceux des consommateurs. « La gestion de l’offre gonfle artificiellement les prix, dont celui du lait, ce qui fait que les consommateurs, dont les Beaucerons, paient actuellement près de deux fois trop cher », affirme-t-il. Pour lui, ce système « archaïque » est un cartel légal qu’il faut abolir.

« Partout dans le monde, le prix a diminué, mais au Canada, le coût pour les transformateurs a augmenté 2 % en janvier et de 2,25 % le mois dernier. En abolissant les tarifs douaniers qui sont de plus de 300 % pour les aliments soumis à la gestion de l’offre, les prix diminueront assurément », ajoute le député beauceron.

Celui-ci croit cependant que les producteurs d’ici réussiraient à tirer leur épingle du jeu sur la scène mondiale. « Avec l’abolition de la gestion de l’offre, ils pourraient exporter davantage de produits et l’abolition des quotas, qui est de 24 000 $ par vache laitière, leur permettrait d’augmenter leur productivité. De plus, ils pourraient former des coopératives, ce qui les rendrait également plus productifs, mentionne M. Bernier. Ils affirment régulièrement que leurs produits sont de première qualité, et c’est vrai qu’ils le sont, alors ils ne devraient pas craindre le marché international. »

Ce dernier compare la réaction des producteurs agricoles et de l’UPA à celle des vignerons ontariens dans les années 1980. « L'accord de libre échange signé vers 1988 avec les États-Unis a fait en sorte qu'il n'y avait plus de tarifs douaniers pour les vins californiens. Les producteurs canadiens craignaient alors de ne pas réussir à faire concurrence au marché international, mais aujourd’hui ils vendent leurs vins partout dans le monde », conclut-il.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

22 réactionsCommentaire(s)
  • Les membres de l'UPA paient tous et au complet, leurs impôts au Québec. Est-ce le cas de tous?
    Monsieur Bernier a été élu selon des promesses qu'ils ne veut plus tenir. Les Beaucerons l'ont élus pour défendre les intérêts des Beaucerons et des Québécois.
    S'ils avait l'intention de défendre les intérêts des agriculteurs de l'ouest, des résidents de l'Ontario, il n'avait eu qu'a demander à Harper de signer sa candidature à la dernière élection pour Moose Jaw ou Brampton , Canada.
    Au contraire, ce disciple de Trump, revendique un système libertarien qui favorise 3% de la population .
    A beau déformer la vérité qui vient de trop loin du peuple Québécois.

    rougeau - 2016-08-18 10:06
  • Pourquoi les producteur on moins de 0.70$ le litre donc moins 2.40 le 4 litres pour du 4% et que le lait ce vend plus de 6.30 pour un 4 litres de 2% en épicerie ???

    dan - 2016-08-18 10:24
  • Même si le député de Beauce enrobe ces politiques libertariennes avec une enveloppe socialiste, comme la formation de coopérative, l'objectif est la destruction du modèle Québécois du partage de richesse collective du pays.

    "Maxime Bernier a brièvement occupé le poste de vice-président de l'Institut économique de Montréal (IEDM) avant de devenir ministre fédéral de l'Industrie.

    L'IEDM est favorable, entre autres, à la privatisation partielle de plusieurs sociétés d'État québécoises telles qu'Hydro-Québec, la Société des alcools du Québec ainsi que des société d'État canadiennes comme Postes Canada.

    L'IEDM prône également la privatisation dans le système de santé québécois, l'abolition de certaines dispositions du Code du travail du Québec, comme celles interdisant les briseurs de grève, et la réduction des dépenses de l'État québécois. La majorité de ses privations partielles a pour objectif ultime d'ouvrir le marché aux entreprises privées pouvant faire concurrence aux sociétés d'État. Selon l'IEDM, tout monopole, qu'il soit public ou privé, est inefficace et coûteux, puisqu'il n'aura pas de concurrence pour leur motiver à être plus productif."

    Réf https://fr.wikipedia.org/wiki/Institut_%C3%A9conomique_de_Montr%C3%A9al

    RG - 2016-08-18 10:51
  • Une fois de plus, des chiffres inventés ou incomplets, des pseudo-arguments, des conseils simplistes et des exemples modifiés... Quelques soient les sujets qu'il aborde !
    À mon avis, Maxime défend plus sa brillante carrière en politique fédérale que toute autre chose ! Ambition démesurée, capacité ?

    André - 2016-08-18 11:02
  • ICI au QUÉBEC l agriculture est en bas d l échelle tout le monde se graisse et ils prennent ce qu il reste mais des supers chialeux ,donc restez avec votre monopole U.P.A.

    rocas - 2016-08-18 11:16
  • Nos chers producteurs agricoles ( multi-millionnaires) continuent à téter les gouvernements. Pourtant la TPS leur est remboursée ,ils s'organisent pour ne pas payer d'impôts et nous vendent leurs produits beaucoup plus chers que les pays importateurs. Bravo M. Bernier !

    Rougeau no. 2 - 2016-08-18 11:40

  • Est-ce que les propos de monsieur Bernier tiennent la route, nous pourrions en discuter en long et en large. Le passé démontre que lorsque monsieur Bernier veux faire valoir son point de vue il est prêt à affirmer n’importe quoi et même à s’appuyer sur des fausses informations ou des préjugés. Il serait donc avantageux pour le citoyen d’obtenir l’analyse d’experts sur ce dossier, des experts indépendants qui ne sont pas de connivence avec L’UPA ou avec m. Bernier.

    Ce qu’il faut dénoncer en premier lieu se sont les mensonges de notre député Bernier qui pendant près de 10 ans et surtout lors de la dernière campagne électorale, a clamé haut et fort avec preuve à l’appui, qu’il défendrait la gestion de l’offre de façon intégrale et que c’est important de le défendre. Aujourd’hui par pur ambition politique, il renie ses engagements et nous faisant croire qu’il travaille pour les beaucerons mais en vérité il travaille pour lui-même en utilisant les beaucerons. Pas très guerrier dans ses convictions. Mais quand on est jaune et toujours prêt à baisser son pantalon, que demander de plus…

    Ghyslain - 2016-08-18 11:49
  • Je ne me ferai pas aimer des agriculteurs mais je suis entièrement d'accord avec tout cela. J'ai des amis agriculteurs et il y a bcp d'acériculteurs dans ma famille. Peu importe, mes convictions sont que je suis contre les quotas et toutes autres formes de protectionnisme.

    Christian T. - 2016-08-18 15:18
  • Tout ce qui a rapport avec l'agriculture, revient toujours à téter les mamelles de l'État. Les agriculteurs qui veulent faire un plus gros salaire, retournez à l'école! Maxime tient ton bout! ca va faire de de faire avoir!

    Tanner des téteux agriculteurs - 2016-08-18 15:54
  • Je me demande si Maxime Bernier croit ses propres menteries quand il affirme que le prix du lait a baissé partout où la gestion de l'offre a été éliminée. Je me demande aussi s'il a calculé les aides d'urgence ou régulières versées aux entreprises laitières des autres pays dans son calcul.

    Frédéric Poulin - 2016-08-18 16:13
  • Quand tu sais pas de quoi tu parle , Tu t'appel Maxime bernier . pour ceux qui nous appelle les millionaires vous irai voir a banque pour chaque ferme la dette qui s'y rattache et les heures d'ouvrage qui vienne avec si on veut garder la gestion de l'offre sé justement pour pas avoir besoin de subvention du gouvernement comme les autre pays en on présentemnt , vous devriez vous infornmer de quoi vous parler avant de commenter ,,,,

    vincent - 2016-08-18 17:27
  • ceux qui croient que les agriculteurs tetent l'état, regardez en eurpe ce qui se passe ... c a coup de milliard d'euro que les agriculteurs sont subventionné parce qu'il n'arrive pas a couvrir leur cout de production.
    Tous les pays soutiennent leur agriculture, on ne peut pas dépendre d'autre pays pour se nourrir, ca nous rendrait beaucoup trop vulnérable.

    Ludger - 2016-08-18 18:27
  • Qu'ìls fassent comme les autres petites entreprises et travailleurs autonomes les agriculteurs qui vont se reconnaitrent ,qu'ils payent des impôts et qu'ils se demènent pour vendre leurs produits sans l'aide des gouvernements en plus des marchés et des prix guarantis,de la facon qu'ils fonctionnent ils n'ont pas à chercher de clients,ils n'ont pas à courrir après leurs payes,mais s'organisent pour ne pas payés d'impôts et sont subventionnés à l'année,vendent du foin au noir grattent des cour au noir ,rien de trop beau Bravo M. Bernier je vous appuie

    un voisin - 2016-08-18 18:32
  • Toutes ces réactions visent seulement la politique et des histoires de qui-payent-l'impôt ou des bravos-M-Bernier!
    ll y a seulement Dan qui parle du prix que le consommateur, pauvre ou riche, paye pour boire du lait québécois. Il y a des vaches partout. La Beauce est remplie de vaches laitières. Pourquoi doit-on payer si cher le lait?

    Nathalie - 2016-08-18 18:49
  • De un je ne suis pas un fan de M. Bernier....MAIS nous sommes tous des consommateurs, je suis 100% en faveur de laisser les marchés libres lait et sirop d'érable. Pour le sirop si l'année est bonne on limite l'offre donc le prix monte et on empile les barils pour les années moins bonnes et donc on maintient le prix haut. Vive l'offre et la demande après tout nous sommes dans une société capitaliste. Et là je ne parlerai pas de toutes les subventions versés pour moderniser les érablières ou les entreprises agricoles. Le libre marché c'est ça la vraie économie !!!

    consommateur - 2016-08-18 20:29
  • Avoir besoin d'un système monté de toute pièces, de quotas et autres "patentes" pour une industries c'est dépassé!

    Soyez fiers de vos produits et laisser faire les "béquilles" et autres sur-réglementations pour vous soutenir. Offrez de la qualité et un bon prix et on va acheter, c'est tout!

    Moi mon employeur est une PME manufacturière et on n'a pas besoin d'avoir un sytème de gestion de l'offre pour compétionner partout en Amérique du Nord!!

    J. Landry - 2016-08-18 20:44
  • Selon ce que Maxime dit dans sont article :les producteurs devrait etre payé o cent le litre alors qu'aujourd'hui a 67 cent.

    Eric maheux - 2016-08-18 22:45
  • @vincent, T'a juste à changer de pickup moins souvent et apprendre `gérer tes dépenses. Tu feras pas pleurer personne! Si t'es pas capable de compétionner, change de job!

    M. Ming - 2016-08-19 07:12
  • Dans un verre de lait au restaurant à 2,5$ seize sous reviennent aux producteurs laitiers
    On vous donnerait le lait qu'il serait quand-même à 2.35$

    Frederic Marcoux - 2016-08-19 09:40
  • Selon ce que Maxime dit dans sont article :les producteurs devrait etre payé o cent le litre alors qu'aujourd'hui a 67 cent quand il dit Deux fois trop cher le prix du lait a cause des producdeurs!

    Eric maheux - 2016-08-19 12:32
  • Pauvre ti coune de Maxime il est grand temps que les beaucerons le crisse dehors...

    Roger de varennes qc - 2016-08-19 13:03
  • Si ça ne paye pas de produire du lait, trouvez autre chose... fusionnez avec d'autres fermes, réduisez vos coûts, faite qqch au lieu de toujours demander de l'aide et de garder à tout prix des vieux systèmes dépassés!!

    Louison - 2016-08-22 17:46